En Allemagne, un lycéen marocain lutte contre le racisme en milieu scolaire

13 juillet 2020 - 10h30 - Maroc - Ecrit par : S.A

Elias, jeune lycéen de 17 ans scolarisé en Allemagne décrie le terme "kanaké" utilisé pour désigner les migrants arabes, turcs et albanais dans un manuel scolaire. Il lance une pétition pour combattre cette forme de racisme.

Si Elias connait la signification du terme "kanaké", il était à mille lieues d’imaginer qu’il aurait au programme "Schroedel Abitur", un manuel scolaire utilisé pour l’apprentissage de la "langue" "kanakish" ("petit nègre"). Cette "langue" comprend environ 300 mots, dont un tiers du vocabulaire s’emploie à désigner les matières fécales et la sexualité, un autre tiers parle des marques de voitures, "leurs modèles et variantes", fait savoir RTL. En définitive, "kanakish" regorge d’un " vocabulaire d’environ 30 mots (utilisés) dans la vie de tous les jours".

De quoi agacer le lycéen marocain. "Au début, je voulais dire quelque chose, mais ensuite j’ai laissé tomber. Je le regrette encore aujourd’hui. Nous avons traité les textes dans la salle de classe sans aucune critique et mon professeur a utilisé le mot comme s’il n’était pas du tout insultant ou raciste". Pour Elias, "il s’agit d’une division de la société en Allemands et non-Allemands, avec d’un côté ceux qui parlent une langue puissante et les personnes avec des barrières linguistiques. Elle souligne la supériorité d’un groupe sur l’autre et est raciste."

Un autre fait a révolté l’adolescent. Son professeur l’avait désigné pour lire en compagnie d’un élève turc, à haute voix et devant toute la classe, une version "kanaké" du conte Hansel et Gretel, ajoute la même source. "Nos camarades de classe ont accompagné cela avec un rire condescendant, se souvient Elias. Nous parlons pourtant tous les deux couramment l’allemand, mais nous devions prétendre que nous ne maîtrisions pas la langue allemande afin, une nouvelle fois, de confirmer un faux cliché".

La réaction de son établissement scolaire sera la goutte d’eau qui a débordé le vase. L’établissement estime que ces manuels scolaires sont des outils pédagogiques classiques. Vexé, le jeune lycéen a lancé une pétition contre l’utilisation de ces manuels, laquelle a reçu un écho favorable. "Le livre n’a pas été soumis pour approbation et ne devrait donc pas être utilisé en classe", a déclaré Sebastian Schumacher, porte-parole du ministère de l’Éducation de Basse-Saxe, martelant qu’"il ne devrait pas y avoir de place dans les manuels scolaires pour les clichés, les ressentiments ou même le racisme."

Sujets associés : Allemagne - Racisme - Education - MRE

Aller plus loin

Bordeaux : une Marocaine condamnée pour avoir refusé de scolariser ses enfants

Le tribunal correctionnel de Bordeaux a condamné par défaut une Marocaine qui a refusé de scolariser ses enfants, malgré une mise en demeure, à trois mois de prison avec sursis...

«  Illégitimes  », le premier livre de la journaliste marocaine Nesrine Slaoui

« Illégitimes », c’est le titre du livre de la journaliste marocaine Nesrine Slaoui, dont la sortie est prévue cette semaine. Dans ce livre, la jeune femme fait un témoignage...

Ces articles devraient vous intéresser :

Accusé de racisme, Christophe Galtier a le soutien de Laurent Blanc

À l’instar de Genesio, Kombouaré et Roy, le coach de l’Olympique lyonnais (OL) Laurent Blanc a défendu son collègue et ami Christophe Galtier, entraîneur du PSG accusé de racisme dans une affaire qui remonte à son passage à l’OGC Nice la saison dernière.

Marhaba 2023 : le grand retour des MRE

Cette année, l’opération Marhaba 2023 dédiée à l’accueil des Marocains résidant à l’étranger coïncide avec l’Aïd Al Adha, donnant encore plus de sens aux retrouvailles. En tout, quelques 3 millions de MRE devraient rentrer au Maroc cet été.

Espagne : des policiers sauvent un jeune Marocain de 23 ans de sa tentative de suicide

Trois policiers ont évité une tragédie à Lugo, dans le nord-ouest de l’Espagne. Grâce à leur intervention rapide, ils ont sauvé un jeune homme de 23 ans d’origine marocaine qui menaçait de sauter d’un immeuble en construction. Plusieurs riverains...

Douane marocaine : voici le guide des MRE 2023 (à télécharger)

L’Administration des Douanes et impôts indirects a récemment dévoilé son nouveau guide dédié aux Marocains résidant à l’étranger.

MRE retraités : voici les conditions de dédouanement des véhicules

L’allégement fiscal pour les Marocains résidant à l’étranger (MRE) âgé de 60 ans et plus, ayant résidé plus de 10 ans hors du Maroc est toujours d’actualité. Ils bénéficient d’un abattement de 90 % lors du dédouanement d’un véhicule de tourisme, à...

L’inclusion des MRE à l’aide au logement passe mal

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) peuvent bénéficier de l’aide directe au logement au même titre que les Marocains résidant au Maroc, ce qui n’est pas du goût de bon nombre d’internautes. Certains d’entre eux n’hésitent pas à appeler à...

Les adieux émouvants de Salima Belabbas, présentatrice du RTL Info

C’est avec une grande émotion et une voix tremblante que Salima Belabbas, présentatrice d’origine marocaine du RTL Info, a fait ses adieux aux téléspectateurs dimanche.

Après le séisme, le défi éducatif du Maroc sous les tentes

Après le puissant et dévastateur tremblement de terre du 8 septembre, les enfants marocains se rendent à l’école et reçoivent les cours sous des tentes. Certains ont du mal à s’adapter, tandis que d’autres tentent d’« oublier la tragédie ».

Ramadan 2024 en France : Le Maroc perd la main sur l’encadrement religieux des MRE

À l’approche du mois de Ramadan, des voix s’élèvent pour réclamer une formation religieuse adaptée aux Marocains résidant à l’étranger, notamment en France.

Emmanuelle Chriqui : Une voix marocaine contre l’antisémitisme

À l’heure où la guerre fait rage entre Israël et le Hamas dans la bande de Gaza, l’actrice canadienne d’origine marocaine Emmanuelle Chriqui dénonce le déferlement d’antisémitisme.