Les États-Unis pressent le Maroc à se joindre aux sanctions contre la Russie

26 mars 2022 - 12h20 - Monde - Ecrit par : S.A

Les États-Unis exhortent le Maroc — qui a jusque-là adopté une position neutre sur la guerre en Ukraine-, Israël et l’Algérie à sanctionner, à leur tour, la Russie. Le sujet est au menu des discussions que Antony Blinken, secrétaire d’État américain aura avec les responsables de ces pays dans le cadre de sa tournée internationale qui démarre ce samedi 26 mars.

Convaincre Israël, le Maroc et l’Algérie à se joindre aux sanctions contre la Russie. C’est l’un des sujets centraux que le chef de la diplomatie américaine abordera avec de hauts responsables marocains, israéliens et algériens lors de sa tournée internationale, fait savoir The Irish Times. Alors que les Occidentaux ont pris une avalanche de sanctions contre Moscou, pour l’isoler en cette période de guerre russo-ukrainienne, les pays arabes ont préféré éviter une éventuelle brouille avec le président russe Vladimir Poutine. Certains d’entre eux ne veulent pas non plus froisser leurs partenaires américains. Les États-Unis s’attendent à ce que ces pays prennent, eux aussi, des sanctions contre la Russie.

À lire : Antony Blinken rencontrera le prince héritier d’Abou Dhabi au Maroc

Lors de cette tournée, Antony Blinken soulignera que les États-Unis sont solidaires avec le gouvernement et le peuple ukrainiens face à l’invasion russe, et continueront à travailler en étroite collaboration avec leurs alliés et partenaires, afin de prendre des sanctions supplémentaires contre Moscou, a annoncé le Département d’État. Israël et la Palestine sont deux les premières étapes de cette tournée. Antony Blinken y rencontrera de hauts responsables des deux pays. Parmi eux, le Premier ministre israélien Naftali Bennett et le ministre israélien des Affaires étrangères Yair Lapid. Le patron de la diplomatie américaine participera à une réunion d’homologues d’Israël et des trois pays arabes qui ont normalisé leurs relations diplomatiques avec l’État hébreu — Bahreïn, les Émirats arabes unis et le Maroc.

À lire : Aucun Marocain parmi les volontaires en Ukraine contre la Russie

Au Maroc, le secrétaire d’État américain rencontrera le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita et le dirigeant émirati Mohammed bin Zayed. En Algérie, dernière étape de cette tournée, Antony Blinken s’entretiendra avec le président algérien Abdelmadjid Tebboune et son ministre des Affaires étrangères Ramtane Lamamra au sujet des questions de sécurité régionale et de relations commerciales.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Russie - États-Unis - Algérie - Diplomatie - Israël

Aller plus loin

L’isolement de la Russie du réseau financier Swift inquiète le Maroc

La mise à l’écart de la Russie du système international de paiement international Swift va inévitablement peser sur les relations commerciales avec le Maroc. Les exportateurs...

Antony Blinken rencontrera le prince héritier d’Abou Dhabi au Maroc

Antony Blinken, secrétaire d’État américain se rendra dans les tout prochains jours en Israël, en Palestine, au Maroc et en Algérie dans le cadre d’une tournée devant couvrir la...

Tourisme : la Russie conseille le Maroc à ses citoyens

Le Maroc est cité parmi les pays pouvant accueillir les citoyens russes, après la levée des restrictions de voyage. La Russie a conseillé à ses ressortissants de s’abstenir de...

L’Ukraine rappelle son ambassadrice au Maroc

Les ambassadeurs ukrainiens au Maroc et en Géorgie ont été rappelés par le président ukrainien Volodymyr Zelensky, en raison de leur incapacité « à défendre les intérêts du pays ».

Ces articles devraient vous intéresser :

Le nouveau ministre israélien des Affaires étrangères attendu au Maroc

Le sommet des pays signataire des Accords d’Abraham qui se tiendra au mois de mars pourrait connaître la participation d’Eli Cohen, le nouveau ministre israélien des Affaires étrangères.

Maroc : un ancien diplomate accusé de prostitution de mineures risque gros

L’association Matkich Waldi (Touche pas à mon enfant) demande à la justice de condamner à des « peines maximales » un ancien ambassadeur marocain, poursuivi pour prostitution de mineures.

Maroc-Israël : deux ans de relations fructueuses, selon Alona Fisher-Kamm

Mardi a été célébré le deuxième anniversaire de la reprise des relations entre le Maroc et Israël. Une occasion pour Alona Fisher-Kamm, cheffe par intérim du bureau de liaison de Tel-Aviv à Rabat, de faire le bilan de ce rapprochement.

Les MRE confrontés à un durcissement des conditions d’envoi de fonds depuis l’Europe

Face au durcissement des autorités européennes sur les transferts des Marocains résidant à l’étranger (MRE), le wali de Bank Al-Maghrib (BAM), Abdellatif Jouahri appelle à une action diplomatique d’envergure.

Maroc : pressions pour rompre les relations avec Israël

Alors que Israël intensifie sa riposte contre le mouvement palestinien du Hamas, de nombreux Marocains multiplient les appels à rompre les relations diplomatiques entre le Maroc et l’État hébreu. Au Maroc, de nouvelles manifestations ont été organisées...

Youssef Amrani officiellement ambassadeur du Maroc auprès de l’UE

Nommé en octobre 2021 par le roi Mohammed VI au poste d’ambassadeur du Maroc auprès de l’Union européenne, Youssef Amrani aurait reçu en cette fin d’année, l’accord des instances européennes pour démarrer sa mission.

Mohammed VI et le pari gagnant de l’ouverture en Afrique

Le Maroc a connu une croissance économique assez soutenue depuis 2000, après l’accession au trône du roi Mohammed VI. Le royaume prend des mesures pour attirer les investissements étrangers et devenir une grande puissance régionale.