Une Marocaine critique la prise en charge des aînés dans les EHPAD et les hôpitaux français

28 septembre 2022 - 11h20 - France - Ecrit par : S.A

Sabrina Bakir-Rio, Marocaine résidant en France dénonce le « système capitaliste qui privilégient les économies à la qualité de vie » des personnes âgées dans les EHPAD et les hôpitaux français.

De retour en France, Sabrina Bakir-Rio, romancière et responsable éditoriale d’une maison d’édition, raconte son voyage au Maroc, où elle était au chevet de son père malade. « Je viens de quitter mon père dont l’état de santé est devenu très fragile, et pourtant je pars sereine, car je sais qu’il est à la maison, alité, entouré de ma mère et ma sœur qui le couvrent de tout leur amour 24 heures sur 24, de mon beau-frère, médecin, qui veille sur lui comme sur son propre père, et puis il y a Houda, la super auxiliaire de vie, qui lui prodigue, avec gentillesse et un immense respect, tous les soins dont il a besoin », écrit-elle dans Huffingtonpost.

À lire : Belgique : une maison de repos les personnes âgées issues de l’immigration

Son père, 92 ans, a plus de chance que les personnes âgées dans les EHPAD et les hôpitaux français. « Moi qui vis à l’étranger, je suis rassurée de savoir notre père entouré de toutes ces attentions et ce respect à l’heure où les scandales se multiplient dans les EHPADs et les hôpitaux français. Je me dis qu’en France, ce pays que j’aime tant, qui fait partie des plus grandes puissances mondiales, on confie nos aînés à des établissements et un système capitaliste qui privilégient les économies à la qualité de vie de nos parents », dénonce la romancière, sans toutefois jeter la pierre aux infirmières ni aux aides-soignants.

À lire : Première journée des personnes âgées marocaines de Paris

Le père de Sabrina Bakir-Rio a consacré sa vie au service de la France. À 19 ans, il s’engage dans l’armée française et partir combattre en Indochine. Il a travaillé dans les mines à Valenciennes, puis à l’usine Renault de Boulogne-Billancourt avant de terminer sa carrière au sein d’une compagnie d’assurances.

Sujets associés : France - Santé

Aller plus loin

Gad Elmaleh donne de son temps pour les personnes âgées

Le comédien marocain, Gad Elmaleh, a été sollicité par la mairie de Paris afin de réchauffer les cœurs des personnes âgées, à travers des appels téléphoniques, durant cette...

Un « rayon de soleil » : Rencontre avec Omar Touirsi, sage-femme à Lille

Parmi tous les professionnels de la maternité Jeanne de Flandre de Lille, la plus grande de France métropolitaine, Omar Touirsi se distingue. Il est sage-femme, un métier...

Belgique : une maison de repos les personnes âgées issues de l’immigration

En Belgique, une nouvelle maison de repos accueille les personnes âgées issues de l’immigration devenues de plus en plus nombreuses à Laeken. Elle s’est assignée pour mission de...

Première journée des personnes âgées marocaines de Paris

Le consulat général du Maroc à Paris a décidé d’honorer les personnes du troisième âge d’origine marocaine et résidant dans la capitale française. Ceci à travers l’organisation...

Ces articles devraient vous intéresser :

La députée Zineb Simou victime d’une intoxication alimentaire

Zineb Simou, députée du Rassemblement national des indépendants (RNI) a été victime d’une intoxication alimentaire, après avoir mangé dans un petit restaurant à Ksar El Kébir.

Les joueurs marocains font la queue à l’infirmerie

Après l’euphorie de leur qualification aux quarts de finale de la coupe du monde, les joueurs marocains font face aux conséquences physiques.

"Lbouffa" : La cocaïne des pauvres qui inquiète le Maroc

Une nouvelle drogue appelée « Lbouffa » ou « cocaïne des pauvres », détruit les jeunes marocains en silence. Inquiétés par sa propagation rapide, les parents et acteurs de la société civile alertent sur les effets néfastes de cette drogue sur la santé...

Ces plantes qui empoisonnent les Marocains

L’intoxication par les plantes et les produits de pharmacopée traditionnelle prend des proportions alarmantes au Maroc. Le Centre antipoison du Maroc (CAPM) alerte sur ce problème de santé publique méconnu du grand public.

Maroc : l’état d’urgence sanitaire prolongé jusqu’au 31 décembre

Le gouvernement vient d’annoncer, une nouvelle fois, la prorogation de l’état d’urgence sanitaire sur l’ensemble du territoire national.

Maroc : pas d’augmentation des prix des consultations médicales

Les tarifs des consultations médicales au Maroc n’ont subi aucune augmentation. L’information a été démentie par un syndicat, assurant qu’aucun accord n’a été signé entre les médecins du secteur privé et le gouvernement sur ces prix.

Une maladie menace les enfants marocains

La propagation de la maladie de leishmaniose dans plusieurs provinces marocaines préoccupe le Parlement. Une députée a interpellé le ministre de la Santé et de la Protection sociale Khalid Ait Taleb sur ce sujet.

Zineb Redouani rassure sur son état de santé

Blessée lors de la finale de la Coupe d’Afrique Féminine 2022, jouée le 23 juillet dernier, Zineb Redouani inquiétait pour son état de santé. Elle se veut aujourd’hui rassurante.

Maroc : des substances toxiques dans les emballages alimentaires

Une récente étude a révélé la présence de substances chimiques per – et polyfluoroalkylées (PFAS) dans certains emballages alimentaires à usage unique au Maroc.

Près d’un tiers des Marocains ont connu une dépression

Le ministère de la Santé initie un projet dont la mise en œuvre permettra de répondre aux besoins des 48,9 % des Marocains âgés de plus de 15 ans qui connaissent, ou ont déjà connu, des signes de troubles mentaux et psychiques.