Sebta : un parti appelle à punir le Maroc

22 février 2020 - 10h50 - Ecrit par : G.A

La fermeture des postes-frontières de Sebta et Melilla continue de faire grincer des dents. Les responsables des deux villes, ainsi que certains partis espagnols, appellent à "punir" le Royaume en brouillant les antennes-relais installées au Maroc, et qui couvrent la ville de Sebta.

La décision unilatérale du Maroc de fermer les postes-frontières des villes de Sebta et Melilla n’est pas du goût des Espagnols, et plus particulièrement les responsables de ces deux villes qui parlent de blocus économique décidé sciemment par le royaume. Au cours d’une rencontre, tenue lundi avec Pedro Sanchez, les chefs de gouvernement locaux, tout en faisant part de leurs inquiétudes, ont demandé que la riposte soit à la taille des conséquences de cette fermeture unilatérale.

De son côté, le chef de l’opposition, le Parti populaire, a, lui aussi, appelé à prendre "des décisions draconiennes pour contrer les mesures unilatérales prises par les autorités marocaines". Le parti d’extrême droite, Vox, compte présenter, la semaine prochaine, un plan de représailles qui vise à "couper le réseau téléphonique qui permet aux milliers de Marocains résidant à Sebta de communiquer avec leurs proches dans le royaume".

En réalité, les réseaux téléphoniques marocains couvrent une grande partie de la ville, et particulièrement, le côté limitrophe à Fnideq, où vit la majorité des Marocains de Sebta. Le groupe Vox, au sein de l’Assemblée nationale, prépare une proposition pour demander au gouvernement central de l’Espagne d’adresser une plainte au Maroc concernant l’utilisation abusive des antennes-relais de téléphonie mobile se trouvant sur le territoire marocain. Selon ce groupe parlementaire, "ces antennes couvrent toute la région de Sebta et ont envahi le territoire en causant des désagréments aux citoyens. Sans oublier le coût très réduit des communications via des portables connectés aux réseaux marocains".

La demande du parti Vox au gouvernement central, relative à la brouille du signal téléphonique des opérateurs marocains, a tout l’air d’une vengeance contre la décision des autorités marocaines de lutter contre la contrebande qui a infligé à l’économie nationale des pertes évaluées à plusieurs milliards de dirhams par an.

Tags : Ceuta (Sebta) - Melilla - Menaces

Aller plus loin

Sebta & Melilla : Madrid répond sévèrement à l’embargo marocain

Les chefs de gouvernement des enclaves espagnoles, Sebta et Melilla, se sont réunis en urgence afin de discuter des mesures à prendre, en réaction à l’embargo sans précédent imposé...

Fermeture des frontières à Sebta : vers une reconversion des commerçants marocains

Mettre fin aux activités économiques illégales du passé, tout en favorisant la reconversion des anciens commerçants qui opéraient à Bab Sebta, sans se conformer à la loi. C’est...

Nous vous recommandons

Le Maroc porte plainte contre un journal allemand

L’ambassadeur du Maroc à Berlin, Zohour Alaoui, a déposé au nom du Royaume, une demande d’injonction à l’encontre de la société d’édition de journaux « Süddeutsche Zeitung GmbH », pour « allégations mensongères dans le cadre d’un reportage sur l’utilisation...

Voici le profil des Marocains qui s’endettent le plus

Bank Al-Maghrib a analysé le profil des Marocains qui recourent le plus aux crédits à la consommation et à l’habitat, sur la base des critères de l’âge, du revenu, de la catégorie socio-professionnelle et du lieu de...

Maroc : un président de club suspendu à vie pour chantage et escroquerie contre des joueuses

Le football féminin au Maroc est en plein tourment avec des affaires de chantage, de trucage de matchs et de brimades. La Commission d’éthique de la Fédération royale marocaine de football (FRMF) a suspendu à vie Mustapha El Haya, président du Rajae Zohour...

Maroc : 100 milliards de dirhams pour les lignes TGV

Le Maroc est en quête de financement pour lancer deux nouvelles lignes ferroviaires à grande vitesse. Son ambition, c’est de construire 1 300 kilomètres de nouvelles lignes à grande vitesse d’ici...

Espagne : un Marocain victime de la drogue « cannibale »

La police nationale espagnole a arrêté le 1ᵉʳ janvier à Murcie, un jeune homme d’origine marocaine qui, sous l’effet de la drogue appelée « cannibale », s’est infligé plusieurs blessures sur le corps.

Serguei Lavrov en visite au Maroc

Serguei Lavrov, ministre russe des Affaires étrangères est annoncé la semaine prochaine au Maroc, où il participera au forum de coopération arabo-russe qui se tiendra à Marrakech. Une visite dans plusieurs pays du Moyen-Orient et de l’Afrique a été...

Maroc : augmentation inquiétante du nombre de cas de Covid-19

Le ministère de la Santé a appelé, mercredi, l’ensemble des citoyens à la prudence et au respect strict des mesures préventives contre le Covid 19 pour éviter toute « rechute épidémiologique », qui pourrait signifier un « retour à la case départ...

Suisse : une Marocaine risque l’expulsion pour prostitution et incitation à la débauche

Une Marocaine résidant en Suisse est menacée d’expulsion pour prostitution et incitation à la débauche. Cette mère avait pris sous son aile une Suissesse, qu’elle aurait incité à la prostitution. Elles sont également, toutes deux poursuivies pour escroquerie...

Une société espagnole réclame 407 millions d’euros au Maroc

La société immobilière espagnole, Marina d’Or, qui a construit les célèbres complexes touristiques et résidentiels dans les années 90, réclame 407 millions d’euros au Maroc dans le cadre d’un règlement de différends relatifs à des investissements dans le...

Nasser Zefzafi rend visite à son père hospitalisé

Le leader du Hirak, Nasser Zefzafi s’est rendu mercredi 30 juin au chevet de son père hospitalisé dans une clinique privée de Tanger après avoir été autorisé par la Délégation générale à l’administration pénitentiaire et à la réinsertion...