Recherche

Maroc : les demandes d’Amnesty International pour la Journée de la femme

© Copyright : DR

6 mars 2020 - 21h20 - Société - Par: G.A

Amnesty International demande "la modification de tous les articles discriminatoires qui meublent encore le code pénal". L’ONG saisit l’opportunité de la journée mondiale de la lutte pour les droits de la femme, pour renouveler cet appel formulé au gouvernement, il y a quelques mois.

L’ONG appelle le gouvernement El Othmani à "œuvrer afin que cesse la discrimination et la violence à l’égard des femmes, que ce soit en droit ou dans la pratique". Elle propose entre autres de "s’arrêter sur le phénomène du mariage des mineurs", de "criminaliser le viol conjugal", de "protéger les victimes de viol", de "s’abstenir de criminaliser les relations sexuelles entre adultes en dehors de l’institution du mariage, l’homosexualité et l’avortement", de "donner aux femmes le droit de disposer librement de leur corps", de "prendre des choix en matière de procréation", et enfin d’"améliorer leurs conditions en leur permettant d’accéder à des avortements sûrs et légaux".

Amnesty International continue d’œuvrer à ce que le gouvernement marocain facilite "l’adoption d’un cadre législatif et réglementaire complet pour éliminer les violences sexuelles", la "prise de mesures rendant plus facile l’accès des victimes à des recours juridiques", en plus d’un "soutien pour un traitement médical approprié", y compris "l’accès à la contraception d’urgence", et "l’accès à des procédures d’avortement sûres et légales".

Mots clés: Femme marocaine , Amnesty international (AI) , Code pénal marocain

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - - A Propos - Contact