France : la restriction de visas bloque les exportations de fruits et légumes marocains

26 novembre 2021 - 07h40 - France - Ecrit par : A.P

Les restrictions de visas imposées par les autorités françaises aux transporteurs marocains, affectent aussi la plateforme multimodale de Saint-Charles international.

Les chauffeurs du Transport international routier (TIR) ne sont pas les seuls à être impactés par la décision de la France de réduire le nombre de visas aux Marocains. La plateforme multimodale de Saint-Charles international, première plateforme européenne de commercialisation et de transport de fruits et légumes frais, est également touchée par cette décision, fait savoir Les Inspirations ÉCO.

Avec un chiffre d’affaires annuel de plus de 750 millions d’euros, cette plateforme commercialise plus de 1,768 million de tonnes de produits frais dont plus de 25 % proviennent du Maroc et 65 % de l’Espagne.

À lire : Visas : la France « fait une grave faute à l’égard du Maroc »

Depuis la mise en œuvre de cette mesure en septembre dernier, 415 visas Schengen ont été refusés à des routiers marocains, obligeant le parc de véhicules du TIR à tourner à 40 % à peine de sa capacité. Ce qui amène le site à conclure que « la réduction de visas porte atteinte aux échanges économiques, notamment aux exportations et importations des fruits et légumes frais entre le Maroc et la France, principale destination des acheminements des produits marocains ».

À lire : Visas français : les transporteurs marocains en colère

Le bureau syndical des propriétaires et chauffeurs de camions du TIR, affilié à l’Union marocaine du travail (UMT), a lancé depuis le 21 novembre, un mouvement de grève pour protester contre cette mesure qui impacte sérieusement l’économie marocaine.

Sujets associés : France - Importations - Exportations - Transports - Visa Schengen

Aller plus loin

Visas français : une procédure accélérée pour les routiers marocains

Le président de la CGEM, Chakib Alj, a échangé lundi à Casablanca avec le ministre français du Commerce extérieur, Franck Riester, en visite de travail de deux jours au Maroc....

Visas pour la France : enfin une solution pour les routiers marocains

Les professionnels du transport (TIR) peuvent enfin pousser un ouf de soulagement. Le lobbying des exportateurs marocains auprès des autorités françaises après leur décision de...

La France va durcir l’octroi des visas aux Marocains

La France a décidé de durcir l’octroi des visas pour les Marocains, les Algériens et les Tunisiens, mettant ainsi sa menace à exécution. Elle avait averti qu’elle réduirait...

Visa : la France et le Maroc échangent pour trouver un accord

Un mois après la décision de la France de durcir les conditions d’octroi de visas aux Marocains, les deux pays multiplient les discussions pour trouver une solution à cette crise.

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc dans le top 10 des marchés mondiaux de Renault

Le Maroc est désormais le dixième marché mondial de Renault et le premier de toute la région Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA) en termes de ventes, avec 44 497 véhicules vendus au cours des neuf premiers mois de l’année 2023.

Maroc : une subvention pour renouveler les camions

Dans le cadre de la relance du programme de renouvellement du parc du transport routier, le gouvernement a annoncé le déblocage d’un budget de 500 millions de dirhams pour la période 2022-2023.

La normalisation des relations avec le Maroc booste les exportations d’armes israéliennes

Depuis la normalisation des relations entre le Maroc et Israël, les exportations d’armes israéliennes ne cessent d’augmenter. Une hausse de 30 % a été enregistrée l’année dernière grâce, notamment, au Maroc.

Tomate marocaine : le nouveau cauchemar des producteurs français

Face à l’augmentation des importations de tomates marocaines, les producteurs français expriment leur inquiétude et pointent du doigt une concurrence déloyale.

Maroc : bond spectaculaire des exportations automobiles

Au Maroc, les exportations du secteur automobile ont atteint plus de 141,76 milliards de dirhams à fin décembre 2023, soit une augmentation de 27,4 % par rapport à l’année précédente.

La sécheresse pousse le Maroc à multiplier ses achats de blé sur le marché mondial

Le Maroc maintient son système de restitution à l’importation du blé tendre au profit des opérateurs. Une importante quantité de cette céréale sera bientôt commandée.

Maroc : explosion des exportations de produits alimentaires et maritimes

Les exportations des produits alimentaires agricoles et maritimes ont connu un boom en 2022 pour dépasser les 80 milliards de dirhams (MMDH). Un record.

Maroc : les taxes sur les cigarettes électroniques passent à 40%

Les droits d’importation des cigarettes électroniques devraient passer de 2,5 à 40 % dès l’année prochaine. La mesure est très mal accueillie par les commerçants.

Le Maroc profite grandement de la forte augmentation des ventes de phosphate

À fin août dernier, les recettes des exportations marocaines de phosphates et de dérivés ont fortement augmenté, atteignant 7,89 milliards de dirhams (MMDH), soit une progression de 67,7% par rapport à un an auparavant.

Face à l’inflation, le Maroc interdit certaines exportations

Le Maroc a annoncé une série de mesures pour lutter contre l’inflation et stabiliser les prix des aliments, notamment des fruits et des légumes, avant le début du mois de ramadan. Ces mesures comprennent la restriction de l’exportation de ces produits,...