Recherche

Sebta-Melilla : vers la fin du commerce de la contrebande ?

© Copyright : DR

12 janvier 2020 - 21h00 - Economie

Alors que le Maroc et l’Espagne sont à couteaux tirés au sujet d’une fin programmée du commerce de la contrebande de Sebta et de Melilla, les passeurs marocains, en l’occurrence les "femmes-mulets" ainsi que les Espagnols, souffrent.

Rabat affiche une détermination à en finir avec le commerce de la contrebande de Sebta et de Melilla. Dans ce sens, sa décision de mettre fin à la contrebande avec ces villes est maintenue. Les autorités marocaines ont expliqué avoir pris cette décision en raison de l’immigration clandestine, des " mauvais traitements, du harcèlement, des vols, etc., dont sont victimes les femmes porteuses". Ces femmes sont au nombre de 3 500, dont environ 200 mineures.

Selon le journal espagnol El Confidencial, cette décision impacte négativement, aussi bien la vie des passeurs marocains que celle des Espagnols, notamment les propriétaires de restaurants, de magasins et les chauffeurs de taxi qui travaillent avec des Marocains pour transporter des marchandises.

Face à cette situation, l’Espagne a appelé le chef du gouvernement de Sebta, Juan Vivas, à élaborer "un plan d’urgence". Il s’agira de créer de nouvelles opportunités d’emploi pour les Espagnols.

De leur côté, les passeurs s’insurgent contre l’attitude du Maroc. " Il n’y a pas eu d’incidents pour procéder à ces fermetures ", ont-ils fustigé.

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact