Recherche

« Sebta et Melilla sont historiquement marocaines »

© Copyright : DR

19 juin 2021 - 10h00 - Société - Par: Bladi.net

Le président de la commission du Sahara marocain au sein du Parti de la justice et du développement (PJD), Mustapha El Khalfi, reste très critique vis-à-vis de l’Espagne qui jouerait à un jeu flou sur la question du Sahara. Il a déclaré au cours d’une journée d’étude sur la crise migratoire que la nouvelle diplomatie marocaine renforcée par le soutien des États-Unis, peut conduire à un revirement de situation des villes de Sebta et Melilla.

Cette journée d’étude sur la crise migratoire initiée par le PJD a permis à l’ex-ministre de désapprouver une fois encore, l’attitude des autorités espagnoles qui joueraient à un jeu dangereux sur la question du Polisario, dénonçant le soutien de plusieurs hommes politiques aux groupes séparatistes.

L’Espagne doit laisser de côté les discours de haine et d’incitation à l’hostilité venant de certaines personnes encadrées et dirigées par l’extrême droite et promouvant une vision hostile contre le Maroc.

Au cours de ces assises, Mustapha El Khalfi a rappelé que Sebta et Melilla sont historiquement et sociologiquement marocaines, évoquant la question de rétrocession. Une rétrocession certes sous conditions mais qui pourrait être menée à son terme à cause des nouvelles mutations qu’enregistre le royaume.

« L’Espagne est consciente que le Maroc connaît d’importantes mutations qui lui donnent le droit de demander la rétrocession de Sebta et Melilla », a-t-il déclaré. Il cite la délimitation des frontières maritimes marocaines et la reconnaissance de la marocanité du Sahara par les États-Unis, sans oublier que le royaume peut désormais utiliser l’armement américain sur l’ensemble de son territoire.

À lire : «  Pour les États-Unis, le Maroc est plus fiable que l’Espagne  »

Par ailleurs, Mustapha El Khalfi rassure que la reconnaissance de la marocanité du Sahara par les États-Unis ne changera pas, en raison des clauses de l’accord tripartite signé avec Israël. Le PJD invite le Maroc à rester vigilant, car l’administration américaine reçoit des pressions pouvant le détourner de ses engagements vis-à-vis du royaume.

Mots clés: Mustapha El Khalfi , Parti de la Justice et du Développement (PJD) , Polisario , Espagne , Rencontre

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - Coronavirus Maroc - A Propos - Contact