Enquête sur l’annulation des vols Ryanair vers le Maroc

31 janvier 2007 - 00h16 - Ecrit par : A.S

La justice française a ouvert une enquête sur la compagnie irlandaise à bas coûts Ryanair après l’annulation en novembre 2006 de l’ensemble de ses vols entre sa nouvelle base de Marseille et le Maroc.

Des dizaines d’usagers s’estimant lésés par ces annulations de dernière minute ont déjà déposé plainte, selon des sources concordantes. A l’heure actuelle, le parquet a reçu plus de 40 plaintes et en sont au stade de l’enquête préliminaire.

Les clients se plaignent aujourd’hui d’avoir acheté des billets pour un voyage qui n’a pas pu être réalisé pour la simple raison que la compagnie n’avait pas les autorisations nécessaires.

En mai 2006, à grand renfort de publicité vantant ses vols promotionnels à un centime d’euro (hors taxes d’aéroport) depuis sa base de l’aéroport de Marseille-Marignane, Ryanair avait mis à la vente quelque 3.000 billets à destination de Fez, Marrakech et Oujda, au Maroc.

Les vols étaient programmés à partir du mois de novembre, mais les clients qui avaient acheté leur billet ont été entre-temps prévenus par courrier électronique qu’ils étaient reportés au 1er décembre. Finalement, la compagnie irlandaise avait annoncé le 16 novembre que tous ses vols en direction du Maroc au départ de Marseille étaient reportés sine die.

L’ouverture de ces lignes était en effet conditionnée à l’accord "ciel ouvert" entre le Maroc et l’Union européenne, qui n’était pas encore signé lorsque les billets ont été mis en vente et qui n’a finalement été ratifié que le 12 décembre.

Tags : Transport aérien - Marseille - Ryanair - Enquête

Nous vous recommandons

Réaction du Conseil constitutionnel algérien suite à la rupture avec le Maroc

Le Conseil constitutionnel algérien a réagi à la décision d’Alger de rompre ses relations diplomatiques avec Rabat. La haute institution salue une décision « judicieuse et sage ».

Sahara : le Maroc combat le Polisario avec des aéronefs sans pilote

Le Maroc utilise des aéronefs sans pilote pour combattre le Polisario. Dans ce sens, le royaume renforce son armée de l’air à travers l’acquisition d’équipements de pointe.

Informatique : l’École 1337 parmi les 5 meilleures du monde

L’École marocaine de coding 1337 s’est classée première en Afrique et 5ᵉ au niveau mondial, lors du CodinGame Spring Challenge 2022.

Le Maroc allège les mesures sanitaires

Compte tenu de l’amélioration progressive du taux de contaminations au Covid-19 et la réussite de la campagne de vaccination, le Maroc a décidé l’allègement des mesures restrictives sanitaires à partir de ce jeudi 1ᵉʳ...

Troisième duel entre Ben Saddik et Rico Verhoeven

Le combat tant attendu entre le Marocain, Jamal Ben Saddik, et le Néerlandais, Rico Verhoeven, aura lieu le 23 octobre 2021, a annoncé vendredi Glory kick-boxing.

Sahara : Pedro Sanchez admet « des erreurs »

Occupé à prendre part au Conseil européen sur la crise énergétique qui s’est achevé vendredi à Bruxelles, Pedro Sanchez n’a pas eu le temps de gérer les tensions au sein de la coalition gouvernementale après la décision du gouvernement de soutenir le plan...

Rayan, "symbole de solidarité" : l’Égypte pleure le garçonnet marocain

Les messages de condoléances se succèdent après le décès de Rayan, un garçonnet de 5 ans, resté coincé dans un puits de 45 cm de diamètre pendant 5 jours, après une chute accidentelle. Mohamed Abou El Enein, vice-président de la Chambre des Représentants...

Sahara : les États-Unis ont-il fait pression sur l’Espagne ?

La récente visite en Espagne de la sous-secrétaire d’État américaine, Wendy Sherman, aurait été déterminante dans la décision du pays de soutenir le plan d’autonomie du Sahara proposé par le Maroc.

Mohammed VI écrit à Abdelmadjid Tebboune

À l’occasion de la fête de l’indépendance de l’Algérie, le Roi Mohammed VI a adressé un message au président Abdelmadjid Tebboune. Un message dans lequel il présente ses vives félicitations.

L’Italienne incarcérée au Maroc pour blasphème libérée

Le tribunal de première instance de Marrakech avait condamné fin juin une maroco-italienne à trois ans et demi de prison pour outrage à l’islam. Cette peine a été réduite en appel.