50.000 esclaves au Maroc

20 octobre 2013 - 20h56 - Maroc - Ecrit par : Bladi.net

Le Maroc occupe le 93è rang du "Global Slavery Index", indice mondial de l’esclavage moderne édité par la Fondation Walk Free, qui place la Mauritanie première de son indice avec près de 150.000 esclaves pour une population estimée à 3,8 millions d’habitants.

D’après la fondation, il y aurait près de 29,8 millions d’esclaves dans le monde avec pour les 5 premiers, l’Inde (14 millions), la Chine (3 millions), le Pakistan (2 millions), le Nigéria (700.000) et l’Ethiopie (650.000). Les 10 premiers pays du classement rassemblent à eux seuls plus de 75% des esclaves dans le monde.

Au niveau maghrébin, c’est l’Algérie qui arrive en tête avec près de 70.000 esclaves (91e), suivie du Maroc (50.000), de la Libye (18.000) et de la Tunisie avec près de 9000 esclaves.

Soutenue par Hillary Clinton et d’autres personnalités, Walk Free prend en considération plusieurs critères pour définir l’esclavage moderne. Ainsi, les personnes victimes de trafic d’êtres humains ou contraintes de se marier et les enfants exploités dans les conflits, sont considérés comme esclaves modernes par la fondation.

Pour Nick Grono, directeur de la fondation, "l’esclavage moderne est une situation où les gens sont sous l’emprise de la violence. Ils sont contraints de prendre des emplois ou d’accepter des situations où ils sont économiquement exploités".

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Classement - Prostitution Maroc - Pauvreté - Esclavage moderne

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc va distribuer les aides directes aux plus pauvres cette année

Le gouvernement prévoit d’accorder une aide financière mensuelle directe à l’ensemble des familles démunies. Cette mesure phare du processus de généralisation de la protection sociale, enclenché par le pays, sera effective dès cette année, selon le...

Appel à lutter contre la mendicité au Maroc

Le niveau de pauvreté et de vulnérabilité n’a pas baissé au Maroc. En 2022, il est revenu à celui enregistré en 2014, selon une note du Haut-Commissariat au Plan (HCP) publiée en octobre dernier. Une situation qui contribue à la hausse de la mendicité...

Maroc : le mariage fastueux de la fille d’un haut dirigeant soulève des polémiques

Le mariage somptueux organisé par le président de la Chambre des conseillers, Naam Miyara, pour sa fille, soulève de vives polémiques. La quatrième personnalité politique du Maroc après le roi, le chef du gouvernement et le président de la Chambre des...

Maroc : une aide directe pour les plus pauvres

Le gouvernement envisage d’accorder en 2023 une aide financière mensuelle directe à l’ensemble des familles démunies. Plus précisément, sept millions d’enfants et 3 millions de familles seront concernés.

Maroc : une aide versée aux familles

Comme annoncé, l’aide prévue pour les familles marocaines dans le besoin sera versée par le gouvernement. Celle-ci devrait intervenir sous peu. Quel montant ? quand est-ce qu’elle sera versée ?

Maroc : le roi Mohammed VI annonce des aides directes aux plus pauvres

Le Roi Mohammed VI, dans un discours prononcé à l’ouverture de la session parlementaire, a fait part de l’introduction d’un programme d’aide sociale à la fin de l’année 2023.

Hausse historique du prix du gaz au Maroc, une première en 30 ans

La bonbonne de gaz vendue au Maroc devrait voir son prix augmenter progressivement pendant trois ans, vient de révéler le Premier ministre Aziz Akhannouch.

Maroc : un ancien diplomate accusé de prostitution de mineures risque gros

L’association Matkich Waldi (Touche pas à mon enfant) demande à la justice de condamner à des « peines maximales » un ancien ambassadeur marocain, poursuivi pour prostitution de mineures.