Justice : l’ancien maire de Nador condamné à 4 ans de prison ferme

2 décembre 2021 - 18h40 - Maroc - Ecrit par : A.T

Le tribunal de Fès a condamné, mardi, l’ancien député-maire de Nador, Slimane Houliche, à 4 ans de prison ferme pour dilapidation de deniers publics, corruption et trafic d’influence.

Arrêtés en 2019 avec deux de ses adjoints, les élus avaient été épinglés pour leur mauvaise gestion suite à un rapport accablant réalisé par le parquet général près du tribunal des crimes financiers. Les trois accusés avaient été révoqués de leurs fonctions suite à un jugement du tribunal administratif d’Oujda, rapporte Al Massae.

Ces derniers accordaient des autorisations de modification de construction destinées à compléter les procédures d’enregistrement à la conservation foncière sans se référer à la commission chargée de cette mission détaille le journal, selon lequel ils délivraient également des autorisations de construire sans l’approbation de l’Agence urbaine et d’autres autorisations pour la construction de bâtiments sur des terrains issus d’un morcellement illégal.

A lire : Nador : interpellation d’un individu recherché pour plusieurs crimes

À l’issue du procès, Slimane Houliche a écopé de quatre ans de prison ferme, alors que les deux adjoints ont bénéficié de la liberté provisoire.

Sujets associés : Nador - Droits et Justice - Corruption - Prison

Aller plus loin

Marrakech : un ancien adjoint au maire en prison

Hamid Chehouani, l’un des adjoints à l’ancien maire de Marrakech, a été condamné lundi à 18 mois de prison ferme et au paiement de 5 000 dirhams pour « fraude, abus d’autorité...

Marrakech : deux ans de prison pour un adjoint au maire

Le tribunal de Marrakech a condamné mercredi, l’ancien adjoint au maire de la ville Mohamed Al Hour à deux ans de prison ferme assortis de 50 000 Dh d’amende pour dilapidation...

Des escrocs arrêtés à Nador

Trois individus âgés entre 26 et 35 ans ont été appréhendés par les éléments de la police judiciaire de Nador. Ils seraient liés à une affaire d’escroquerie et d’organisation de...

Nador : interpellation d’un individu recherché pour plusieurs crimes

Un individu de 31 ans, aux multiples antécédents judiciaires, a été interpellé, mercredi. Il fait l’objet de plusieurs avis de recherche au niveau national.

Ces articles devraient vous intéresser :

Parlement européen : le Maroc aurait offert des séjours à la Mamounia

La députée socialiste Marie Arena et l’ex-eurodéputé italien Antonio Panzeri, visés dans le scandale au parlement européen, auraient bénéficié en 2015 d’un séjour de luxe à l’hôtel La Mamounia de Marrakech, tous frais payés par les autorités marocaines.

Mohamed Ihattaren risque d’aller en prison

L’avocat de Mohamed Ihattaren, Hendriksen, confirme que le joueur d’origine marocaine est poursuivi en justice pour légère violence envers sa fiancée Yasmine Driouech en février dernier. La date de l’audience n’est pas encore connue.

Le chanteur Adil Miloudi recherché par la police

Le célèbre chanteur marocain Adil El Miloudi est sous le coup d’un mandat d’arrêt pour avoir, dans une vidéo, menacé des fonctionnaires de police.

Corruption au Maroc : arrestation d’un ex-ministre, un avertissement pour les responsables ?

Après l’arrestation jeudi de Mohamed Moubdii, député du Mouvement populaire (MP) et ancien ministre, pour des crimes financiers présumés, des voix s’élèvent pour appeler le gouvernement marocain à renforcer sa lutte contre la corruption et...

Maroc : un ministre veut des toilettes pour femmes dans les tribunaux

Le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, s’est indigné face à l’absence de toilettes pour les femmes dans les tribunaux, ce qui selon lui constitue un « véritable problème » pour les détenues.

Maroc : les tribunaux submergés après la levée des mesures restrictives

Depuis que l’amélioration de la situation épidémiologique au Maroc a entraîné l’assouplissement des mesures restrictives, la vie a repris dans les tribunaux avec une hausse considérable du nombre de plaintes, procès et affaires pénales.

Maroc : utilisation frauduleuse de l’autorisation de polygamie

Le premier président de la Cour de cassation et président délégué du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ), Mohamed Abdennabaoui, a mis en garde les présidents des tribunaux contre l’utilisation frauduleuse de l’autorisation de polygamie.

Maroc : les ravages du mariage sur reconnaissance de dette

Une forme de mariage peu médiatisée est en train de prendre de l’ampleur dans certaines régions du Maroc, selon une émission diffusée sur la chaîne Al Aoula. Il s’agit du mariage sur reconnaissance des dettes.

Maroc : le casier judiciaire électronique enfin lancé

Le ministère de la Justice a procédé mardi, au lancement de quatre nouveaux services numériques dont le casier judiciaire électronique.

Le Maroc cherche à mettre fin au mariage des mineures

En réponse à une question orale à la Chambre des Conseillers, le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi a renouvelé ce lundi 28 novembre, son engagement à mettre un terme au mariage des mineures.