Fêtons l’Internet

22 mars 2002 - 15h41 - Economie - Ecrit par :

La 2e édition de la Fête de l’Internet a lieu du vendredi 22 au dimanche 24 mars 2002. Cette manifestation vise à sensibiliser un large public à l’Internet tout en n’oubliant pas d’être critique face à ce phénomène. Au Maroc, il semble que, malgré l’intérêt croissant pour le développement des nouvelles technologies de l’information, cette fête du Net n’a pas eu pour le moment un impact réel sur la communauté actuelle et future des Internautes.

Cette fête de l’Internet est organisée en France depuis 1997. D’autres pays se sont joints à la manifestation (appelée également Internet Fiesta) qui est concentrée sur une période de trois jours à une semaine en mars. Pendant cette fête de l’Internet, les initiés du Net peuvent se retrouver sur deux sites (voir leur adresse en bas de l’article) et faire ainsi partager leur passion à tous ceux qui ignorent encore toutes les possibilités qu’offre la toile.

Au Maroc, cette fête de l’Internet devrait être normalement l’occasion de mieux faire connaître et d’encourager le développement du réseau des réseaux. Mais, malheureusement, force est de constater que la plupart des médias nationaux ont boudé l’événement. Omission par ignorance ? Pourtant, le pays ne peut échapper à l’Internet. Même si son développement est encore tributaire de la qualité de la bande passante et du haut débit, il faut reconnaître que les candidats à la connexion sont là, en nombre, prêts à cliquer.

L’Internet s’est la clé qui vous permet d’accéder à la connaissance universelle. Une multitude de services y sont disponibles comme le téléchargement de vos musiques préférées, le shopping en ligne, le téléphone à moindre coût, etc. L’Internet s’est l’ouverture sur le monde des échanges, un avant goût du village planétaire qui nous attend demain.

A l’occasion de cette fête de l’Internet, nous vous invitons à nous contacter pour nous faire part de vos attentes, de vos remarques et de vos suggestions concernant le développement de l’Internet dans notre pays car, en définitive, l’Internet apportera au Maroc ce que le Maroc apportera à Internet.

Réaction à l’article :
L’Internet est venu pour servir l’humanité. En effet,toute personne désirant avoir une information à n’importe quel moment , n’a qu’à se diriger vers un cyber ou vers son propre micro-ordinadeur pour l’avoir et ceci dans un temps record. Par conséquent, il rend l’information accessible en temps réel, ce qui était un rêve auparavant. Mais, il ne faut pas oublier
qu’il faut l’utiliser à bon escient et dans le bon sens.

Il est aussi une partie des technologies de la pré-mondialisation. Ce qui est souhaitable, c’est que les décideurs ds ce secteur au Maroc se penchent sur la question pour trouver des solutions pour vulgariser l’Internet en prenant l’exemple des autres pays qui ont vraiment faire des choses trés intéressantes.

Source : Menara

Sujets associés : Informatique - Journée - Internet

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc teste un système de santé intelligent

Le Maroc prévoit d’installer un « système de santé intelligent » dans les centres de santé des régions de Rabat-Salé-Kénitra (16), Fès-Meknès (15), Beni Mellal-Khénifra (11) et Draâ-Tafilalet (11). Cette première phase du projet devrait nécessiter un...

Bonne nouvelle pour les automobilistes marocains

La Direction Générale des Impôts (DGI) vient de faire une fleur aux automobilistes marocains en ce qui concerne la Taxe Spéciale Annuelle sur les Véhicules (TSAV).

Le Maroc doit-il s’inquiéter pour le sabotage des câbles sous-marins ?

Après le sabotage des gazoducs Nord Stream 1 et 2, le Maroc doit-il craindre celui des câbles sous-marins utilisés pour l’Internet ou l’électricité ?

Des influenceurs marocains impliqués dans des achats immobiliers illégaux à l’étranger

L’Office des changes a découvert que des influenceurs et créateurs de contenu sur Internet ont des propriétés non déclarées à l’étranger et violent les textes régissant le change.

AliExpress et Shein : la douane marocaine mène la vie dure aux acheteurs

Malgré la suppression de l’exonération des frais de douane sur les transactions d’une valeur inférieure à 1 250 DH, les Marocains n’ont pas arrêté de faire des achats en ligne à l’international, notamment sur les sites chinois (AliExpress et Shein)....

Office des changes au Maroc : du nouveau pour l’e-commerce

Les jeunes entreprises innovantes en nouvelles technologies ont désormais une dotation commerce électronique plafonnée à un million de dirhams par année civile, selon la version 2024 de l’Instruction générale des opérations de change (IGOC).

Les travaux du câble sous-marin « Medusa » traversant le Maroc, bientôt lancés

La construction de « Medusa », le câble sous-marin devant relier l’Afrique du Nord au sud de l’Europe en passant par le Maroc, va bientôt démarrer. Il vise à favoriser la connectivité dans la région.

Capgemini a recruté cette année 2000 ingénieurs au Maroc

Le Maroc entend devenir l’une des destinations mondiales de l’ingénierie technologique. À cet effet, le gouvernement a signé, mardi, deux mémorandums d’entente avec Capgemini, entreprise internationale spécialisée dans le conseil et la transformation...

Le Maroc s’oriente vers une administration sans papier avec une nouvelle plateforme numérique

Le ministère délégué chargé de la Transition numérique entend développer une plateforme dénommée « le compte numérique de l’usager » pour améliorer la qualité des services de l’administration aux usagers.

L’École 1337 élue 3ᵉ meilleure au monde

L’école « 1337 » de l’Université Mohammed VI Polytechnique, spécialisée dans la formation gratuite en programmation, fait partie des trois meilleures au monde.