Recherche

Fermeture des frontières à Sebta : vers une reconversion des commerçants marocains

© Copyright : DR

23 février 2020 - 22h00 - Société

Mettre fin aux activités économiques illégales du passé, tout en favorisant la reconversion des anciens commerçants qui opéraient à Bab Sebta, sans se conformer à la loi. C’est l’objectif poursuivi par le projet de la création d’une zone commerciale spéciale, dédiée aux commerçants marocains.

Les autorités marocaines envisagent la mise en place d’un plan d’action, visant à offrir la possibilité de reconversion aux familles qui vivaient des activités illégales après la fermeture définitive du poste frontalier Tarajal II à Bab Sebta et l’arrêt définitif du trafic des personnes et marchandises de la contrebande, indique Aujourd’hui le Maroc.

Dans cette perspective, il est envisagé la mise en place, au niveau du poste frontalier de Bab Sebta, côté marocain, des espaces commerciaux dédiés à des opérateurs importateurs marocains qui pourraient y exposer toutes sortes de produits, en majorité importés par voie légale, à travers le port de Tanger Med, avec pour clients cibles, les commerçants des villes voisines, notamment, Fnideq.

En réalité, ce sont des pôles d’emplois qui seront ainsi créés. Ainsi, des frais douaniers seront prélevés sur le volume des marchandises exportées. De même, une autre opportunité est offerte à certains parmi les anciens contrebandiers, qui seront placés directement dans les entreprises de la région ou à l’étranger.

Une dernière catégorie qu’il sera difficile de redéployer, notamment des personnes qui, à cause de l’âge, de leur absence d’instruction, ou autre handicap, ne pourront pas travailler. Il faudra leur apporter des aides financières ; une option qui, à en croire les autorités publiques marocaines, demeure encore à l’étape de réflexion.

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact