Visa : la France et le Maroc échangent pour trouver un accord

4 novembre 2021 - 21h20 - France - Ecrit par : A.T

Un mois après la décision de la France de durcir les conditions d’octroi de visas aux Marocains, les deux pays multiplient les discussions pour trouver une solution à cette crise.

Grabriel Attal, porte-parole du gouvernement français a indiqué mercredi que la France ne se réjouit pas de la situation née de cette décision et a toujours privilégié la voix du dialogue. Pour le responsable, depuis la prise de cette une mesure « pleinement assumée », « les discussions se poursuivent avec les autorités du Maroc, de l’Algérie et de la Tunisie ».

Pour l’heure, a-t-il déploré, « les échanges sont plus compliqués avec le Maroc et l’Algérie » contrairement à la Tunisie qui est de plus en en plus disposée à accéder aux conditions du gouvernement français, en délivrant « plusieurs centaines de laissez-passer consulaires qui ont permis d’effectuer des reconduites à la frontière de leurs ressortissants », que la France ne souhaite pas garder sur son territoire.

A lire : Visas : la France « fait une grave faute à l’égard du Maroc »

Toutefois, les discussions se poursuivent avec le Maroc, a rassuré Attal, précisant qu’« il y aura de nouvelles réunions, les jours qui viennent, entre les ministres (français) concernés et leurs homologues (marocains et algériens), y compris avec le Premier ministre Jean Castex ».

Sujets associés : France - Diplomatie - Visa

Aller plus loin

La France mène la vie dure aux transporteurs marocains

Les transporteurs internationaux routiers (TIR) se retrouvent de plus en plus dans l’incapacité d’exercer leurs activités. Pour cause, le refus de l’ambassade de France...

Visas : la France cautionne-t-elle les propos xénophobes ?

En réponse à la réduction drastique de visas par la France au Maroc et à d’autres pays, un collectif d’associations a qualifié cette décision d’ « électoraliste » et de «...

Election présidentielle en France : les attentes des français du Maroc

Alors que les candidats à l’élection présidentielle française comptent sur les voix des Français de l’étranger, notamment au Maroc, ces derniers se plaignent de cette attitude...

Visas français : les transporteurs marocains en colère

La France refuse toujours d’accorder des visas aux transporteurs internationaux marocains prenant ainsi en otage les exportations marocaines. L’Association marocaine des...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : pressions pour rompre les relations avec Israël

Alors que Israël intensifie sa riposte contre le mouvement palestinien du Hamas, de nombreux Marocains multiplient les appels à rompre les relations diplomatiques entre le Maroc et l’État hébreu. Au Maroc, de nouvelles manifestations ont été organisées...

Maroc : un ancien diplomate accusé de prostitution de mineures risque gros

L’association Matkich Waldi (Touche pas à mon enfant) demande à la justice de condamner à des « peines maximales » un ancien ambassadeur marocain, poursuivi pour prostitution de mineures.

Maroc-Israël : deux ans de relations fructueuses, selon Alona Fisher-Kamm

Mardi a été célébré le deuxième anniversaire de la reprise des relations entre le Maroc et Israël. Une occasion pour Alona Fisher-Kamm, cheffe par intérim du bureau de liaison de Tel-Aviv à Rabat, de faire le bilan de ce rapprochement.

Sahara : l’Union européenne réitère sa position après les déclarations de Josep Borrell

L’Union européenne se désolidarise avec les déclarations faites par le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell sur le dossier du Sahara. L’institution a réaffirmé jeudi, n’avoir pas changé d’avis sur la nécessité de régler la question du Sahara,...

Les MRE confrontés à un durcissement des conditions d’envoi de fonds depuis l’Europe

Face au durcissement des autorités européennes sur les transferts des Marocains résidant à l’étranger (MRE), le wali de Bank Al-Maghrib (BAM), Abdellatif Jouahri appelle à une action diplomatique d’envergure.

Mohammed VI et le pari gagnant de l’ouverture en Afrique

Le Maroc a connu une croissance économique assez soutenue depuis 2000, après l’accession au trône du roi Mohammed VI. Le royaume prend des mesures pour attirer les investissements étrangers et devenir une grande puissance régionale.

Le roi Mohammed VI réitère sa main tendue à l’Algérie

Le roi Mohammed VI a tendu encore une fois la main à l’Algérie qui a rompu ses relations diplomatiques avec le Maroc en août 2021 en raison notamment la question du Sahara.

Le nouveau ministre israélien des Affaires étrangères attendu au Maroc

Le sommet des pays signataire des Accords d’Abraham qui se tiendra au mois de mars pourrait connaître la participation d’Eli Cohen, le nouveau ministre israélien des Affaires étrangères.

Youssef Amrani officiellement ambassadeur du Maroc auprès de l’UE

Nommé en octobre 2021 par le roi Mohammed VI au poste d’ambassadeur du Maroc auprès de l’Union européenne, Youssef Amrani aurait reçu en cette fin d’année, l’accord des instances européennes pour démarrer sa mission.