Durcissement d’octroi des visas aux Marocains : la France ne lâche pas

20 novembre 2022 - 18h20 - France - Ecrit par : S.A

S’exprimant lors du sommet sur la Francophonie à Djerba, le chef d’État français Emmanuel Macron se félicite des retombées de la restriction des octrois de visas pour l’Algérie, le Maroc et la Tunisie décidée en 2021.

« On voit que les retours (des migrants expulsés) sont facilités », a déclaré à des journalistes le président français en marge du sommet sur la Francophonie en Tunisie. La France avait décidé fin septembre 2021 de réduire à 50 % l’octroi des visas pour les Marocains et les Algériens et de 30 % pour les Tunisiens au motif que ces trois pays refusent de délivrer des laissez-passer consulaires nécessaires au retour de leurs ressortissants expulsés de France.

À lire : Le Maroc doit-il imposer le visa aux Français ?

Le refus de reprendre des ressortissants expulsés « n’est pas acceptable », a insisté Emmanuel Macron. « Ce n’est pas acceptable qu’on ne reprenne pas des étrangers en situation irrégulière qui étaient identifiés comme dangereux et troublant l’ordre public ». « La susceptibilité est des deux côtés. La France a le droit d’être susceptible aussi », a-t-il ajouté, précisant que les personnes en situation irrégulière étaient le fruit de « trafics organisés ».

À lire : Refus de visa à une Marocaine : l’ambassade de France au Maroc interpellée

Par ailleurs, le président français dit continuer d’attacher du prix « à la mobilité des étudiantes et étudiants, à la mobilité économique, académique, politique ».

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Algérie - Tunisie - Visa

Aller plus loin

Le Maroc doit-il imposer le visa aux Français ?

Face aux nombreux refus de visas pour la France, bon nombre d’internautes marocains appellent le Maroc à instaurer le visa pour les Français souhaitant se rendre dans le royaume.

Rapatriement des clandestins : la France pointe le manque de collaboration du Maroc

Les difficultés qu’éprouverait la France dans la gestion du dossier de rapatriement des immigrés clandestins de son territoire seraient imputables au manque collaboration des...

Trafic de visas : arrestation de deux policiers à Oujda

Deux agents de police ont été arrêtés par la Brigade Nationale de la police Judiciaire (BNPJ) d’Oujda pour leur implication dans une affaire de falsification de visas...

Les Marocains, premiers bénéficiaires des visas français malgré les difficultés rencontrées

Le nombre de visas octroyés aux ressortissants marocains par la France a connu une hausse de 105,9 % en 2022, passant de 69 408 à 143 000. Mais cette augmentation masque une...

Ces articles devraient vous intéresser :