Recherche

Des responsables de France Télévisions mis en examen pour un reportage à polémique

© Copyright : DR

22 juin 2020 - 08h30 - Société

Pour un reportage diffusé en 2016 dans le journal télévisé de France 2, dans lequel les femmes seraient "indésirables" dans un bar de la commune de Seine-Saint-Denis, des responsables de la chaîne sont traduits devant les tribunaux.

Trois ans après la diffusion de ce reportage, quatre personnes dont David Pujadas, le présentateur du journal et Delphine Ernotte, la présidente de France Télévisions, ont été mises en examen et renvoyées devant le tribunal correctionnel de Paris, suite à la plainte pour diffamation déposée par Amar Sahli, le patron de Jockey Club, rapporte le journal Le Figaro.

Dans ce reportage diffusé le 7 décembre 2016, deux militantes féministes de la Brigade des mères, dénonçaient en caméra cachée, le fait que les femmes seraient "indésirables" dans certains lieux publics comme dans ce bar PMU. « Ici, on est à Sevran, pas à Paris… Pour une femme, aller dans un bar, ici, c’est braver un interdit", pouvait-on entendre dans le reportage.

Selon la même source, le sujet emballe les réseaux sociaux, et très vite, le café pointé du doigt, est devenu le pôle d’attraction du monde entier.

En 2017, la direction de France Télévisions assurait que ce reportage avait été réalisé dans les règles de l’art. Un avis confirmé par le CSA qui, en réponse aux requêtes de téléspectateurs et d’un sénateur, avait indiqué ne rien reprocher à la chaîne.

En attendant le procès, Amar Salhi a dû fermer son établissement, pour espère-t-il, "laver son honneur". Son avocat, Me Farid Bouzidi, considère ce reportage comme "une supercherie", alléguant que "la journaliste de France 2 n’a jamais mis pied dans ce café".

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact