France : la restriction de visas bloque les exportations de fruits et légumes marocains

26 novembre 2021 - 07h40 - France - Ecrit par : P. A

Les restrictions de visas imposées par les autorités françaises aux transporteurs marocains, affectent aussi la plateforme multimodale de Saint-Charles international.

Les chauffeurs du Transport international routier (TIR) ne sont pas les seuls à être impactés par la décision de la France de réduire le nombre de visas aux Marocains. La plateforme multimodale de Saint-Charles international, première plateforme européenne de commercialisation et de transport de fruits et légumes frais, est également touchée par cette décision, fait savoir Les Inspirations ÉCO.

Avec un chiffre d’affaires annuel de plus de 750 millions d’euros, cette plateforme commercialise plus de 1,768 million de tonnes de produits frais dont plus de 25 % proviennent du Maroc et 65 % de l’Espagne.

À lire : Visas : la France « fait une grave faute à l’égard du Maroc »

Depuis la mise en œuvre de cette mesure en septembre dernier, 415 visas Schengen ont été refusés à des routiers marocains, obligeant le parc de véhicules du TIR à tourner à 40 % à peine de sa capacité. Ce qui amène le site à conclure que « la réduction de visas porte atteinte aux échanges économiques, notamment aux exportations et importations des fruits et légumes frais entre le Maroc et la France, principale destination des acheminements des produits marocains ».

À lire : Visas français : les transporteurs marocains en colère

Le bureau syndical des propriétaires et chauffeurs de camions du TIR, affilié à l’Union marocaine du travail (UMT), a lancé depuis le 21 novembre, un mouvement de grève pour protester contre cette mesure qui impacte sérieusement l’économie marocaine.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Importations - Exportations - Transports - Visa Schengen

Aller plus loin

Visas Schengen : plainte de l’AMDH auprès de l’ambassadrice de l’UE au Maroc

Les Marocains sont de plus en plus mécontents contre la qualité des services offerts par les consulats des pays européens installés au Maroc. C’est le cas de l’Association...

La France va durcir l’octroi des visas aux Marocains

La France a décidé de durcir l’octroi des visas pour les Marocains, les Algériens et les Tunisiens, mettant ainsi sa menace à exécution. Elle avait averti qu’elle réduirait...

Refus de visas aux Marocains : la France reconnaît la difficulté de la mesure

Près de deux mois après sa décision de durcir les conditions d’obtention des visas pour les ressortissants marocains, algériens et tunisiens, l’Exécutif français constate que la...

Visas français : les transporteurs marocains en colère

La France refuse toujours d’accorder des visas aux transporteurs internationaux marocains prenant ainsi en otage les exportations marocaines. L’Association marocaine des...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : les prix des fruits et légumes atteignent des sommets

Au Maroc, les prix des fruits et légumes continuent d’augmenter et de peser sur le budget mensuel des Marocains en raison notamment des exportations.

Maroc : les voitures de plus en plus chères !

Les Marocains paieront plus cher les voitures neuves en raison de l’obligation de respecter les normes « Euro 6 » pour l’homologation et l’immatriculation. Les professionnels du secteur appellent Mohamed Abdeljalil, ministre des Transports et de la...

Les agriculteurs bretons dénoncent « l’invasion » de la tomate marocaine

Une action d’étiquetage a été lancée le vendredi 2 juin 2023 par les producteurs de tomates d’Ille-et-Vilaine et la FDSEA 35, pour dénoncer les tomates importées du Maroc.

Maroc : une taxe fait exploser le prix des téléphones

La commission des Finances à la Chambre des conseillers a revu à la baisse le droit d’importation appliqué aux smartphones. Ce qui semble être une bonne nouvelle s’avère très désavantageux pour les distributeurs locaux et les consommateurs.

Chute historique des exportations d’olives marocaines

Les exportations d’olive marocaine sont en net recul alors que les importations sont en hausse. Le déficit commercial s’est creusé.

Le Maroc construira 1000 km d’autoroutes d’ici 2030

Le Maroc veut saisir l’occasion de l’organisation de la coupe du monde 2030 pour moderniser le secteur des transports dans son ensemble, notamment les autoroutes.

Pastèque et sécheresse : le casse-tête marocain

Faut-il continuer à produire de la pastèque rouge qui nécessite une importante quantité d’eau et épuise les sols, alors que le Maroc connaît la pire sécheresse depuis quatre décennies ? La question divise les producteurs, exportateurs et...

Maroc : bond spectaculaire des exportations automobiles

Au Maroc, les exportations du secteur automobile ont atteint plus de 141,76 milliards de dirhams à fin décembre 2023, soit une augmentation de 27,4 % par rapport à l’année précédente.

Le Maroc capable d’établir un record en matière d’exportations d’avocats

Le Maroc a enregistré une hausse record de ses exportations d’avocats en volume au cours de la saison et pourrait rééditer l’exploit au cours de la saison 2022/23 (juillet-juin).

La sécheresse pousse le Maroc à multiplier ses achats de blé sur le marché mondial

Le Maroc maintient son système de restitution à l’importation du blé tendre au profit des opérateurs. Une importante quantité de cette céréale sera bientôt commandée.