Recherche

Egypte : la fille victime de harcèlement sexuel n’est pas Marocaine

© Copyright : DR

5 janvier 2020 - 14h00 - Monde

On en sait un peu plus sur la jeune fille dont l’agression collective, le soir du nouvel an, a été filmée et partagée sur les réseaux sociaux. Elle serait d’origine égyptienne et non marocaine comme l’avaient souligné plusieurs médias, dont Bladi.net.

L’agression collective dont a été victime Z. A. CH à Mansourah, ville du nord-est de l’Egypte, était d’une violence inouïe. La vidéo de l’agression a été partagée des milliers des fois. Au nombre des questions que se posaient tous ceux qui ont visionné la vidéo, il y avait celle liée à la nationalité de la victime. L’enquête préliminaire, menée par la police, précise que la jeune fille, ainsi que l’amie qui l’accompagnait, sont toutes deux égyptiennes, rapporte Al Masry Al Youm.

Z.A.CH est âgée de 20 ans et étudie à l’institut Eslab de Mansourah. Toutes ces informations ont été fournies par la jeune fille que la police a réussi à identifier, après avoir démarré l’enquête pour faire la lumière sur cette affaire.

Selon le témoignage de la victime à la police, elle était en compagnie d’une amie du même âge, qui étudie à la faculté d’éducation sportive, lorsqu’elles ont été prises pour cibles par plusieurs hommes qui n’ont pas hésité à filmer leur acte. Elle raconte avoir tenté d’obtenir de l’aide auprès d’un commerçant, qui n’a pu l’aider par peur des représailles.

Ce n’est que plusieurs minutes plus tard, qu’un homme a réussi à l’extirper de la foule pour l’embarquer dans une voiture afin de la mettre en sécurité. Une scène qu’on pouvait aisément voir dans la vidéo relayée.

Pour l’heure, 7 individus âgés de 18 à 20 ans ont été identifiés et placés en garde à vue par la police, précise la même source.

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact