Forte hausse de la dette des ménages

31 juillet 2020 - 01h00 - Economie - Ecrit par : Bladi.net

Dans son Rapport annuel 2019 sur la supervision bancaire, Bank Al-Maghrib (BAM) a relevé que l’endettement des ménages poursuit sa croissance, atteignant en 2019, 358,6 milliards de DH, en hausse de 5,1% sur un an, un peu moins que les 5,7% réalisés un an plus tôt.

Dans les détails, il s’agit du crédit à la consommation qui pèse 37% de l’endettement des ménages et du crédit à l’habitat (63%). Celui-ci affiche un encours de 226,3 milliards de DH, soit une croissance qui ralentit à 3,8% contre 5% un an plus tôt, alors que le nombre de bénéficiaires a reculé de 1,7% à près de 67 300. Pendant ce temps, la baisse est de 35% pour les prêts encouragés par l’État, tandis que pour les prêts libres, le nombre de clients a augmenté de 11%.

Par ailleurs, le montant moyen des prêts est de 391 000 DH, en baisse de 7 000 DH sur un an pendant que l’encours des prêts libres, représentant une part de 82%, a marqué une hausse de 1,1%, contre 6% un an auparavant, relève la même source, ajoutant que les prêts encouragés par l’État ont vu leur encours reculer de 2,1%. En effet, «  ces prêts se sont ainsi établis à 38,5 milliards de DH, dont 20,6 milliards au titre du FOGALEF et FOGALOGE, 16,1 milliards au titre du FOGARIM et 1,8 milliard au titre de l’Habitat Bon Marché », souligne le rapport.

Pour leur part, les crédits à taux fixe représentent 95% de l’encours et 98% de la production, alors que les crédits de plus de 20 ans comptent pour 58% du total, ceux compris entre 10 et 20 ans, pour 35%. Quant à l’encours des crédits à la consommation, il a atteint 132 milliards de DH, soit une hausse de 7,4%, après 7% en 2018 et prêts distribués par les sociétés de crédit gagnent 7,4% contre 8% un an plus tôt, ceux des banques avancent de 7,4% contre 6,2%.

Bank Al-Maghrib dans son rapport a situé les crédits de plus de 5 ans à 75% du total, ceux de moins de 3 ans à 5%, précisant que les prêts personnels constituent toujours le type de crédit le plus utilisé par toutes les tranches d’âge avec une part de 70%, pendant que les cartes revolving représentent 7% de crédits contractés par les plus de 50 ans et seulement 1% par les moins de 30 ans.

Sujets associés : Bank Al-Maghrib (BAM)

Aller plus loin

La dette bancaire des ménages marocains en baisse

À fin décembre 2020, l’encours de la dette bancaire des ménages a enregistré une baisse de 2,6 milliards de dirhams tandis que les crédits à l’habitat ont affiché un...

Les Marocains, de gros consommateurs de crédit à la consommation

Plus de 90 % des Marocains ont recours au crédit à la consommation par nécessité. Un mode de financement pourtant mal perçu dans la société. C’est ce que révèle une étude...

Les Marocains étranglés par les crédits

En tout, 31% des Marocains ont recours à un second crédit pour rembourser le premier. C’est ce que révèle une enquête réalisée par la Fédération nationale des associations du...

Les services de Santé s’améliorent selon les Marocains

Les résultats d’une enquête publiée par le Haut Commissariat au Plan (HCP) ont révélé que les ménages marocains ont changé leur opinion sur la qualité des services de santé en...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le dirham se stabilise face à l’euro

La devise marocaine est restée presque stable face à l’euro et s’est apprécié de 0,31 % vis-à-vis du dollar américain, au cours de la période allant du 24 au 30 novembre 2022. C’est ce que précisent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib (BAM).

Le dirham replonge face à l’euro

La devise marocaine s’est appréciée de 1,89 % face au dollar américain et s’est dépréciée de 1,73 % vis-à-vis de l’euro, au cours de la période allant du 10 au 16 novembre 2022. C’est ce que précisent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib (BAM).

Le dirham recule face à l’euro

La devise marocaine s’est dépréciée de 0,21% vis-à-vis de l’euro, et est restée quasi-stable face au dollar américain durant la période du 19 au 25 octobre, selon Bank Al-Maghrib (BAM).

Légère dépréciation du dirham face à l’euro

La devise marocaine s’est dépréciée de 0,12 % face à l’euro et de 1,16 % vis-à-vis du dollar américain, au cours de la période allant du 11 au 17 mai 2023. C’est ce que précisent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib (BAM).

Chute du dirham face à l’euro

La devise marocaine s’est dépréciée de 1,14 % face à l’euro et s’est appréciée de 0,29 % vis-à-vis du dollar américain, au cours de la période allant du 14 au 20 juillet. C’est ce que précisent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib (BAM).

Le dirham reste stable face à l’euro

La devise marocaine est restée presque stable face à l’euro et s’est appréciée de 0,84 % vis-à-vis du dollar américain, au cours de la période allant du 20 au 26 avril. C’est ce que précisent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib (BAM).

Le FMI confirme l’éligibilité du Maroc à une ligne de crédit

Le Maroc a entamé des négociations avec le Fonds monétaire international (FMI) sur une nouvelle ligne de précaution et de liquidité (LPL), a annoncé, vendredi, le représentant de l’institution financière au royaume, Roberto Cardarelli.

Le dirham baisse face à l’euro

La devise marocaine s’est dépréciée de 0,95 % par rapport à l’euro et s’est appréciée de 0,58 % vis-à-vis du dollar américain, au cours de la période allant du 03 au 09 novembre 2022. C’est ce que précisent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib...

Les Marocains du monde ont envoyé 93,7 MMDH en 2021

Les transferts des Marocains résidant à l’étranger (MRE) au titre de 2021 ont connu une hausse de 37,5 % par rapport à 2020, d’après le rapport annuel sur la situation économique, monétaire et financière de Bank Al-Maghrib (BAM).

Le dirham marocain prend de la valeur face à l’euro et le dollar

La devise marocaine s’est appréciée de 0,24 % vis-à-vis de l’euro et de 0,9 % face au dollar américain durant la période du 23 au 29 novembre, selon Bank Al-Maghrib (BAM).