Recherche

La France dissout deux associations suspectées de radicalisation

© Copyright : DR

6 janvier 2022 - 19h40 - Monde - Par: A.T

Le gouvernement français a annoncé la dissolution deux associations gérantes la mosquée d’Allonnes, dans la Sarthe. Ces dernières sont soupçonnées de « relations avec la mouvance islamiste radicale ».

Il s’agit selon un tweet du ministre de l’Intérieur Gérard Darmanin de l’Association allonnaise pour le juste milieu » et l’association Al Qalam, accusées d’ « inciter à la haine ».

Selon le décret de dissolution, les deux associations « promeuvent une pratique radicale de l’islam, légitimant le recours au djihad armé, la mort en martyr ainsi que l’instauration de la charia », et « légitiment les attentats terroristes ».

A lire : Réaction des responsables de la mosquée d’Allones suite à sa fermeture

Ces mêmes raisons avaient conduit à la fermeture administrative de la mosquée pour 6 mois, décidée le 25 octobre par le préfet de la Sarthe. Malgré les dénégations des responsables des deux associations, le Conseil d’État a validé cette décision.

La décision insiste aussi sur l’enseignement de l’école coranique gérée par les deux associations, qui « valorise le djihad armé et la haine des juifs ainsi que la mise à mort des homosexuels », cela ayant « amené certains parents à se plaindre ». Jusqu’à 110 enfants suivaient les cours dans cette école.

Mots clés: Religion , France

Bladi.net

Bladi.net - 2022 - - A Propos - Contact