Recherche

France : un rapport dénonce les «  contrôles au faciès  »

© Copyright : DR

19 juin 2020 - 08h00 - Monde

La Commission nationale consultative des droits de l’Homme a dans un rapport fait part de la forte discrimination que subissent les Noirs en France. Elle qualifie cette discrimination de crue et violente et dénonce les «  contrôles au faciès  ».

Le racisme envers les Noirs s’exprime particulièrement sur les réseaux sociaux avec des termes crus, et violents, selon la CNCDH. Ainsi, 31% des personnes originaires des départements d’outre-mer et 47% des immigrés originaires d’Afrique subsaharienne sont les plus vilipendés. En dépit des raisons liées aux infractions, les discriminations en France trouvent leur origine dans l’histoire et la Culture.

Pour un constat approfondi, la commission recommande aux pouvoirs publics de développer des enquêtes et des outils de testings dans les services publics, les commissariats et les gendarmeries. Bouclé depuis mars, ce rapport a refait surface, suite aux récentes manifestations de ces dernières semaines contre le racisme et les violences policières, a rapporté l’AFP. Dans un rapport de 44 pages, publié jeudi, Human Rights Watch (HRW) a dénoncé des contrôles abusifs et racistes orchestrés par la police française, sur de jeunes noirs et arabes, souvent mineurs. Ces contrôles s’effectuent sous la forme de palpation corporelle humiliante, et de fouille des effets personnels.

Bénédicte Jeannerod, directrice France de Human Rights Watch appelle le président Emmanuel Macron à réformer le cadre légal des contrôles policiers. Selon l’AFP, ce rapport dit de « contrôle au faciès » a été réalisé pendant plus d’un an auprès d’une centaine de jeunes noirs et arabes de plusieurs villes de France et documente des contrôles policiers.

Mots clés: Racisme , Human Rights Watch (HRW) , France

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact