Recherche

Sebta : la contrebande c’est aussi l’affaire des policiers et douaniers

© Copyright : DR

24 janvier 2020 - 21h30 - Maroc

Environ 200 voitures sur plus d’un millier consacrées au portage, appartiennent « aux agents de sécurité et aux douanes ». C’est ce que révèle le rapport de la Commission parlementaire sur la « subsistance de la contrebande » à Bab Sebta. Une autre information importante, c’est que désormais, il revient à une nouvelle hiérarchie policière d’assurer le contrôle à ce poste frontalier.

Ce rapport de la Commission parlementaire sur la « subsistance de la contrebande à Bab Sebta, a surtout relevé la situation de précarité avancée des porteurs dont l’avenir se trouve ainsi compromis », rapporte ceutaldia.com. Le rapport souligne également que près de 200 patera-cars, sur plus d’un millier, destinés au portage, appartiennent à la police marocaine.

Selon le journal Akhbar Al-Youm, le rapport de la Commission parlementaire mentionne que « ces voitures jouissent de privilèges et appartiennent à des fonctionnaires ». Par ailleurs, pour introduire des changements dans cet environnement, le Maroc installe une nouvelle hiérarchie policière qui prendra le contrôle du poste de Bab Sebta et de la ville voisine de Fnideq, afin de « stabiliser la phase post-contrebande et imposer la sécurité dans la région », indique Tétouan press.

Il revient à Mustafa Akhy, général de brigade, et précédemment chef adjoint de la direction de l’information du département de la sécurité de Tanger, d’assurer le contrôle du poste de Bab Sebta. Pendant ce temps, à Fnideq, c’est le général de brigade Abd al-Rahim al-Sifriywi qui sera à la tête de la Commission de sécurité, succédant ainsi au général de brigade, Said al-Moughalghal, transféré à Tiflet.

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact