Elle passe de la coiffure au trafic de drogue international

7 août 2020 - 17h30 - Maroc - Ecrit par : K.B

Une jeune femme, propriétaire d’un salon de coiffure à Marrakech, faisait partie d’un maillage de trafic de drogue qui opérait au niveau international. Elle a été interpellée en fin de semaine dernière à son domicile à Youssoufia.

Faisant l’objet d’un mandat d’arrêt national, la suspecte, une femme divorcée âgée d’une vingtaine d’années, a dû fermer son salon de coiffure à Youssoufia pour se consacrer au réseau international de drogue depuis sa résidence à Marrakech, rapporte le quotidien Assabah.

Suite à des informations communiquées par la brigade judiciaire de Youssoufia, une unité de la préfecture de police de Marrakech s’est déplacée au domicile de ses parents où la suspecte avait pris refuge.

La jeune femme a été placée en garde à la disposition de l’enquête conduite sous la supervision du Parquet général, afin déterminer les ramifications du réseau au niveau national et international.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Marrakech - Drogues - Youssoufia - Trafic

Aller plus loin

Arrestations pour trafic de cannabis à Agadir

Quatre individus âgés entre 27 et 49 ans ont été arrêtés lundi soir, par les éléments du service préfectoral de la police judiciaire d’Agadir. Ils seraient impliqués dans une...

Acquittement demandé pour trafic de drogue entre le Maroc et la Belgique

M.J. soupçonné d’appartenir à une organisation criminelle active dans le trafic de drogue entre le Maroc, l’Espagne et la Belgique encourt 10 ans de prison ferme. Ses avocats...

Chauffeur de taxi et trafiquant de cocaïne

Trois individus dont un Subsaharien ont été interpellés dimanche dernier à Agadir, pour leur implication présumée dans une affaire de détention et de trafic de cocaïne.

Belgique : un avocat soupçonné d’accointances avec un trafiquant de drogue marocain interpellé

L’avocat du barreau de Liège, Carmelo Virone, a été interpellé dans le cadre d’une organisation de malfaiteurs qui opère dans le trafic de cannabis et aurait envoyé...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc face à la menace de la « Poufa », la cocaïne des démunis

Le Maroc renforce sa lutte contre la « Poufa », une nouvelle drogue bon marché, connue sous le nom de cocaïne des pauvres », qui a non seulement des répercussions sociales, notamment la séparation des familles et une augmentation des suicides et des...

Boufa, la drogue qui terrifie le Maroc

Le Maroc mène des actions de lutte contre les drogues dont la « Boufa », une nouvelle drogue, « considérée comme l’une des plus dangereuses », qui « envahit certaines zones des villes marocaines, en particulier les quartiers marginaux et défavorisés. »

Pufa, la "cocaïne des pauvres" qui déferle sur le Maroc

Pufa, la « cocaïne des pauvres » s’est installée progressivement dans toutes les régions du Maroc, menaçant la santé et la sécurité des jeunes. Le sujet est arrivé au Parlement.

« L’Escobar du désert » fait tomber Saïd Naciri et Abdenbi Bioui

Plusieurs personnalités connues au Maroc ont été présentées aujourd’hui devant le procureur dans le cadre de liens avec un gros trafiquant de drogue. Parmi ces individus, un président de club de football.

"Lbouffa" : La cocaïne des pauvres qui inquiète le Maroc

Une nouvelle drogue appelée « Lbouffa » ou « cocaïne des pauvres », détruit les jeunes marocains en silence. Inquiétés par sa propagation rapide, les parents et acteurs de la société civile alertent sur les effets néfastes de cette drogue sur la santé...

"L’boufa", la nouvelle menace pour la société marocaine

Le Maroc pourrait faire face à une grave crise sanitaire et à une augmentation des incidents de violence et de criminalité, en raison de la propagation rapide de la drogue «  l’boufa  » qui détruit les jeunes marocains en silence.