France : une belle-mère marocaine en prison pour avoir maltraité son enfant de 10 ans

7 mars 2019 - 12h00 - France - Ecrit par : Bladi.net

Les faits se sont produits il y a déjà près de 7 ans mais ils sont toujours dans la mémoire de la victime, 10 ans à l’époque, qui a subi la furie de sa belle-mère sans que le papa n’intervienne pour mettre fin aux sévices.

La petite fille a vécu un enfer entre mai et décembre 2012, relate le journal le Télégramme. Elle venait tout juste d’arriver du Maroc et c’est suite à une hospitalisation que les médecins ont remarqué des blessures les poussant à faire un signalement pour maltraitance. « Sur son corps, des bleus, des hématomes et des cicatrices plus anciennes », écrit le journal, selon lequel la belle-mère et le père sont placés en garde à vue. Par contre aucun n’a reconnu les violences envers la victime et ils ont affirmé que les traces étaient soit dues à une chute dans les escaliers ou encore au toboggan.

Mais près de 7 ans après les faits, les versions ont radicalement changé. La belle-mère avoue à présent les violences. « Je reconnais avoir frappé ma belle-fille. Pourquoi j’ai nié les faits ? Parce que j’ai eu peur de la vérité et je ne suis pas fière de ce que j’ai fait », explique-t-elle devant la juge, mettant en cause « sa relation conjugale difficile » et sa décision de se venger sur la fille.

Aujourd’hui âgée de 16 ans, la victime est venue témoigner de ses souffrances au tribunal. « Ma belle-mère me disait qu’elle allait me découper en morceaux si je parlais des violences à quelqu’un », énumérant les cruautés subies : « les cheveux qu’elle lui tirait, un bras cassé jamais soigné, des coups avec un manche à balai et ce câble de téléphone qui la fouettait ». Le père, lui, aujourd’hui divorcé, maintient sa version et soutient n’avoir pas vu les coups sur sa fille.

Ils ont tous les deux été condamnés à de la prison : six mois de prison avec sursis pour le père, et trois ans de prison dont deux avec sursis pour l’ex-belle-mère.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Procès - Enfant

Ces articles devraient vous intéresser :

Vers une révolution des droits des femmes au Maroc ?

Le gouvernement marocain s’apprête à modifier le Code de la famille ou Moudawana pour promouvoir une égalité entre l’homme et la femme et davantage garantir les droits des femmes et des enfants.

Samira Saïd : la retraite ?

La chanteuse marocaine Samira Saïd, dans une récente déclaration, a fait des confidences sur sa vie privée et professionnelle, révélant ne pas avoir peur de vieillir et avoir pensé à prendre sa retraite.

Maroc : une sortie en voiture vire au drame

Une sortie en famille qui finit en tragédie. Deux sœurs de 19 et 10 ans sont mortes noyées samedi dans le barrage de Smir près de la ville de M’diq, après que l’aînée, qui venait d’avoir son permis de conduire, a demandé à ses parents à faire un tour...

Hiba Abouk, séparée d’Achraf Hakimi, trouve du réconfort auprès de ses enfants

Affectée par sa séparation avec Achraf Hakimi et la polémique liée à leur divorce, Hiba Abouk continue de garder le moral haut et le sourire grâce à ses enfants Amin (3 ans) et Naïm (1 an).

Maroc : risque d’augmentation des mariages de mineures après le séisme

Le séisme survenu dans la province d’Al Haouz vendredi 8 septembre pourrait entrainer une multiplication des mariages de mineures, craignent les femmes sinistrées dormant désormais avec leurs filles sous des tentes dans des camps.

Enfants de Dounia Batma : Mohamed Al Turk dénonce une exploitation sur les réseaux sociaux

Mohamed Al Turk, l’ex-mari de Dounia Batma actuellement en détention, reproche à la sœur de l’actrice marocaine, Ibtissam, de chercher à gagner la sympathie des Marocains en publiant des photos de leurs filles, Ghazal et Laila Rose, sur les réseaux...

Maroc : les femmes divorcées réclament des droits

Au Maroc, les appels à la réforme du Code de la famille (Moudawana) continuent. Une association milite pour que la tutelle légale des enfants, qui actuellement revient de droit au père, soit également accordée aux femmes en cas de divorce.

Majda Sakho réagit aux insultes racistes visant ses enfants

La Marocaine Majda Sakho, l’épouse de l’international français Mamadou Sakho règle ses comptes avec les personnes ayant proféré des injures racistes envers ses trois enfants.

Les Marocains de plus en plus obèses

Près de la moitié de la population marocaine (46 %) sera obèse d’ici 2035, selon les prévisions de la World Obesity Forum.

La justice espagnole sépare une famille marocaine : Nasser Bourita réagit

Suite à la décision de la justice espagnole de retirer la garde des enfants à une famille marocaine établie dans le nord du pays, le ministère des Affaires étrangères a tenu à commenter cette décision et fournir quelques détails.