Recherche

France : une fatwa autorise l’inhumation des défunts hors des carrés musulmans

© Copyright : DR

12 avril 2020 - 15h00 - Société - Par: Bladi.net

Une fatwa autorise désormais en France les membres de la communauté musulmane à enterrer leurs défunts hors des carrés musulmans. Cette décision tente de régler le problème de manque de carrés musulmans dans les cimetières municipaux et de limitation de rapatriement des corps à l’étranger.

Grâce à cette fatwa, la communauté musulmane de France peut désormais enterrer ses membres décédés du covid-19 ou non, hors des carrés musulmans. La décision se justifie par l’insuffisance des carrés musulmans à cause des nombreux décès dus au covid-19. Il faut y ajouter les rapatriements, très limités, des corps vers l’étranger.

Cet avis religieux permet à la communauté musulmane de France d’enterrer ses défunts conformément à ses rites funéraires. C’est-à-dire que les corps des défunts doivent être enterrés en direction de la Mecque. Ce qui n’était plus possible depuis le début de la crise sanitaire du covid-19. Les mesures préventives sanitaires prises, ont interdit certaines pratiques, telles que les toilettes mortuaires par exemple, informe Saphirnews.

Le Conseil français du culte musulman (CFCM) a salué l’initiative de cette fatwa, à l’instar de plusieurs autres organisations musulmanes. Pour ces dernières, c’est la preuve de l’adaptabilité du droit musulman à la pandémie du coronavirus. Le Conseil des mosquées du Rhône (CMR) a également émis, jeudi 9 avril, une fatwa dans ce sens. Laquelle autorise la communauté musulmane à enterrer ses défunts hors des carrés musulmans, en cas de pénurie de place et d’impossibilité de rapatriement des défunts. Le CMR précise que sa décision revêt un caractère provisoire, en ce sens qu’elle vient répondre à une situation exceptionnelle. Elle sera donc abrogée quand la situation va se normaliser.

L’exhumation des corps à la fin de la crise, reste une possibilité ouverte aux membres de la communauté musulmane qui en ont les moyens, indique Azzedine Gaci, recteur de la mosquée de Villeurbanne et porte-parole du CMR.

L’enjeu, c’est la création de nouveaux carrés musulmans. C’est pourquoi le CMR compte saisir les collectivités locales pour trouver une réponse appropriée aux besoins funéraires de la communauté musulmane de son département. Il s’agira de la création de nouveaux carrés musulmans, une préoccupation partagée par le CFCM, et également par les autorités au plus haut niveau de l’État français.

Mots clés: France , Conseil Français du Culte Musulman (CFCM)

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - - A Propos - Contact