Un juif britannique raconte sa dure vie de gay au Maroc

10 mars 2020 - 10h20 - Monde - Ecrit par : S.A

Dans une tribune libre, publiée par HuffPost, le professeur et coach britannique, J. Kaufmann, qui vit à Marrakech depuis quelques années, raconte sa dure vie de gay au Maroc. Il avait quitté Londres avec son compagnon, un Marocain de confession musulmane.

"Franchement, notre relation homosexuelle n’est pas illégale. Toutefois, le sexe gay l’est", souligne J. Kaufmann. Il met en avant l’article 489 du code pénal du Maroc qui criminalise "les actes licencieux ou contre nature avec un individu du même sexe". L’homosexualité est passible de 6 mois à 3 ans d’emprisonnement et d’une amende de 120 à 1 200 dirhams.

Ce juif britannique rappelle que le dernier rapport du procureur général indique que 170 adultes avaient été poursuivis pour relations homosexuelles en 2018. L’enseignant estime que de nombreux accusés jugés, seraient à la merci de juges conservateurs.

Il raconte que son partenaire et lui avaient été victimes d’homophobie. Alors qu’ils se rendaient dans un supermarché, un automobiliste s’était arrêté à côté d’eux, baissa sa vitre, les avait regardés et leur cracha au visage. Pour lui, ce fut un grand étonnement en ce sens que son partenaire et lui n’affichaient véritablement pas leur homosexualité.

Il confie qu’ils ont des indices pour s’exprimer en public sans pour autant afficher clairement leur homosexualité. Mais "vivre comme ça, peut bien sûr être fatigant. Mais étonnamment, nous avons constaté que cela a amélioré notre relation. Vivre en couple gay dans un pays où ‘sortir’, c’est prendre intrinsèquement des risques", dit-il. "En tant qu’homosexuel qui vit maintenant ici, je ne peux pas toujours être aussi détendu. Nous sommes plus que notre orientation sexuelle", conclut-il.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Marrakech - Grande-Bretagne - Sexualité

Aller plus loin

Le mariage gay de Marrakech devait unir deux hommes marocains âgés de 24 et 26 ans

Le mariage gay dans une maison d’hôtes à proximité de la ville ocre vient de faire reparler de lui, cette fois-ci aux USA. Le site Therebel.com, un site d’activistes qui prônent...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : les sites pour adultes cartonnent pendant le ramadan

Les Marocains sont friands des sites pour adultes pendant ce mois de ramadan. À quel moment visitent-ils ces sites ?

Les adouls marocains vont préparer les jeunes mariés à la vie sexuelle

L’Ordre National des Adouls au Maroc, l’Association marocaine de planification familiale (AMPF) et le Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA) s’unissent pour préparer les jeunes marocains au mariage. Une convention dans ce cadre, a été...

Le harcèlement sexuel des mineures marocaines sur TikTok dénoncé

Lamya Ben Malek, une militante des droits de la femme, déplore le manque de réactivité des autorités et de la société civile marocaines face aux dénonciations de harcèlement sexuel par des mineures sur les réseaux sociaux.

Le Maroc confronté à la réalité des violences sexuelles

Les femmes marocaines continuent de subir en silence des violences sexuelles. Le sujet est presque tabou au Maroc, mais la parole se libère de plus en plus.

Ali B : un nouvel abum pour faire oublier ses ennuis judiciaires

Après avoir été éclaboussé par une affaire d’agressions sexuelles sur des candidates de l’émission The Voice of Holland, le rappeur néerlandais d’origine marocaine Ali B préparerait son retour sur la scène musicale. Il serait sur le point de sortir un...