Quotient électoral : le PJD crie au favoritisme

16 juillet 2021 - 21h00 - Ecrit par : A.T

La bataille pour les législatives et les locales a démarré au Parlement. Remettant en cause le quotient électoral voté par la majorité des élus, le Parti justice et développement (PJD) a donné de la voix lundi, pour dénoncer ce qu’il estime être « un soutien » en faveur de ses adversaires. Ses alliés estiment qu’il s’agit encore d’une « logique de lamentations ».

« Alors que nous sommes à la veille des élections législatives et locales, nous attirons l’attention sur le retour aux mêmes vieilles méthodes et outils… on a seulement changé un parti par autre pour lui accorder tout le soutien nécessaire afin qu’il arrive en tête aux élections et aussi pour maîtriser le paysage politique et ce contre l’expression libre de la volonté populaire », a affirmé le président du groupe de la Lampe, Mustapha Ibrahimi lors du débat sur le bilan du gouvernement.

Dans sa déclaration relayée par Hespress, le PJDiste pointe du doigt le Rassemblement national des indépendants (RNI), soulignant que le quotient électoral est « antidémocratique et sans pareil dans le monde, car il prend en compte les morts, les émigrés, les absents, et ceux qui boycottent le scrutin au lieu des votants ».

A lire : Maroc : le quotient électoral validé, le PJD grand perdant

Pour la formation islamiste, le quotient électoral se traduira par une « balkanisation des institutions élues où siégeront 16 à 20 partis politiques, dont la plupart sans poids populaire réel, une situation qui conduira au chantage lors de la formation des conseils et de leurs instances dirigeantes et à l’instabilité, et finalement à l’intervention de l’administration territoriale pour diriger les collectivités à la place des élus ».

De son côté, le groupe de l’Union constitutionnelle (UC) à la Chambre des représentants a rejeté les accusations de son allié au gouvernement, estimant qu’elles s’inscrivent dans une « logique de lamentation ».

Tags : Lois - Parti de la Justice et du Développement (PJD) - Rassemblement National des Indépendants (RNI) - Parlement marocain

Aller plus loin

Élections 2021 : le PJD écarte des membres influents

Le Parti de la justice et du développement (PJD) a dévoilé une deuxième liste de ses candidats pour les prochaines élections. Il ressort que plusieurs membres influents ont été...

Absence de certains cadres PJD aux élections : retraite politique ou peur d’échouer ?

Plusieurs membres influents du Parti de la Justice et du Développement (PJD) ne seront pas en lice pour les prochaines législatives prévues pour septembre. Retraite politique ou...

Élections au Maroc : vers une alliance entre le PJD et le PAM ?

Dans la perspective des prochaines élections, le Parti de la justice et du développement (PJD)et le Parti authenticité et modernité (PAM) ont tenu, samedi 24 juillet au siège...

Les raisons de la suppression de certains membres du PJD des listes électorales

La suppression de plusieurs membres de partis politiques des listes électorales n’est pas du goût de certains organes et membres du Parti de la justice et du développement (PJD)...

Nous vous recommandons

Réaction du Maroc suite à la main tendue de l’Allemagne

Le Maroc a réagi à la main tendue de l’Allemagne. S’achemine-t-on vers le réchauffement des relations diplomatiques entre les deux pays, rompues en raison des malentendus profonds au sujet des questions fondamentales du royaume notamment la question du...

Tunnel de Gibraltar : les États-Unis feraient pression pour relancer le projet

Les États-Unis feraient pression sur le Maroc et l’Espagne pour relancer le vieux projet de construction d’un tunnel dans le détroit de Gibraltar qui reliera l’Europe à l’Afrique. Les études techniques ont été déjà réalisées et mises à jour et le projet...

Maroc : augmentation inquiétante du nombre de cas de Covid-19

Le ministère de la Santé a appelé, mercredi, l’ensemble des citoyens à la prudence et au respect strict des mesures préventives contre le Covid 19 pour éviter toute « rechute épidémiologique », qui pourrait signifier un « retour à la case départ...

L’aéroport Montpellier dessert une ville marocaine dès ce dimanche

L’aéroport Montpellier-Méditerranée desservira dès demain dimanche 27 mars une ville marocaine. Cette nouvelle destination s’inscrit dans le cadre de son programme estival.

Le Maroc visé par de nouvelles accusations en Algérie

L’Algérie accuse le Maroc d’avoir ouvert des centres d’entraînement au profit du Mouvement pour l’autodétermination de la Kabylie (MAK) dans le but de l’attaquer.

Badr Hari propose une immersion dans sa vie privée (vidéo)

Le champion marocain de kick-boxing, Badr hari, a diffusé sur YouTube, le premier épisode du documentaire intitulé « Legacy-Badr Hari ». Une petite ballade d’environ 11 minutes dans la vie sportive du...

Un MRE agresse sexuellement une fille sur un bateau Tanger-Sète

Un Marocain âgé de 52 ans, qui avait déjà fait en 2005, l’objet d’une procédure pour agression sexuelle à Alicante, vient d’être condamné à six mois de prison ferme avec maintien en détention. La victime est une mineure âgée de 13...

Reprise des vols : des billets hors de prix pour les MRE

La communauté marocaine de Majorque pourra s’envoler à nouveau vers le Maroc dès le 7 février, date annoncée par les autorités pour rouvrir les frontières aériennes. Mais les prix des billets reviennent excessivement chers. Une augmentation qui va du simple...

Une magnifique photo de Casablanca vue de l’espace

Thomas Pesquet vient de publier une photo de Casablanca prise la nuit depuis la Station spatiale internationale. Depuis le 24 avril dernier qu’il a rejoint l’ISS, l’astronaute français a pris l’habitude de publier ses clichés sur les réseaux...

Meurtre de Pascal Foltran à Marrakech : nouvelles révélations, colère des parents

Les parents de Pascal Foltran, un restaurateur toulousain tué dans sa villa de Marrakech en 2018 sont en colère contre la justice marocaine. Et pour cause, cet assassinat n’a toujours pas été élucidé alors que la police a depuis le début le portrait-robot...