Un faux test positif aux stupéfiants ruine la participation d’une Française à une course rallye au Maroc

25 août 2022 - 10h00 - France - Ecrit par : S.A

Alors qu’elle devait participer à une course rallye au Maroc, une jeune femme de 23 ans a vu sa participation et sa vie professionnelle et personnelle ruiner par un faux test positif aux stupéfiants.

Les faits remontent au 2 mai 2022. Alors qu’elle se dirigeait vers Biarritz, pour le départ du Raid 4L Trophy, une course rallye solidaire qui se déroule sur les pistes du Maroc (hommes et femmes de moins de 28 ans parcourent plus de 6 000 km en 10 jours, en 4L, jusqu’aux dunes du Sahara) en compagnie de son petit ami, Lucie*, 23 ans, est victime d’un accident, rapporte La Dépêche du Midi. Elle perd le contrôle de sa voiture, une 4L de couleur rose, surchargée sur l’68 entre Albi et Toulouse, près de la commune de Lagrave.

À lire : Stéphanie de Monaco donne le top de départ du Rallye Aïcha des Gazelles

« La voiture était surchargée. Nous avons été doublés par une ambulance qui roulait à vive allure. Il y a dû avoir un appel d’air. La 4L n’a pas de direction assistée et j’ai perdu le contrôle. C’est une succession de petites choses, qui font que j’ai perdu le contrôle de la voiture », raconte la jeune femme. Elle s’en sort avec une légère blessure au genou et un léger traumatisme crânien. « Rien, comparé au violent choc », précise-t-elle. Son compagnon est indemne. Mais l’intervention des gendarmes sur les lieux de l’accident compliquent la vie à Lucie. Un dépistage d’alcoolémie et de stupéfiants s’avère positif. Elle se voit retirer son permis.

À lire : Repsol essaie son carburant renouvelable au Rallye du Maroc

« Ce résultat n’était pas possible, je ne consomme pas de drogues. J’ai donc bien sûr demandé une contre analyse », raconte Lucie. Elle reçoit le résultat en début de semaine dernière. « Le rapport d’analyse complémentaire concernant l’avis de rétention de votre permis de conduire en date du 2 mai 2022 à Lagrave est négatif. Par conséquent, vous trouverez ci-joint votre permis de conduire retenu par les forces de l’ordre, vos droits à conduire vous sont restitués et votre permis valide », écrit la préfecture du Tarn. De quoi confirmer les soupçons de la jeune femme. Le test réalisé par les gendarmes était donc un faux positif.

À lire : Le Rallye du Maroc draine du monde cette année

Lucie reçoit son permis mais est toujours sous le choc. « J’ai eu beaucoup de problèmes à cause de cela. Cet accident a été relayé dans la presse, sur les réseaux sociaux, et on m’a reconnue. Mes sponsors pour le 4L Trophy étaient mécontents, m’ont dit que j’avais terni leur image. Je suis en fin d’études, en école d’ingénieur. Pour trouver du travail, c’est compliqué également, on m’a fermé des portes », poursuit la jeune femme.

*Prénom modifié

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Drogues - Rallye

Aller plus loin

Le pilote Laurent Lichtleuchter décède tragiquement au Maroc

Laurent Lichtleuchter, double vainqueur en tant que copilote dans la catégorie T2 du Rallye Dakar, est décédé lors de la quatrième étape du Morocco Desert Challenge à la suite...

Des célébrités quittent Marrakech pour une course de 10 000 km

La BBC a dévoilé les stars qui participent à la course des célébrités à travers le monde, dont le point de départ est Marrakech. Elles devront parcourir plus de 10 000 km.

Le Rallye du Maroc draine du monde cette année

Après l’édition manquée de 2020 pour raison de crise sanitaire, le Rallye du Maroc revient en force cette année avec de très nombreux participants.

Repsol essaie son carburant renouvelable au Rallye du Maroc

Repsol a saisi l’occasion du Rallye du Maroc 2021 pour tester son nouveau carburant renouvelable dans le Toyota Hilux Overdrive d’Isidre Esteve et Txema Villalobos. Le produit,...

Ces articles devraient vous intéresser :

« L’Escobar du désert » fait tomber Saïd Naciri et Abdenbi Bioui

Plusieurs personnalités connues au Maroc ont été présentées aujourd’hui devant le procureur dans le cadre de liens avec un gros trafiquant de drogue. Parmi ces individus, un président de club de football.

Pufa, la "cocaïne des pauvres" qui déferle sur le Maroc

Pufa, la « cocaïne des pauvres » s’est installée progressivement dans toutes les régions du Maroc, menaçant la santé et la sécurité des jeunes. Le sujet est arrivé au Parlement.

"Lbouffa" : La cocaïne des pauvres qui inquiète le Maroc

Une nouvelle drogue appelée « Lbouffa » ou « cocaïne des pauvres », détruit les jeunes marocains en silence. Inquiétés par sa propagation rapide, les parents et acteurs de la société civile alertent sur les effets néfastes de cette drogue sur la santé...

"L’boufa", la nouvelle menace pour la société marocaine

Le Maroc pourrait faire face à une grave crise sanitaire et à une augmentation des incidents de violence et de criminalité, en raison de la propagation rapide de la drogue «  l’boufa  » qui détruit les jeunes marocains en silence.

Boufa, la drogue qui terrifie le Maroc

Le Maroc mène des actions de lutte contre les drogues dont la « Boufa », une nouvelle drogue, « considérée comme l’une des plus dangereuses », qui « envahit certaines zones des villes marocaines, en particulier les quartiers marginaux et défavorisés. »

Le Maroc face à la menace de la « Poufa », la cocaïne des démunis

Le Maroc renforce sa lutte contre la « Poufa », une nouvelle drogue bon marché, connue sous le nom de cocaïne des pauvres », qui a non seulement des répercussions sociales, notamment la séparation des familles et une augmentation des suicides et des...

Le pilote Laurent Lichtleuchter décède tragiquement au Maroc

Laurent Lichtleuchter, double vainqueur en tant que copilote dans la catégorie T2 du Rallye Dakar, est décédé lors de la quatrième étape du Morocco Desert Challenge à la suite d’un accident dramatique.