El Othmani reprend son métier de psychiatre

17 octobre 2021 - 09h40 - Maroc - Ecrit par : S.A

Le retour de Saâdeddine El Othmani à son métier de psychiatre sera effectif dans les tout prochains jours. L’ex-chef du gouvernement s’apprête à rouvrir son cabinet situé en plein centre de Rabat.

Après avoir passé plus de quatre ans à la tête du gouvernement marocain, Saâdeddine El Othmani va bientôt regagner son cabinet de psychiatre. Sur la toile, il a annoncé la reprise de son activité au sein de son cabinet, juste après les célébrations de l’Aïd Annabaoui (naissance du prophète Mohammad).

À lire : El Othmani laisse un mauvais souvenir à la famille d’Abdelkarim El Khattabi

L’ancien secrétaire général du parti de la justice et du développement (PJD) est psychiatre de formation depuis 1994. Nanti d’un diplôme supérieur en études islamiques, il est auteur de plusieurs ouvrages sur le droit islamique.

Ex-chef de gouvernement depuis le 7 octobre dernier, il bénéficiera d’une pension de retraite de 48 000 DH par mois.

Sujets associés : Rabat - Santé - Saâdeddine El Othmani

Aller plus loin

El Othmani laisse un mauvais souvenir à la famille d’Abdelkarim El Khattabi

Avant la passation des pouvoirs entre Saâdeddine El Othmani et son successeur Aziz Akhannouch, l’ancien chef du gouvernement avait signé un décret d’expropriation pour cause...

Saâdeddine El Othmani démissionne du secrétariat du PJD

Le Chef du gouvernement, Saad-Eddine El Othmani a annoncé ce jeudi sa démission du poste de secrétaire du Parti Justice et Développement (PJD). Il a été suivi de tous les autres...

El Othmani appelle à « ne pas succomber à la psychologie de la défaite »

Quelques jours après sa déroute électorale, le parti de la justice et du développement (PJD) a tenu, samedi 18 septembre, son conseil national. Saâdeddine El Othmani, son...

El Othmani quitte la primature

Le chef de gouvernement sortant, Saâdeddine El Othmani, s’apprête à quitter la primature où travaillera et résidera désormais Aziz Akhannouch désigné patron de l’exécutif par le...

Ces articles devraient vous intéresser :

Zineb Redouani rassure sur son état de santé

Blessée lors de la finale de la Coupe d’Afrique Féminine 2022, jouée le 23 juillet dernier, Zineb Redouani inquiétait pour son état de santé. Elle se veut aujourd’hui rassurante.

Samira Saïd : la retraite ?

La chanteuse marocaine Samira Saïd, dans une récente déclaration, a fait des confidences sur sa vie privée et professionnelle, révélant ne pas avoir peur de vieillir et avoir pensé à prendre sa retraite.

Pénurie de médecins au Maroc : Le système de santé à bout de souffle

La pénurie de médecins persiste au Maroc. Par ailleurs, la réduction de la durée de formation en médecine suscite actuellement une vive protestation de la part des étudiants.

Le Maroc prolonge encore l’état d’urgence sanitaire

Réuni jeudi lors de sa séance hebdomadaire, le conseil de gouvernement a adopté le projet de décret portant prorogation, à nouveau, de l’état d’urgence sanitaire.

Le Covid-19 se rappelle au bon souvenir des Marocains

Après une période d’accalmie, le Maroc fait désormais face à une hausse des contaminations au Covid-19. Le ministère de la Santé a exprimé ses inquiétudes appelant les Marocains à respecter les recommandations.

Marocains du monde : est-il interdit d’introduire des médicaments au Maroc ?

Les services de la Douane marocaine interdisent l’introduction au Maroc de médicaments, sauf pour les besoins personnels. A cet effet, certaines dispositions doivent scrupuleusement être respectées.

Près d’un tiers des Marocains ont connu une dépression

Le ministère de la Santé initie un projet dont la mise en œuvre permettra de répondre aux besoins des 48,9 % des Marocains âgés de plus de 15 ans qui connaissent, ou ont déjà connu, des signes de troubles mentaux et psychiques.

Maroc : une triche massive aux concours d’accès aux facultés de médecine

Au Maroc, des cas de triche ont été constatés lors des concours d’accès aux facultés de médecine. Le ministère de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation est sur le banc des accusés.

Ces plantes qui empoisonnent les Marocains

L’intoxication par les plantes et les produits de pharmacopée traditionnelle prend des proportions alarmantes au Maroc. Le Centre antipoison du Maroc (CAPM) alerte sur ce problème de santé publique méconnu du grand public.

Le Maroc forme 2800 médecins et 5600 infirmiers pour la médecine de famille

Afin de développer et consolider la médecine de famille en facilitant l’accès aux soins et services de santé aux Marocains, le gouvernement entend former 2800 médecins et 5600 infirmiers d’ici 2030.