Fnideq : une zone d’activité économique pour concurrencer Sebta

1er mars 2020 - 21h30 - Espagne - Ecrit par : S.A

Suite à la fermeture du commerce transfrontalier, le Maroc a lancé un projet de construction d’une zone d’activité économique dans la région de Tétouan. Cette zone sera dédiée au commerce et aux industries de transformation légères.

L’Agence de promotion et de développement du Nord a lancé un appel d’offres pour la mise en place d’une zone d’activité économique dans les environs de Sebta, rapporte L’Économiste.

Cette zone sera une source créatrice d’emplois, laquelle permettra de réduire voire éradiquer le chômage qui risque d’augmenter en flèche avec le blocage au niveau de Bab Sebta. De même, elle contribuera au renforcement du dispositif d’importation pour le transit des marchandises issues de la ville de Sebta. Ce dispositif sera mis en place à travers le port de Tanger Med.

La zone d’activité économique sera érigée sur une superficie d’environ 90 hectares. L’Agence pour la promotion et le développement du Nord et Tanger Med Zone, en est le maître d’ouvrage. Pour l’heure, le coût d’investissement total du projet n’a pas encore été communiqué, mais les travaux de terrassement et de voirie s’élèvent à 91,5 millions de DH.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Investissement - Tétouan - Ceuta (Sebta) - Industrie

Aller plus loin

Tétouan : les activités de la zone commerciale démarrent en 2022

Tanger Med Zones (TMZ), aménageur-développeur, filiale du groupe Tanger Med, a procédé au lancement de l’appel à manifestation d’intérêt (AMI) pour le recrutement de...

Le roi ordonne l’accélération de la réalisation de la zone industrielle de Fnideq

Le roi Mohammed VI a donné des instructions aux autorités de Fnideq pour que les projets de la zone industrielle de la ville soient réalisés le plus rapidement possible. La...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Français Faurecia va créer 1400 nouveaux emplois au Maroc

L’entreprise française Faurecia, spécialisée dans la fabrication d’équipements automobiles, va renforcer sa présence au Maroc, à travers la création d’une nouvelle usine à Salé. Dans ce sens, un protocole d’accord a été signé entre le groupe et l’État.

Le Maroc facilite encore plus la création d’entreprise

Le gouvernement marocain a franchi un pas important vers la simplification des démarches administratives pour les entrepreneurs. Jeudi 30 mars, le Conseil de gouvernement a approuvé un projet de décret fixant les modalités et les procédures de création...

Le Maroc va injecter 150 milliards de dirhams dans le Fonds Mohammed VI pour l’investissement

Lancé en 2020 sur instruction royale, le Fonds Mohammed VI pour l’investissement sera renforcé pour le financement de certains grands projets, selon le ministre délégué chargé de l’Investissement, de la Convergence et de l’Évaluation des Politiques...

Aéronautique : le Maroc décolle et concurrence les géants européens

À l’heure où les constructeurs aéronautiques de l’Europe peinent à répondre à la demande, le Maroc travaille à devenir une plaque tournante de l’aérospatiale.

La voiture 100% marocaine verra le jour en 2023

Le Maroc prévoit de fabriquer localement des voitures de marque marocaine. Le projet va démarrer à court terme et nécessitera un investissement 100% marocain.

Maroc : investissements publics records en 2024

L’investissement public au Maroc devrait s’élever à 335 milliards de dirhams (MMDH) l’année prochaine, d’après la note de présentation du Projet de loi de finances (PLF) 2024. Un effort qui contribuera à améliorer les conditions de vie des populations.

Bientôt l’ouverture par Israël d’une mission commerciale au Maroc

L’évolution des relations commerciales entre Rabat et Tel Aviv et l’engouement des investisseurs incitent Israël à ouvrir prochainement une mission commerciale au Maroc.

Le groupe marocain OCP vise haut les quatre prochaines années

Après le succès de son premier programme d’investissement – la capacité de production d’engrais a triplé en 10 ans-, le groupe marocain OCP a préparé un nouveau programme d’investissement vert dont la mise en œuvre permettra d’atteindre la neutralité...

Le Maroc veut augmenter la part d’investissements des MRE

Au Maroc, la part d’investissement privé provenant des Marocains du monde reste faible. Seulement 10 % des transferts des MRE y sont consacrés. Un dispositif incitatif se met en place pour mieux mobiliser les investissements de cette communauté.

Le Maroc mise sur ses compétences à l’étranger

Le Maroc veut impliquer davantage ses compétences à l’étranger à son processus de développement. Dans ce sens, un mécanisme est en cours d’élaboration pour accompagner les talents marocains à l’étranger, conformément aux orientations royales.