Recherche

Entrepreneuriat : un Marocain à l’assaut du prix Anzisha

© Copyright : DR

20 septembre 2020 - 01h00 - Société

Le Marocain Mustapha Zeroual participe à l’édition 2020 du prix Anzisha des meilleurs jeunes entrepreneurs africains. Avec son invention à caractère commercial et social, il fait partie des vingt finalistes venus de plusieurs pays africains.

Le prix Anzisha célèbre cette année son 10ᵉ anniversaire. Une décennie au cours de laquelle, il a soutenu 122 entrepreneurs qui ont crée plus de 2000 emplois. Les organisateurs se réjouissent sur le fait que les participants ont présenté des projets innovants qui se penchent sur les problèmes actuels.« De jeunes entrepreneurs du Maroc, d’Afrique du Sud et de Tanzanie ont présenté des entreprises impressionnantes qui se penchent sur des problèmes cruciaux au sein de leurs communautés tout en réalisant des bénéfices », ont-ils précisé dans un communiqué.

Le candidat marocain est âgé de 22 ans et est le fondateur d’IA4YOU, «  une initiative commerciale et sociale qui conçoit différents systèmes et plateformes numériques et qui met en avant l’utilisation de l’intelligence artificielle  » selon les organisateurs. Ils soutiennent que tous les participants ont de véritables notions en matière de gestion d’entreprises. Les 20 meilleurs jeunes entrepreneurs de cette année ont été sélectionnés parmi 1200 candidats. Un record selon les membres du comité d’organisation. Ils se réuniront virtuellement dans leurs pays pour partager, échanger et apprendre également. La dernière étape sera la présentation de leurs entreprises devant un panel de juges externes.

Le gagnant du grand prix recevra une enveloppe de 25 000 dollars, tandis que le premier et le deuxième compétiteurs recevront respectivement 15 000 et 12 500 dollars. L’annonce du grand gagnant se fera le 27 octobre prochain en mode virtuel, avec la participation des principales parties prenantes au sein de la communauté des jeunes entrepreneurs.

Cette année, 20 des entreprises qui ont déposé leurs dossiers, sont détenues à 45% par des femmes dans des secteurs tels que l’agriculture, l’industrie et l’éducation. Selon la directrice adjointe du Prix Anzisha, Melissa Mbazo-Ekepenyong, les candidats de cette année ont fait preuve d’imagination et de créativité, en basant leurs projets sur les exigences et les conséquences de la crise du covid-19 qui secoue le monde entier.

Mots clés: Développement

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact