L’Espagne « humiliée » par le Maroc, selon José Maria Aznar

4 février 2023 - 20h30 - Espagne - Ecrit par : A.P

L’ancien président du gouvernement espagnol, José María Aznar, a déploré jeudi à Séville le fait que Mohammed VI n’ait pas reçu Pedro Sanchez à son arrivée à Rabat, considérant cet acte du Maroc comme une « humiliation ».

« Nous avons été humiliés par le Maroc », a dénoncé Aznar lors d’une conférence sur le thème « L’Espagne en débat » tenue à Tomares (Séville), souhaitant que les intérêts de l’Espagne soient « mieux défendus et représentés ». L’ancien président du gouvernement a aussi déploré le fait que la Réunion de haut niveau ait accouché d’une souris. « Une opération spectaculaire a été menée, et aucun accord n’a été trouvé, aucun consensus n’a été trouvé », insiste Aznar qui se dit contrarié que Pedro Sanchez soit « snobé » et davantage gêné qu’il se laisse « snober ».

À lire : Sanchez pas accueilli par Mohammed VI : José Manuel Albares recadre le PP

Pour le moment, à s’en tenir aux faits, les relations entre le Maroc et l’Espagne ne profitent pas à l’Espagne, estime Aznar qui dénonce la politique étrangère du pays envers le royaume. Selon lui, la politique étrangère de l’Espagne doit faire l’objet d’un consensus entre les forces politiques, surtout avec le chef de file de l’opposition, le Parti populaire (PP). À ce propos, il a déploré que Sanchez ne soit pas parvenu à un accord avec le président du PP, Alberto Núñez Feijóo, sur la question du Sahara, une question d’intérêt national qui, estime-t-il, aurait dû faire l’objet de débat au Congrès des députés sanctionné par un vote.

Sujets associés : Mohammed VI - Aziz Akhannouch

Aller plus loin

L’Espagne « paiera cher » sa crise avec l’Algérie, selon José María Aznar

L’ancien chef du gouvernement espagnol, José María Aznar, a déclaré que l’Espagne sera la grande perdante dans sa crise avec l’Algérie, dénonçant un « échec diplomatique notable...

Sahara : le président du Parti populaire promet de faire volte-face

Le président du Parti populaire (PP), Alberto Núñez Feijóo, a rencontré le Premier ministre marocain, Aziz Akhannouch, à Rotterdam aux Pays-Bas, en marge du Congrès du Parti...

Le Parti populaire espagnol change de cap sur sa politique étrangère envers le Maroc

Le Parti populaire (PP), dont le leader Alberto Núñez Feijóo pourrait être le prochain locataire de la Moncloa, change de posture vis-à-vis du Maroc. Désormais, l’actuel parti...

Sanchez pas accueilli par Mohammed VI : José Manuel Albares recadre le PP

Le ministre espagnol des Affaires étrangères, José Manuel Albares, a reproché au Parti populaire (PP) sa méconnaissance d’une « politique d’État » et des relations avec le...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : des villageois lancent un appel au roi Mohammed VI

Les habitants d’un village touché par le puissant et dévastateur tremblement de terre, sont en colère contre le gouvernement à cause de l’aide d’urgence qu’ils affirment ne pas avoir encore reçu. Ils appellent le roi Mohammed VI au secours.

L’Espagne « humiliée » par le Maroc, selon José Maria Aznar

L’ancien président du gouvernement espagnol, José María Aznar, a déploré jeudi à Séville le fait que Mohammed VI n’ait pas reçu Pedro Sanchez à son arrivée à Rabat, considérant cet acte du Maroc comme une « humiliation ».

Le roi Mohammed VI ne fera plus de discours du 20 août

Le roi Mohammed VI ne prononcera plus le discours de la célébration de la Révolution du Roi et du Peuple le 20 août. Celui-ci, selon le Cabinet royal est trop proche du discours du Trône et celui de la rentrée parlementaire.

Le Roi Mohammed VI annule toutes les festivités de la fête du Trône

Toutes les activités, festivités et cérémonies prévues à l’occasion du 23ᵉ Anniversaire de l’accession du Roi Mohammed VI viennent d’être reportées, selon un communiqué du Palais Royal.

Roi Mohammed VI : les MRE « sont un motif de fierté pour le Maroc »

Le roi Mohammed VI a salué la détermination des Marocains résidant à l’étranger (MRE) à défendre les intérêts du Maroc notamment les causes nationales liées à leur patrie et au Sahara, et les a invités à s’impliquer dans le processus de développement....

Royal Air Maroc : 200 avions prévus d’ici 2037

Le Chef du gouvernement, Aziz Akhannouch et le Président-directeur général de la Royal Air Maroc (RAM), Hamid Addou, ont procédé mardi à Rabat, à la signature du contrat-programme 2023-2037. Objectif, améliorer l’attractivité de la destination Maroc et...

Maroc : du changement dans le paiement des factures d’eau et d’électricité

Le gouvernement d’Aziz Akhannouch poursuit le chantier de modernisation des services publics. Le paiement des frais d’eau et d’électricité aura des nouveautés à partir du 1ᵉʳ janvier 2024.

Le roi Mohammed VI ordonne un large mouvement des attachés militaires

Le roi Mohammed VI a instruit des responsables militaires à l’effet de procéder à un large mouvement des attachés militaires à l’étranger.

Vaste remue-ménage au sein de l’armée marocaine

Le roi Mohammed VI, chef suprême et chef d’État-major des Forces armées royales (FAR), a procédé à vaste remaniement. Des généraux et colonels-majors appartenant aux FAR et à la gendarmerie ont été mis à la retraite.

Tollé après la caricature du roi Mohammed VI par Charlie Hebdo

Le Conseil National de la Presse (CNP) a fermement condamné ce qu’il qualifie d’«  acte criminel odieux » du journal français Charlie Hebdo, l’accusant de s’attaquer directement au Roi Mohammed VI.