L’ex-maire d’Essaouira à nouveau devant la justice

3 décembre 2021 - 18h20 - Ecrit par : A.S

Mohamed El Ferraâ, ancien parlementaire de la CDT, également ancien président de la commune d’Essaouira, se retrouve à nouveau devant la justice. Il sera entendu, dans les tout prochains jours, devant la chambre des crimes financiers de Marrakech pour son implication présumée dans une nouvelle affaire de dilapidation de deniers publics.

De nouveaux ennuis judiciaires pour Mohamed El Ferraâ cité dans une nouvelle affaire de dilapidation de deniers publics. Dans une déclaration à Al Akhbar, le président de l’Instance nationale pour la protection des biens publics au Maroc, Mohamed El Ghalloussi a fait savoir que le juge d’instruction en charge des crimes financiers à la Cour d’appel de Marrakech a décidé de poursuivre Mohamed El Feraâ, maire d’Essaouira entre 2009 et 2015. Sa gestion de la ville est remise en cause.

À lire : La justice marocaine aux trousses des milliardaires

Cette décision a été prise suite aux conclusions de l’enquête ouverte dans ce cadre par la police judiciaire d’Essaouira. L’ouverture de cette enquête fait suite à une plainte anonyme faisant état de plusieurs dysfonctionnements dans la gestion de la mairie d’Essaouira. On peut citer entre autres, plusieurs dossiers suspects, comme le marché de construction du marché du poisson, la cession d’un lot de terrain communal à un acteur privé, la location d’un bien à une somme dérisoire à un grand restaurant de la ville, les suspicions sur un marché concernant l’étude technique d’un projet de construction de route qui aurait mobilisé un budget de plus de 3 millions de dirhams.

À lire : Maroc : un président de commune suspendu pour dilapidation de deniers publics

Outre ce nouveau procès, Mohamed El Ferraâ sera jugé devant le tribunal d’appel de Rabat dans le cadre d’une autre affaire pour laquelle il avait écopé de 5 ans de prison. Un jugement qui sera annulé par la Cour de cassation et qui ouvre par conséquent la voie à un nouveau procès. Par le passé, l’ancien président de la commune d’Essaouira avait été accusé de dilapidation de biens publics lorsqu’il était à la tête de la Mutuelle générale du personnel de l’administration publique (MGPAP). Il sera acquitté par la Cour d’appel de Rabat en 2016.

Tags : Essaouira - Droits et Justice - Marrakech

Aller plus loin

La justice marocaine aux trousses des milliardaires

Des milliardaires marocains qui ont été nommés à de hautes fonctions ou élus députés ou présidents de commune, font face à la justice. Ils seraient impliqués dans des affaires de...

Maroc : des responsables poursuivis pour dilapidation de l’argent public

La chambre criminelle près la cour d’appel de Marrakech chargée des crimes financiers est sur le point d’ouvrir le procès d’une dizaine de responsables de la province d’Essaouira...

Maroc : un président de commune suspendu pour dilapidation de deniers publics

Le Tribunal administratif de Casablanca a confirmé la suspension du président de la Commune de Bir Jdid, Mouloud Skaoukaa, prononcée par le gouverneur d’El Jadida, le 12 décembre...

Le maire de Marrakech au tribunal pour dilapidation de deniers publics

Poursuivis pour dilapidation de deniers publics et signature de contrats de gré à gré, le maire de Marrakech, Larbi Belcaid, et son adjoint, Younès Benslimane, comparaîtront...

Nous vous recommandons

Israël propose des formations aux Marocains

Des étudiants marocains ainsi que ceux de 4 autres pays arabes pourront profiter d’une formation dans le domaine des hautes technologies organisée par Israël.

Maroc : probable reprise des liaisons maritimes avec l’Espagne

Le Maroc pourrait reprendre le trafic maritime de passagers avec l’Espagne, suspendu depuis mars 2020 pour raison de crise sanitaire.

Tanger : on en sait un plus sur le crash de l’avion transportant du cannabis

L’avion qui s’est écrasé à Tanger, le 30 novembre dernier est un ancien aéroplane transportant de la drogue vers l’Espagne. Après l’arrestation du conducteur, un pilote espagnol, une enquête est en cours pour identifier les instigateurs de ce réseau de trafic...

Les bazaristes de la place Jamaâ El-Fna en colère

En rénovation depuis deux ans, la place Jamaâ El-Fna est toujours en chantier, suscitant la colère des bazaristes qui n’en peuvent plus de voir leurs boutiques fermées.

Hiba Abouk et Achraf Hakimi se sont mariés en secret

Hiba Abouk, 33 ans, et Achraf Hakimi, 21 ans, se sont mariés, loin des caméras et des regards indiscrets, avant d’annoncer en février dernier, la venue au monde de leur premier enfant, Amin.

Plusieurs personnes arrêtées à Casablanca pour avoir mangé durant le ramadan

Plusieurs personnes ont été arrêtées dans un café à Casablanca pour avoir mangé durant le mois de ramadan.

Achat de drones turcs et israéliens : le Maroc prêt à contrer toute attaque algérienne

Depuis la normalisation de leurs relations, Israël et le Maroc multiplient les accords militaires et sécuritaires. Israël reste le principal fournisseur du Maroc en drones kamikazes et en missiles, utilisés pour des frappes de longue portée. Dans un...

Royal Air Maroc intègre officiellement Oneworld

Royal Air Maroc a annoncé lundi qu’elle fait désormais partie du prestigieux réseau Oneworld, qui regroupe les principales compagnies aériennes du monde connues pour leurs services et prestations de...

Oujda : saisie de 875 000 dirhams issus de trafic de faux tests Covid-19

La police judiciaire de la ville d’Oujda a procédé à l’arrestation de six individus dont deux médecins. Ils ont été interpellés pour falsification et trafic de tests et certificats médicaux liés au coronavirus.

L’armée marocaine pourrait s’emparer de Sebta et Melilla en 4 heures

L’Espagne ne tiendrait pas face à une attaque armée du Maroc sur Ceuta et Melilla. Plusieurs experts militaires espagnols comme américains étaient arrivés à cette conclusion et préconisé des mesures pour renforcer la sécurité dans les deux...