Gabriel Attal : « Je ne suis pas contre l’islam »

28 octobre 2023 - 07h00 - France - Ecrit par : P. A

Le ministre français de l’Éducation, Gabriel Attal, dit être un ardent défenseur de la laïcité à l’école et n’entend tolérer aucune violation de ce principe.

Le ministre Attal et le président Emmanuel Macron sont en phase sur cette question. « L’Éducation nationale ne doit pas baisser les bras dans la prévention de la radicalisation. Et pour les élèves déjà radicalisés, on doit pouvoir les sortir et trouver une solution différente », a expliqué le chef de l’État lors d’un échange à bâtons rompus avec son ministre qui partage entièrement ce point de vue. Depuis sa nomination, Attal prend très au sérieux cette question de la laïcité à l’école en lien avec l’islam radical, fait savoir Le Parisien.

Avant d’accepter sa nomination, le ministre trentenaire a posé deux conditions à Macron : revoir le calendrier du bac et clarifier définitivement la question des abayas. « Vas-y. Je te soutiendrai totalement », a acquiescé son patron. Un mois après sa prise de fonction, Attal passe à l’action. Il prend une circulaire interdisant les abayas et qamis dans les établissements scolaires. Une mesure controversée qui a fait couler beaucoup d’encre. Mais la pilule est passée. « C’est une affaire réglée », affirme le ministre.

À lire : France : la polémique abaya et qamis

« Je l’assume : dans mon parcours scolaire comme dans mes fonctions d’élu local, je n’avais jamais été confronté à cette réalité. Je n’en mesurais que peu l’intensité. Ce sont les déplacements sur le terrain, les échanges avec les acteurs concernés, qui m’ont permis d’en prendre toute la mesure », confesse le ministre qui a échangé sur le sujet avec les chefs d’établissement et experts, dont le chercheur Hugo Micheron et le recteur de la mosquée de Paris. « Mon sujet, c’est l’école, je ne suis pas là pour porter un discours général sur l’islam », nuance-t-il.

Et de renchérir : « Je ne prends aucune mesure contre l’islam, je prends des mesures pour la laïcité. Si des atteintes à la loi de 2004 étaient venues d’une autre religion, j’aurais eu exactement la même réaction ». Attal attend le retour des préfets et recteurs à qui il a demandé un décompte précis des élèves identifiés radicalisés pour, assume-t-il, « sortir » ceux considérés comme potentiellement dangereux des établissements « en construisant un encadrement ad hoc ».

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Religion - Education - Islam

Aller plus loin

France : la polémique abaya et qamis

L’abaya, une tenue ample féminine qui provoque la polémique en France et le qamis, tunique portée par les hommes dans de nombreux pays musulmans, sont dans le viseur de Gabriel...

À Bordeaux, un menu halal dans une école soulève un débat sur la laïcité

À Bordeaux, des inquiétudes sont exprimées par des parents d’élèves quant à l’offre de menu halal dans une école. Ils estiment que cela pourrait compromettre le principe de...

La Grande mosquée de Paris fustige les propos de Gabriel Attal

Le recteur de la Grande mosquée de Paris Chems-eddine Hafiz a réagi aux propos du Premier ministre Gabriel Attal sur « l’entrisme islamiste ».

France : les élèves en abayas et qamis inquiètent l’Education nationale

Depuis le début de l’année scolaire en France, il y a une « augmentation des faits d’atteinte au principe de laïcité » dans les écoles, collèges et lycées, notamment pour « port...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : Voici la date de l’Aïd al-Adha 2024

Alors que l’Aïd El Fitr marquant la fin du mois de ramadan, a été fêté il y a un peu moins d’un mois, les Marocains sont fixés sur la date de l’Aïd al-Adha.

L’Institut musulman Al Cham à Montpellier fermé par la Préfecture

L’Institut Al Cham, établissement religieux musulman situé à Montpellier, a été fermé suite à un contrôle administratif inopiné mené par la préfecture. Les autorités ont constaté que l’établissement accueillait illégalement des enfants mineurs de moins...

L’enseignement de la langue amazighe généralisé dans les écoles marocaines

Le ministère de l’Éducation nationale, du Préscolaire et des Sports vient d’annoncer son plan de généralisation de l’enseignement de la langue amazighe dans tous les établissements du primaire d’ici à l’année 2029-2030.

Zakat Al Fitr : voici le montant à payer en France

Le Conseil Français du culte Musulman (CFCM) vient d’annoncer la date du début du ramadan en France, qui commence le 10 mars 2024. Il vient également de donner le montant de la Zakat Al Fitr que devront payer les musulmans en France.

Officiel : l’Aid al fitr en France, mercredi 10 avril

La commission religieuse de la Grande Mosquée de Paris, avec plusieurs fédérations musulmanes nationales, s’est réunie pour la Nuit du Doute, ce lundi 8 avril 2024, 29ᵉ jour du mois béni de Ramadan 2024-1445/H, indique la Grande Mosquée de Paris dans...

Le chanteur Ihab Amir au cœur d’une polémique

Une réponse du chanteur Ihab Amir à un de ses abonnés Instagram suscite la controverse au Maroc.

Maroc : la date de l’Aïd al-Adha 2024 connue

L’Aïd El Adha 2024 est l’une des célébrations les plus importantes pour les musulmans. Quand aura-t-il lieu au Maroc ?

La date de l’Aïd al Fitr au Maroc connue

L’observation de la nouvelle lune du mois de Chaoual 2023/1444 commencera ce jeudi 20 avril 2023, mais il semble que la plupart des pays arabes ne pourront pas observer le croissant à l’œil nu. C’est du moins ce que prévoit Hassan Talibi, astronome et...

Le Maroc débutera le ramadan le mardi 12 mars

Le mois de Ramadan débutera bel et bien mardi 12 mars 2024 au Maroc. Le ministère des Habous et des Affaires islamiques l’a annoncé ce dimanche 10 mars, après l’observation du croissant lunaire.

Maroc : voici la date de l’Aid Al Mawlid Annabaoui

Le mois de Rabie-I 1445 de l’hégire débutera le dimanche 17 septembre 2023 et Aïd Al Mawlid Annabaoui célébré le jeudi 28 septembre, a annoncé le ministère des Habous et des affaires islamiques.