Sebta & Melilla : Madrid répond sévèrement à l’embargo marocain

22 février 2020 - 13h00 - Espagne - Ecrit par : K.B

Les chefs de gouvernement des enclaves espagnoles, Sebta et Melilla, se sont réunis en urgence afin de discuter des mesures à prendre, en réaction à l’embargo sans précédent imposé par le gouvernement marocain.

La réunion s’est soldée, selon les médias espagnols, par l’incitation du gouvernement central à Madrid, à adopter des mesures draconiennes et urgentes à l’encontre du Maroc.

Deux consignes retiennent l’attention parmi la série de dispositions proposées par les deux responsables. Il s’agit notamment de l’application du visa Schengen aux habitants de Tétouan, Nador, qui avaient l’habitude d’exercer leurs activités dans ces villes, sans contraintes douanières.

L’autre mesure consiste à renvoyer au Maroc, l’ensemble des mineurs pris en charge dans les centres d’accueil des deux villes espagnoles, conformément aux conventions internationales.

Ces décisions interviennent suite à la nouvelle politique, adoptée par le gouvernement marocain à l’encontre des deux enclaves espagnoles, à savoir la suspension des activités de contrebande, le renforcement du contrôle au niveau des passages frontaliers, et l’interdiction d’exporter le poisson et les produits agricoles marocains, créant ainsi une crise économique et un renchérissement des prix à Sebta et Melilla.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Ceuta (Sebta) - Melilla - Gouvernement marocain

Aller plus loin

Sebta et Melilla veulent expulser les mineurs « clandestins » marocains

Une proposition de loi qui sera soumise prochainement par le président du gouvernement de la ville de Sebta, prévoit d’inclure dans la loi de protection du Mineur, une...

Le Maroc veut mettre à genoux Sebta et Melilla

Les tensions observées depuis quelque mois dans les deux enclaves (Ceuta et Melilla) se sont exacerbées au cours de cette semaine. La fermeture, par le Maroc, du portage dans...

Le patronat de Melilla courtise le Maroc

La Confédération des Entreprises de Melilla (CEME) cherche à séduire les autorités marocaines afin d’obtenir d’elles la réouverture des frontières avec les enclaves. La...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : très bonne nouvelle pour les salariés

En application de l’accord signé le 30 avril 2022 entre le gouvernement et les syndicats, le salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG) va augmenter de 5 % dès le 1ᵉʳ septembre dans les secteurs de l’industrie, du commerce, de l’agriculture et...

Échange de données fiscales sur les MRE : le projet de loi reporté

Le gouvernement d’Akhannouch est appelé à revoir deux projets de loi sur l’échange de renseignements fiscaux et de données des Marocains résidant à l’étranger (MRE) qui ont fait l’objet d’une polémique. L’année 2025 est la date du délai de leur...

Maroc : le gouvernement et les syndicats divisés sur la hausse des salaires

Fin de la lune de miel entre le gouvernement et les centrales syndicales. Si la première phase des négociations s’est déroulée dans une ambiance détendue, des discordes sont apparues au cours du deuxième round sur certaines questions essentielles comme...

Hausse historique du prix du gaz au Maroc, une première en 30 ans

La bonbonne de gaz vendue au Maroc devrait voir son prix augmenter progressivement pendant trois ans, vient de révéler le Premier ministre Aziz Akhannouch.

Tanger Med : Un recrutement qui fait polémique

Zineb Simou, la parlementaire du parti Rassemblement national des Indépendants (RNI), a interpellé le gouvernement d’Aziz Akhannouch sur un recrutement au port de Tanger Med jugé exclusif.

Maroc : une aide versée aux familles

Comme annoncé, l’aide prévue pour les familles marocaines dans le besoin sera versée par le gouvernement. Celle-ci devrait intervenir sous peu. Quel montant ? quand est-ce qu’elle sera versée ?

Le Maroc veut faire payer les géants du Web

Le gouvernement marocain est préoccupé par la réglementation fiscale des géants du numérique. Dans ce sens, il propose de nouvelles obligations fiscales dans le cadre du projet de loi de Finances (PLF) de l’exercice 2024.

Maroc : plus d’exonérations aux promoteurs immobiliers ?

Le conseil de gouvernement veut sonner la fin des exonérations accordées aux promoteurs immobiliers. Elles seront remplacées par des aides directes, lesquelles seront accordées aux acquéreurs.

Aïd Al-Adha : le Maroc va importer un million de têtes de bétail

À quelques semaines de la célébration de l’Aïd Al-Adha, le gouvernement s’active pour satisfaire les besoins de la population. En tout, un million de têtes sera bientôt importé.

Maroc : des villageois lancent un appel au roi Mohammed VI

Les habitants d’un village touché par le puissant et dévastateur tremblement de terre, sont en colère contre le gouvernement à cause de l’aide d’urgence qu’ils affirment ne pas avoir encore reçu. Ils appellent le roi Mohammed VI au secours.