France : la justice empêche la fermeture d’une école musulmane

31 août 2019 - 13h00 - France - Ecrit par : Bladi.net

Le Groupe scolaire "Al-Badr", situé à Toulouse, avait été condamné en 2016 à fermer ses portes à cause de l’enseignement dispensé qui était "non conforme à l’objet de l’instruction obligatoire", selon les services de l’Education nationale. Dans cette affaire, la Cour administrative d’Appel de Bordeaux a finalement donné raison, le 30 juillet 2019, à l’école musulmane.

Située à Toulouse dans le quartier de Bellefontaine, l’école a été poussée à la fermeture dès 2016 après une mise en demeure de son Directeur académique. Raison invoquée par les services de l’Education nationale : l’enseignement dispensé n’était pas "conforme à l’objet de l’instruction obligatoire".

Plus tard, le Tribunal correctionnel de Toulouse a condamné, le 15 décembre 2016, l’association gérant l’école hors contrat à une interdiction définitive d’exercer et d’enseigner. Alors que l’école avait été sanctionnée pour ne pas avoir fermé ses portes à la suite de la mise en demeure de son Directeur académique, elle a demandé au juge administratif l’annulation de la mise en demeure, ce qui a été rejeté le 4 juillet 2017.

Cependant, un nouveau rebondissement judiciaire surgit, par un arrêt, rendu le 20 décembre 2018 par la Cour d’Appel de Toulouse qui vient infirmer le jugement du Tribunal correctionnel. Pour le juge, "la mise en demeure n’était pas régulière en raison de l’imprécision de ses termes". Ceci a conduit la Cour administrative d’Appel de Bordeaux à annuler le jugement du Tribunal administratif, rétablissant ainsi l’école musulmane dans ses droits.

Les responsables de cette école ont d’ailleurs tenu à saluer "la fin d’une longue bataille juridique, une première en France dans l’histoire des écoles privées".

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Toulouse - Education

Aller plus loin

Saint-Denis : fermeture d’une université musulmane

L’Institut européen des Sciences humaines (IESH) est fermé pour des raisons de sécurité après une visite de la sous-commission contre les risques d’incendie et de panique. A...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc abandonne peu à peu le français pour l’anglais à l’école

Les matières scientifiques au Maroc seront désormais enseignées en anglais, a annoncé le ministère de l’Éducation. Cette réforme doit entrer en vigueur d’ici deux ans.

L’anglais s’impose peu à peu dans l’école marocaine

Petit à petit, l’insertion de l’anglais dans l’enseignement se généralise au Maroc. Après le primaire, c’est au tour du collège, selon un communiqué du ministère de l’Éducation nationale dès la prochaine année scolaire.

La chanteuse Mariem Hussein au cœur d’une nouvelle polémique

Des internautes marocains se sont indignés des propos de la chanteuse et actrice marocaine Mariem Hussein sur l’éducation sexuelle.

Écoles privées au Maroc : mauvaise nouvelle pour les parents

Mauvaise nouvelle pour des parents d’élèves au Maroc. Des écoles privées prévoient d’augmenter encore leurs frais de scolarité à la rentrée prochaine.

Après le séisme, le défi éducatif du Maroc sous les tentes

Après le puissant et dévastateur tremblement de terre du 8 septembre, les enfants marocains se rendent à l’école et reçoivent les cours sous des tentes. Certains ont du mal à s’adapter, tandis que d’autres tentent d’« oublier la tragédie ».

Vacances scolaires : alerte d’Autoroute du Maroc

La Société Nationale des Autoroutes du Maroc (ADM) a recommandé aux usagers de se renseigner sur l’état du trafic à l’occasion des vacances scolaires qui débutent ce week-end.

Maroc : constat inquiétant pour les élèves

L’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) a publié les résultats du Programme international pour le suivi des acquis des élèves (PISA) pour 2022, révélant des difficultés majeures dans l’apprentissage au sein de l’école...

Maîtrise de l’anglais : le Maroc à la traîne

Alors que les Marocains délaissent de plus en plus le français pour l’anglais, le Maroc est encore à la traîne quant à la maitrise de langue de Shakespeare.

Université Paris-Dauphine : propos racistes envers une étudiante voilée

Une étudiante voilée a été victime de propos racistes de la part d’une intervenante du jury lors d’une soutenance de fin d’année à l’Université Paris-Dauphine.

Femmes ingénieures : le Maroc en avance sur la France

Au Maroc, la plupart des jeunes filles optent pour des études scientifiques. Contrairement à la France, elles sont nombreuses à intégrer les écoles d’ingénieurs.