L’épidémie de grippe touche le Maroc

23 janvier 2020 - 10h20 - Maroc - Ecrit par : G.A

Dans son dernier bulletin épidémiologique, le ministère de la Santé a donné l’alerte sur l’épidémie de la grippe, désormais bien installée au Maroc. Elle touche particulièrement les personnes âgées de 25 à 59 ans et 15 à 24 ans qui, selon le ministère, représentent les proportions les plus élevées, respectivement avec 29,2 et 21,6 %.

La tranche d’âge de 60 ans et plus, représente 15 %, les moins de 5 ans, 16,8 % et les 5 à 14 ans représentent 17,4 %, selon le ministère de la Santé. Pour ce qui est de la surveillance du virus, il a été signalé que, de la semaine du 9 septembre 2019 à la semaine du 15 décembre 2019, 384 échantillons nasopharyngés ont été prélevés, dont 45,6 % d’Infections respiratoires aiguës sévères (IRAS) et 54,4 % de syndrome grippal, pour une analyse au niveau du laboratoire de référence du ministère.

Sur les 384 prélèvements analysés, l’investigation virologique a permis la caractérisation de 119 virus grippaux, dont 1 virus de sous-type A (H1N1) pdm ⁰⁹, 2 virus de sous-type A (H3N2) et 116 virus de type B (97,5 %).

Parmi les 384 prélèvements testés, les groupes d’âge de 2 à 5 ans et 5 à 15 ans enregistrent les taux de positivité les plus élevés qui sont respectivement de 45,8 et 62,5 %, pour cette saison comme pour la saison précédente. Cette situation serait principalement due à une forte exposition scolaire. Le seul cas du sous-type A (H1N1) pdm ⁰⁹ est dans le groupe d’âge de 2 à 5 ans, explique aujourd’hui. ma.

Le Maroc prend très au sérieux l’épidémie de la grippe dont la surveillance est assurée par un système sentinelle, mis en place par le ministère de la Santé. Il a pour objectifs de suivre l’évolution de la grippe saisonnière et d’en estimer la charge de morbidité et de mortalité, ainsi que d’identifier les virus circulants et de surveiller leur sensibilité aux antiviraux.

Ce système de surveillance est basé sur deux composantes principales, à savoir, la surveillance clinique du syndrome grippal (SG) et la surveillance épidémiologique et virologique du SG et des IRAS. Pour ce qui est de la première composante, elle se fait à travers un réseau ambulatoire de 412 centres de santé du secteur public, répartis dans toutes les provinces et préfectures et desservant une population de près de 12 millions d’habitants.

La deuxième composante, quant à elle, est prise en charge au niveau de 8 centres de santé et 8 établissements hospitaliers à Tanger, Rabat, Fès, Marrakech, Meknès, Béni Mellal, Oujda et Agadir, ainsi qu’à travers un réseau de 28 médecins exerçant dans des cabinets privés.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Santé - Grippe A/H1N1 - Alerte - Ministère de la Santé

Aller plus loin

Le vaccin contre la grippe est disponible à la fin du mois

Pour éviter la confusion des symptômes du coronavirus avec ceux de la grippe saisonnière et l’engorgement des hôpitaux, les autorités marocaines veulent anticiper en procédant...

Covid-19 et grippe saisonnière : les médecins appellent à la vigilance

Au regard de la recrudescence du coronavirus dans le Royaume, les médecins exhortent à la vigilance pour ne pas confondre la grippe saisonnière et le Covid-19. Ils...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc face à la menace de la « Poufa », la cocaïne des démunis

Le Maroc renforce sa lutte contre la « Poufa », une nouvelle drogue bon marché, connue sous le nom de cocaïne des pauvres », qui a non seulement des répercussions sociales, notamment la séparation des familles et une augmentation des suicides et des...

Ramadan : conseils pour un jeûne en période de chaleur

Le jeûne du ramadan est encore dur cette année, surtout dans certaines régions où les températures dépassent parfois les 40 degrés. Pour que la journée se passe au mieux, il est essentiel de bien s’hydrater et de manger équilibré le soir. Pour rompre...

Chèque de garantie : ce scandale marocain

La conseillère parlementaire du parti de l’Union Nationale du Travail au Maroc (UNTM), Loubna Alaoui, a adressé une question orale au gouvernement sur la persistance de certaines pratiques illégales dans les cliniques privées, notamment l’exigence d’un...

Punaises de lit : la psychose atteint le Maroc

Le ministère de la Santé et de la Protection sociale a confirmé, mercredi, l’absence d’une propagation exceptionnelle des punaises de lit au Maroc. Dans un communiqué, les autorités sanitaires affirment avoir mis en place des mesures préventives en...

Maroc : vastes opérations de libération du domaine public

Le Maroc intensifie les opérations de libération du domaine public. De nouvelles campagnes ont été lancées dans certaines régions du royaume.

Au Maroc, l’été rime avec piqûres de scorpion

La recrudescence des piqûres de scorpion dans certaines régions du Maroc, en cette période de canicule et de saison estivale, inquiète. Les spécialistes appellent les citoyens à prendre les précautions pour prévenir ces piqûres mortelles.

Les Marocains de plus en plus obèses

Près de la moitié de la population marocaine (46 %) sera obèse d’ici 2035, selon les prévisions de la World Obesity Forum.

Le Maroc prolonge encore l’état d’urgence sanitaire

Réuni jeudi lors de sa séance hebdomadaire, le conseil de gouvernement a adopté le projet de décret portant prorogation, à nouveau, de l’état d’urgence sanitaire.

Le jeûne du ramadan est-il compatible avec le diabète ?

Quel est l’impact du jeûne de ramadansur la santé d’un fidèle diabétique et quels sont les risques encourus ? Abdul Basit et Yakoob Ahmedani, tous deux médecins, donnent leur avis sur cette question qui préoccupe de nombreux fidèles musulmans.

Maroc : mauvaise nouvelle pour les fumeurs

Sale temps pour les fumeurs marocains qui devront, une fois encore, passer à la caisse pour s’acheter leurs cigarettes. Cette augmentation vient d’être validée définitivement et doit entrer en vigueur au début de l’année.