L’Espagne « humiliée » par le Maroc, selon José Maria Aznar

4 février 2023 - 20h30 - Espagne - Ecrit par : P. A

L’ancien président du gouvernement espagnol, José María Aznar, a déploré jeudi à Séville le fait que Mohammed VI n’ait pas reçu Pedro Sanchez à son arrivée à Rabat, considérant cet acte du Maroc comme une « humiliation ».

« Nous avons été humiliés par le Maroc », a dénoncé Aznar lors d’une conférence sur le thème « L’Espagne en débat » tenue à Tomares (Séville), souhaitant que les intérêts de l’Espagne soient « mieux défendus et représentés ». L’ancien président du gouvernement a aussi déploré le fait que la Réunion de haut niveau ait accouché d’une souris. « Une opération spectaculaire a été menée, et aucun accord n’a été trouvé, aucun consensus n’a été trouvé », insiste Aznar qui se dit contrarié que Pedro Sanchez soit « snobé » et davantage gêné qu’il se laisse « snober ».

À lire : Sanchez pas accueilli par Mohammed VI : José Manuel Albares recadre le PP

Pour le moment, à s’en tenir aux faits, les relations entre le Maroc et l’Espagne ne profitent pas à l’Espagne, estime Aznar qui dénonce la politique étrangère du pays envers le royaume. Selon lui, la politique étrangère de l’Espagne doit faire l’objet d’un consensus entre les forces politiques, surtout avec le chef de file de l’opposition, le Parti populaire (PP). À ce propos, il a déploré que Sanchez ne soit pas parvenu à un accord avec le président du PP, Alberto Núñez Feijóo, sur la question du Sahara, une question d’intérêt national qui, estime-t-il, aurait dû faire l’objet de débat au Congrès des députés sanctionné par un vote.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Mohammed VI - Aziz Akhannouch

Aller plus loin

L’Espagne « paiera cher » sa crise avec l’Algérie, selon José María Aznar

L’ancien chef du gouvernement espagnol, José María Aznar, a déclaré que l’Espagne sera la grande perdante dans sa crise avec l’Algérie, dénonçant un « échec diplomatique notable...

Le Parti populaire espagnol change de cap sur sa politique étrangère envers le Maroc

Le Parti populaire (PP), dont le leader Alberto Núñez Feijóo pourrait être le prochain locataire de la Moncloa, change de posture vis-à-vis du Maroc. Désormais, l’actuel parti...

Sahara : le président du Parti populaire promet de faire volte-face

Le président du Parti populaire (PP), Alberto Núñez Feijóo, a rencontré le Premier ministre marocain, Aziz Akhannouch, à Rotterdam aux Pays-Bas, en marge du Congrès du Parti...

José Maria Aznar : « L’Espagne a moins d’influence que le Maroc avec les États-Unis »

L’ancien président du gouvernement espagnol et président de la Fondation FAES, José Maria Aznar, a déclaré vendredi que l’Espagne « a moins d’influence » avec les États-Unis que...

Ces articles devraient vous intéresser :

Aïd El Fitr 2024 : une bonne surprise pour les fonctionnaires marocains ?

La ministre déléguée chargée de la réforme de l’administration et de la transition numérique, Ghita Mezzour, propose au gouvernement de décréter un congé exceptionnel de trois jours au lieu de deux à l’occasion de l’Aïd Al-Fitr 2024.

Séisme au Maroc : le Roi Mohammed VI passe à l’action

Le Roi Mohammed VIa présidé ce 14 septembre une réunion stratégique au Palais Royal de Rabat, focalisée sur l’activation d’un plan d’urgence relatif au récent séisme d’Al Haouz.

Mohammed VI nomme les membres du Conseil Supérieur de l’Éducation

Le roi Mohammed VI a procédé mercredi à la nomination des membres du Conseil Supérieur de l’Éducation, de la Formation et de la Recherche Scientifique (CSEFES). Cet organe composé de 20 membres a pour objectif de définir les politiques publiques dans...

Maroc : Un pas de géant dans le projet de TGV Kenitra-Marrakech

Le gouvernement d’Aziz Akhannouch vient de franchir un pas vers la réalisation de la ligne grande vitesse Kenitra-Marrakech. Prévu dans le plan Rail Maroc 2040, ce projet représente un enjeu stratégique dans la poursuite du développement du réseau de...

Réforme du Code de la famille au Maroc : Abdelilah Benkirane menace

Le secrétaire général du PJD, Abdelilah Benkirane, relance le débat sur la réforme de la Moudawana et du Code pénal, en promettant des actions fortes si le ministre de la Justice y introduit des amendements qui portent atteinte à la cellule familiale.

Remaniement ministériel au Maroc : les noms qui circulent

Un remaniement ministériel s’annonce imminent. Qui sont ceux qui ne feront plus partie de l’équipe d’Aziz Akhannouch ou garderont leurs portefeuilles ?

Le roi Mohammed VI nomme de nouveaux magistrats dans les juridictions financières

Le Roi Mohammed VI, président du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire, a approuvé la nomination de 30 nouveaux magistrats dans des postes de responsabilité au sein des juridictions financières.

Aide au logement : un vrai succès chez les MRE

Près de 20% des potentiels bénéficiaires du nouveau programme l’aide au logement lancé par le roi Mohammed VI en octobre dernier sont des Marocains résidant à l’étranger (MRE).

Coupe arabe de futsal : le roi félicite les joueurs

Le roi Mohammed VI a adressé un message de félicitations aux membres de l’équipe nationale de futsal qui a remporté, vendredi à Djeddah, la septième édition de la Coupe arabe de futsal.

Éric Ciotti met en avant les liens « très puissants » entre le Maroc et la France

Le président du parti Les Républicains, Éric Ciotti, a plaidé pour la réparation des erreurs passées et critiqué le manque de considération envers le Maroc. Dans une déclaration à la presse, M. Ciotti a souligné l’importance des liens « très puissants...