Recherche

Melilla : interpellée par les douaniers, une Marocaine succombe à une crise cardiaque

© Copyright : DR

4 mars 2020 - 07h00 - Société

La fin du commerce de contrebande a plongé l’économie des enclaves espagnoles, Sebta et Melilla, dans une grande récession. Si la décision impacte en grande partie les commerçants et les trafiquants, les porteurs (hamalas), sont également très touchés.

Une femme, dont l’âge n’a pas été révélé, a succombé à une crise cardiaque, suite à la saisie de sa marchandise par les services des douanes, au poste-frontière de Melilla. L’incident a eu lieu, samedi 29 février dernier au soir, créant un état de panique chez les douaniers et une grande émotion chez les dizaines de porteurs.

L’information ayant circulé rapidement parmi les centaines de porteurs opérant au niveau des deux enclaves, ces derniers n’ont pas tardé à manifester leur colère à l’encontre des autorités, en s’insurgeant contre leur situation socio-économique difficile depuis l’annonce de la fermeture des frontières.

Prise de manière unilatérale du côté marocain et sans concertation avec les autorités espagnoles, la fermeture des points de passage de Sebta et Melilla aurait porté un coup dur aux commerces, privés de marchandises en provenance du Maroc, et aux milliers de "hamalas", dont le devenir n’a fait l’objet, pour l’instant, d’aucune action concrète de la part du gouvernement marocain.

Mots clés: Ceuta (Sebta) , Melilla , Contrebande , Gouvernement marocain

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact