La France, médiatrice dans la crise entre l’Algérie, le Maroc et l’Espagne ?

19 août 2022 - 22h00 - Espagne - Ecrit par : S.A

La France semble bien disposée à jouer un rôle de médiateur dans la crise entre l’Algérie, le Maroc et l’Espagne. Le président français Emmanuel Macron est attendu à Alger le 25 août.

La France veut-elle réconcilier l’Algérie avec le Maroc et l’Espagne ? La prochaine visite annoncée du président français en Algérie pourrait servir à cet effet. Emmanuel Macron se rendra à Alger le 25 août prochain. Une information confirmée par Patrick Durel, conseiller Afrique du Nord et Moyen-Orient du chef de l’État français. Au menu de cette visite, une série d’importants dossiers régionaux – notamment les tensions politiques avec l’Espagne et le Maroc concernant le dossier du Sahara Occidental – avec les dirigeants algériens.

À lire : Maroc-Algérie : où en est la médiation saoudienne ?

Selon certaines sources, Emmanuel Macron proposera aux hauts responsables algériens l’organisation d’un « mini-sommet » à Paris ou dans une autre ville française, afin de dégeler la crise entre l’Algérie, le Maroc et l’Espagne à cause de la question du Sahara occidental, fait savoir Maghreb-Intelligence. Il sera question de discuter des solutions dont leur mise en œuvre permettra de réconcilier Alger avec Rabat et Madrid.

À lire : L’Arabie saoudite réitère son offre de médiation dans la crise Maroc-Algérie

D’ores et déjà, plusieurs cercles du régime algérien la médiation française saluent la démarche française. Selon bon nombre dirigeants à Alger, des pourparlers avec Madrid pour « dépasser les malentendus et arracher des compromis favorables aux intérêts de l’Algérie » s’avèrent « nécessaires ». Mais les mêmes dirigeants voient d’un mauvais œil l’invitation du Maroc à cet éventuel « mini-sommet ». Jusqu’à maintenant, le président algérien, Abdelmadjid Tebboune, a refusé toute médiation en vue de régler la crise diplomatique entre son pays et le Maroc. La mission pourrait s’avérer difficile pour le président français.

Sujets associés : France - Espagne - Algérie - Emmanuel Macron

Aller plus loin

Crise Algérie-Maroc : Abdelmadjid Tebboune refuse toute médiation

Le président algérien, Abdelmadjid Tebboune, refuse toute médiation pour régler la crise diplomatique entre son pays et le Maroc.

Pas de médiation de la Ligue arabe dans la crise entre le Maroc et l’Algérie

Ahmed Aboul Gheit, secrétaire général de la Ligue arabe, affirme que son organisation n’est pas disposée à jouer le rôle de médiateur dans la crise entre le Maroc et l’Algérie.

L’Arabie saoudite réitère son offre de médiation dans la crise Maroc-Algérie

En prélude au sommet arabe, l’Arabie saoudite a renouvelé son offre de médiation dans la crise entre le Maroc et l’Algérie. Elle estime qu’une éventuelle réconciliation entre...

La Mauritanie offre sa médiation dans la crise maroco-algérienne

La Mauritanie se dit prête à jouer le rôle de médiateur entre le Maroc et l’Algérie, si les deux parties le veulent bien.

Ces articles devraient vous intéresser :

Visite de Macron au Maroc : Rabat contredit Paris

La visite du président français Emmanuel Macron au Maroc, évoquée par la cheffe de la diplomatie française, Catherine Colonna, dans une interview, « n’est pas à l’ordre du jour et n’est pas programmée », a affirmé une source gouvernementale marocaine à...

Emmanuel Macron prépare une visite officielle au Maroc

La relation entre la France et le Maroc, après une période de tensions, semble se diriger vers un apaisement et cela pourrait même aboutir à la visite au royaume du président Emmanuel Macron très prochainement.

Une lettre particulière d’Amine et de Yasmine à Emmanuel Macron

Dans une correspondance, Amine et Yasmine, deux enfants de huit ans expriment des inquiétudes quant à l’avenir de Casino Saint-Étienne où travaillent leurs parents et demandent au président de la République française Emmanuel Macron de sauver le groupe.

Emmanuel Macron écrit au roi Mohammed VI

À l’occasion de la Fête de la Jeunesse, le Roi Mohammed VI a reçu les chaleureuses félicitations d’Emmanuel Macron.