Fès : reprise du procès du PJDiste Abdelali Hamieddine

23 novembre 2021 - 16h40 - Maroc - Ecrit par : G.A

Le procès du PJDiste Abdelali Hamieddine, poursuivi pour complicité dans le meurtre en 1993, d’un jeune étudiant de gauche Benaissa Aït El Jid, reprend ce 23 novembre à la Cour d’appel de Fès. Reporté à de nombreuses reprises, l’heure a certainement sonné pour éponger un dossier qui traîne au grand désarroi des parents et proches de la victime.

Le feuilleton judiciaire de l’affaire de l’assasinat de Benaissa Aït El Jid a repris suite à l’apparition de nouveaux éléments. Il s’agit des révélations faites par Khaddioui El Khammar, impliquant Abdelali Hamieddine dans le meurtre de l’étudiant. Unique témoin de ce meurtre, son absence justifiée avait causé le report à ce 23 novembre, le procès qui se devrait se tenir le 29 juin, rapporte le quotidien Al Ahdath Al Maghribia.

À lire : Affaire Aït El Jid : 14ᵉ report du procès du PJDiste Abdelali Hamieddine

Ce report n’était pas du goût de la défense de l’accusé, ravivant les tensions entre les deux parties. Il a fallu l’intervention de l’avocat Ali Hedrouni pour rappeler aux deux parties que les différends sur un report n’étaient pas de nature à faire évoluer le dossier. Il a également insisté sur le fait que la présence de l’unique témoin, Khaddioui El Khammar, à l’audience, était fondamentale et que rien ne peut se dérouler sans son témoignage.

À lire :Maroc : Abdelali Hamieddine poursuivi pour complicité de meurtre

Dans cette affaire qui secoue l’opinion publique depuis près de trente ans, Abdelali Hamieddine pourrait se retrouver en prison, s’il est établi qu’il est impliqué dans ce meurtre pour lequel, la famille de la victime demande justice et réparation.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Fès - Procès - Parti de la Justice et du Développement (PJD) - Abdelali Hamiedine

Aller plus loin

Dijon : début du procès en appel du Marocain condamné pour le meurtre de Valentin Amrouche

Le procès en appel du Marocain Tarik Attar condamné à 30 ans de prison en première instance pour le meurtre de Valentin Amrouche a débuté lundi 3 mai devant la Cour d’Assises...

Espagne : il avoue le meurtre d’un Marocain en direct à la télévision (vidéo)

Un Espagnol vient d’être condamné, en Espagne, à de la prison ferme pour avoir assassiné un MRE, à Valence. Sa femme est également poursuivie pour son implication dans cette...

Maroc : Abdelali Hamieddine, ancien parlementaire, condamné pour meurtre

La Cour d’appel de Fès a rendu son verdict dans l’affaire de l’ex-parlementaire Abdelali Hamieddine, qui vient d’être condamné à une peine de 3 ans de prison ferme.

Maroc : Abdelali Hamieddine poursuivi pour complicité de meurtre

La justice a décidé de rouvrir le dossier du membre du secrétariat du PJD Abdelali Hamieddine, qu’elle accuse de « complicité » de meurtre d’un étudiant en 1993.

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : les réformes des lois sur les libertés individuelles passent mal

Les réformes des lois sur les libertés individuelles initiées par le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi sont loin de faire l’unanimité. Après le parti de la justice et du développement (PJD), parti de l’opposition, c’est au tour du parti de la...

Maroc : la réforme du Code de la famille fait toujours jaser

La réforme du Code de la famille a du mal à passer au Maroc. Face aux conservateurs et chefs religieux, le gouvernement n’arrive pas encore à trouver la bonne formule pour mettre fin aux discriminations envers les femmes en matière de succession, à la...

Code de la famille : les féministes marocaines face à l’opposition de Benkirane

Le secrétaire général du Parti justice et développement (PJD), Abdelilah Benkirane, a vivement critiqué le mouvement féministe qui milite pour l’égalité des sexes dans le cadre de la réforme du Code de la famille, estimant que son combat vise à...

Réforme du Code de la famille au Maroc : Abdelilah Benkirane menace

Le secrétaire général du PJD, Abdelilah Benkirane, relance le débat sur la réforme de la Moudawana et du Code pénal, en promettant des actions fortes si le ministre de la Justice y introduit des amendements qui portent atteinte à la cellule familiale.

Le PJD exprime son regret après la mise en garde du Cabinet royal

Le Parti Justice et Développement (PJD) est sorti de son silence après avoir été recadré par le Cabinet royal au sujet des relations du Maroc avec Israël. Dans un communiqué signé par son secrétaire général, Abdelilah Benkirane, le parti a exprimé son...

Rappel à l’ordre du cabinet royal : quelle sera la réaction du PJD ?

Jusqu’à présent, le Parti Justice et développement (PJD), dirigé par Abdelilah Benkirane, s’est gardé de tout commentaire après la mise en garde du cabinet royal, mais il pourrait réagir dans les tout prochains jours.

Abdelilah Benkirane met en garde contre le capitalisme occidental

Le secrétaire général du Parti Justice et développement (PJD), Abdelilah Benkirane, a dénoncé le capitalisme occidental qui, à terme, nuira au peuple et à l’économie marocaine.

Le PJD en colère contre le nouveau Code de la famille

Le parti de la justice et du développement (PJD) dirigé par Abdelilah Benkirane, affiche son opposition à la réforme du Code de la famille. Du moins, pour certaines propositions.

Abdelkader Amara claque la porte du PJD, voici pourquoi

Abdelkader Amara n’est plus membre du parti de la justice et du développement (PJD). Lundi, l’ancien ministre de l’Équipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau a annoncé sa démission du parti islamiste après une réflexion sur ce que...

La mise en garde d’Abdelilah Benkirane à Aziz Akhannouch

Abdelilah Benkirane, secrétaire général du parti de la justice et du développement (PJD) a poussé un coup de gueule contre le gouvernement d’Aziz Akhannouch. Il l’a par ailleurs mis en garde contre l’éventualité d’un déclenchement des manifestations...