Élections au Maroc : vers une alliance entre le PJD et le PAM ?

25 juillet 2021 - 09h05 - Maroc - Ecrit par : S.A

Dans la perspective des prochaines élections, le Parti de la justice et du développement (PJD)et le Parti authenticité et modernité (PAM) ont tenu, samedi 24 juillet au siège central du parti islamiste à Rabat, une réunion de concertation à laquelle ont participé Saâdeddine El Othmani et Abdellatif Ouahbi. Une alliance se nouera-t-elle entre les deux partis ?

Examen d’une coordination entre le PJD et le PAM avant la bataille électorale. C’est toute la portée de la réunion tenue à Rabat. À l’occasion, leurs directions se sont félicitées de la coordination entre les deux partis sur le front de la lutte contre le Covid-19 et l’élaboration du nouveau modèle de développement et entre leurs élus au niveau des collectivités territoriales, indique un communiqué conjoint. Aussi, ont-elles souligné l’importance de consolider cette coordination en vue de contribuer au processus démocratique et de développement au Maroc et de relever les grands défis qui se posent devant le pays.

À lire : Maroc : le PAM se voit en vainqueur des élections

Toutefois, « la coordination ne va pas jusqu’à une alliance », confie à Hespress Slimane Amrani, secrétaire général adjoint du PJD. « Nous n’avons pas d’alliances antérieures au sein du PJD, nous avons mis l’accent sur le principe de coopération entre les partis politiques nationaux. Pas tous, mais ceux avec qui nous avons des affinités », a-t-il expliqué, ajoutant qu’il n’y a pas mal de questions sur lesquelles les deux partis partagent les mêmes points de vue, notamment, celles des candidatures professionnelles, l’usage de l’argent lors des élections, etc.

Sujets associés : Rabat - Elections - Parti de la Justice et du Développement (PJD) - Parti Authenticité et Modernité (PAM) - Abdellatif Ouahbi

Aller plus loin

Élections 2021 au Maroc : le PJD en mal de candidats

Pour les prochaines élections prévues le 8 septembre prochain au Maroc, les leaders du Parti de la Justice et du Développement (PJD) ont du mal à recruter. Actuellement, les...

Le PAM charge le PJD

Le secrétaire général du Parti Authenticité et Modernité (PAM), Abdellatif Ouahbi estime que le bilan du gouvernement dirigé par le Parti de la justice et du développement (PJD)...

Elections 2021 : ça chauffe entre le PJD et le RNI

Des attaques virulentes de la part des militants du PJD à l’encontre d’Aziz Akhannouch, le président du Rassemblement national des indépendants, sont menées ces derniers jours...

Quotient électoral : le PJD crie au favoritisme

La bataille pour les législatives et les locales a démarré au Parlement. Remettant en cause le quotient électoral voté par la majorité des élus, le Parti justice et...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le PJD en colère contre le nouveau Code de la famille

Le parti de la justice et du développement (PJD) dirigé par Abdelilah Benkirane, affiche son opposition à la réforme du Code de la famille. Du moins, pour certaines propositions.

Code de la famille : les féministes marocaines face à l’opposition de Benkirane

Le secrétaire général du Parti justice et développement (PJD), Abdelilah Benkirane, a vivement critiqué le mouvement féministe qui milite pour l’égalité des sexes dans le cadre de la réforme du Code de la famille, estimant que son combat vise à...

Maroc : le registre national des mariés bientôt disponible

Dans quelques jours, le ministère de la Justice marocain va procéder au lancement du registre national des mariés dans le but de mettre fin aux infractions constatées dans le domaine.

Le PJD exprime son regret après la mise en garde du Cabinet royal

Le Parti Justice et Développement (PJD) est sorti de son silence après avoir été recadré par le Cabinet royal au sujet des relations du Maroc avec Israël. Dans un communiqué signé par son secrétaire général, Abdelilah Benkirane, le parti a exprimé son...

TikTok menacé de suspension au Maroc ?

Hanan Atrakin, députée du Parti de l’Authenticité et de la Modernité (PAM), appelle à l’interdiction de TikTok et d’autres applications de réseaux sociaux au Maroc, afin de protéger leurs utilisateurs, notamment les mineurs.

Le Maroc s’inquiète de « l’influence croissante des homosexuels »

Abdellatif Ouahbi, ministre de la Justice et secrétaire général du Parti authenticité et modernité (PAM), s’est exprimé une fois de plus sur l’homosexualité. Au Maroc, les pratiques homosexuelles restent punies par la loi.

Réforme du Code pénal au Maroc : un ancien prédicateur salafiste à la rescousse

L’ancien prédicateur salafiste, Abdelwahab Rafiki, plus connu sous le nom d’Abou Hafs, est dorénavant conseiller du ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, selon une source proche du ministère.

Maroc : le débat sur l’interdiction de TikTok s’invite au parlement

Plusieurs députés marocains appellent à l’interdiction de TikTok au Maroc. Ils s’inquiètent de la qualité des contenus publiés sur ce réseau social chinois qui, selon eux, constitue un danger pour la jeunesse.

Le PJD doit payer plus de 5 millions de dirhams

La Cour des comptes a récemment publié son rapport annuel sur l’audit des comptes des partis politiques pour l’année 2021. Selon ce rapport, le Parti de la justice et du développement (PJD) est en tête de liste des partis qui doivent rembourser des...

La mise en garde d’Abdelilah Benkirane à Aziz Akhannouch

Abdelilah Benkirane, secrétaire général du parti de la justice et du développement (PJD) a poussé un coup de gueule contre le gouvernement d’Aziz Akhannouch. Il l’a par ailleurs mis en garde contre l’éventualité d’un déclenchement des manifestations...