La France cherche à affaiblir les transporteurs marocains

4 décembre 2021 - 19h20 - Ecrit par : A.S

La mesure de restrictions de visa imposées par la France produit un impact négatif sur les exportations de la tomate et des primeurs marocains dont le transport est assuré par les sociétés exportatrices et les routiers marocains. Ces derniers voient à travers cette décision une guerre économique visant à briser la concurrence des transporteurs nationaux.

Les transporteurs routiers et les sociétés exportatrices ont du mal à mener leurs activités en cette saison d’exportation des primeurs et particulièrement des tomates. En cause, la réduction de l’octroi des visas Schengen aux Marocains par les autorités françaises et d’autres pays européens. Depuis quelques semaines, les exportations agricoles et toutes les marchandises acheminées vers l’Europe via les camions de transport international (TIR) sont bloquées.

À lire : Visas : vers un accord entre le Maroc et la France ?

Selon les sociétés exportatrices et les routiers marocains, cette décision française qui se justifie par le refus du Maroc de délivrer des laissez-passer consulaires est « une guerre économique déguisée en représailles », rapporte Assabah. Ils font remarquer que la France use de subterfuges pour contraindre les sociétés exportatrices marocaines à avoir recours aux services des transporteurs routiers européens qui n’ont pas besoin de visa pour accéder à l’espace Schengen. Ces transporteurs étaient auparavant chargés de l’acheminement des marchandises en Europe, avant que les entreprises de transport marocaines se lancent dans cette activité.

À lire : Visas français : les transporteurs marocains en colère

Face à la situation, les routiers marocains appellent à une mobilisation générale et à une réaction urgente de la diplomatie marocaine pour trouver une solution à ce problème.

Tags : France - Visa - Exportations

Aller plus loin

Vers la fin de la crise des visas pour les routiers marocains ?

Les autorités françaises et marocaines ont échangé sur la mesure de restrictions de visas imposées par la France, laquelle pénalise notamment les conducteurs marocains du transport...

Visas français : une procédure accélérée pour les routiers marocains

Le président de la CGEM, Chakib Alj, a échangé lundi à Casablanca avec le ministre français du Commerce extérieur, Franck Riester, en visite de travail de deux jours au Maroc. Au...

Visa : la France et le Maroc échangent pour trouver un accord

Un mois après la décision de la France de durcir les conditions d’octroi de visas aux Marocains, les deux pays multiplient les discussions pour trouver une solution à cette...

Visas : vers un accord entre le Maroc et la France ?

Les autorités françaises et marocaines multiplient ces derniers jours les échanges sur la mesure de restrictions de visa imposées par la France. On s’achemine vers un accord entre...

Nous vous recommandons

Marrakech renoue avec les évènements prestigieux

La ville de Marrakech renoue peu à peu avec les grands événements depuis l’allègement des mesures restrictives, défilés, congrès médicale, etc. sont de retour.

MRE : 32 bateaux prévus cet été

En vue de contribuer à la réussite de l’opération Marhaba 2022 dont le lancement est imminent, le ministère du Transport et de la logistique a mis en place un important plan de flotte, a affirmé jeudi, la Directrice de la Marine marchande relevant de ce...

Maroc-Algérie : guerre des drones

L’Algérie vient de faire l’acquisition d’une douzaine de drones de combat CH-5 Rainbow auprès de la Chine. De quoi préparer une nouvelle riposte en cas de conflit avec le Maroc.

Pour Julien Dray, le roi Mohammed VI est la personnalité de l’année 2021

L’ancien député socialiste, Julien Dray, un des fondateurs de SOS Racisme, a désigné le roi Mohammed VI comme personnalité de l’année 2021. Les actions phares du souverain motivent ce choix.

Drogue : la France s’inquiète de la route « du Nord du Maroc »

Les douanes françaises en coordination avec le procureur de la République de Toulon et le centre opérationnel douanier maritime de Marseille (CODM) ont réussi à saisir quatre tonnes de résine de cannabis marocain dissimulées dans un navire de pêche au Sud...

Le ministère de la Culture vole au secours du comédien Noureddine Bikr

La dégradation de l’état de santé du comédien Noureddine Bikr — très malade depuis un an - préoccupe Mehdi Bensaïd, ministre de la Culture. Ce dernier promet de prendre en charge les frais médicaux de...

L’Algérie pourrait arrêter de fournir du gaz à l’Espagne

Le gouvernement espagnol « espère » que son changement de position sur le Sahara n’affectera pas l’approvisionnement du pays en gaz par l’Algérie, son principal fournisseur.

CAN 2022 : le Maroc n’est pas favori selon Hervé Renard

À un mois environ de la phase finale de la coupe africaine des nations (CAN), l’ancien sélectionneur du Maroc, Hervé Renard, a estimé que les Lions de l’Atlas ne font pas figure de favoris pour remporter le...

Les raisons du boycott des dattes algériennes au Maroc

À quelques jours du début du ramadan, une nouvelle campagne de boycott des dattes algériennes a été lancée au Maroc parce qu’elles représenteraient un grand danger pour la santé.

Les Marocains face aux fluctuations des prix du gasoil

Au Maroc, un projet de loi sur l’indexation des fluctuations du prix du gasoil sur le tarif des prestations devra être élaboré et introduit au Parlement. Dans ce sens, une rencontre est prévue entre le ministre du Transport et les professionnels au cours...