L’avenir du gazoduc Maghreb-Europe en question

25 mai 2021 - 15h30 - Espagne - Ecrit par : A.P

L’avenir du gazoduc Maghreb-Europe va se jouer dans quatre mois, à l’expiration en autonome, de l’accord liant l’Algérie et le Maroc pour son exploitation. La tension entre les deux pays ne milite pas en faveur d’un renouvellement de ce contrat, ce qui pénalise l’Espagne.

L’Espagne, prévoyante, a pris ses dispositions afin d’éviter toute rupture en gaz naturel fourni par l’Algérie en cas de non-renouvellement du contrat entre ce pays et le Maroc pour l’exploitation du gazoduc Maghreb-Europe, indique une source à El Confidencial Digital. Long de 1 400 kilomètres, ce gazoduc exploité depuis 25 ans à partir de Hassi R’mel, permet d’approvisionner l’Espagne et le Portugal en gaz via le Maroc.

« L’Espagne a réussi à régler avec l’Algérie un éventuel problème d’approvisionnement, en cas d’escalade de représailles à l’encontre de l’Algérie par le Maroc », assure la même source qui indique que l’alternative trouvée consistera à se rabattre sur le gazoduc Medgaz, appartenant à Sonatrach (51 %) et Naturgy (49 %). Ainsi, l’Algérie conservera sa place de principal fournisseur de gaz de l’Espagne, parce qu’elle « dispose de deux gazoducs reliant les deux pays, ce qui rend le transport beaucoup moins cher », explique El Confidencial.

Selon les autorités espagnoles, « le conflit entre Madrid et Rabat a compliqué ce renouvellement », fait savoir la publication qui informe que ces dernières ont obtenu l’assurance de la partie algérienne et notamment de Sonatrach pour un approvisionnement régulier et en quantité suffisante du gaz afin d’éviter toute flambée des prix comme ce fut le cas en hiver dernier. La responsabilité de cette situation incombait à Sonatrach qui « vendait le gaz qu’elle devait fournir à l’Espagne à un prix plus élevé à la Chine ou au Japon, profitant du fait qu’ils subissaient également une importante vague de froid à l’époque », ont confié des sources diplomatiques.

Par ailleurs, le Maroc aussi sera affecté par une décision de non-renouvellement par l’Algérie, du contrat pour le gazoduc Maghreb-Europe. Cette situation l’obligerait à acheter près de la moitié de sa consommation de gaz dans un marché indexé sur le Brent, à un prix qui ne cesse d’augmenter.

Sujets associés : Espagne - Algérie - Gaz

Aller plus loin

L’Algérie compte sur le gazoduc Medgaz en cas de non-renouvellement du gazoduc Maghreb-Europe

Alors que le Maroc traine les pas dans la procédure de renouvellement de la concession du gazoduc Maghreb-Europe qui expire en octobre, l’Algérie rassure l’Espagne de...

Le Maroc à nouveau dans le viseur de l’Algérie

Les tensions entre le Maroc et l’Algérie sont loin de retomber. Salah Goudjil, président du Sénat algérien, a déclaré que les agissements du royaume «   sont connus, et ce, dès...

Gazoduc Maghreb-Europe : l’Algérie ne veut pas se soumettre au « chantage » du Maroc

L’Algérie a pris ses précautions en cas de non-renouvellement par le Maroc du contrat de concession du gazoduc Maghreb-Europe dont l’expiration arrive en novembre, assure Toufik...

Le Maroc bloque le renouvellement du gazoduc entre l’Algérie et l’Espagne

La crise diplomatique provoquée par l’accueil de Brahim Ghali en Espagne, et les tensions récurrentes avec l’Algérie qui soutient le leader du Front Polisario, plombent le...

Ces articles devraient vous intéresser :

Chariot Oil & Gas va acheminer le gaz de Larache via le gazoduc Maghreb-Europe

La société britannique Chariot a annoncé mercredi la signature d’un accord avec l’Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM) pour acheminer le gaz de Larache via le gazoduc Maghreb-Europe (GME).

Champ gazier au Maroc : Predator Oil & Gas donne des nouvelles de Guercif

La société pétrolière et gazière Predator Oil & Gas, détentrice de la licence d’exploration de pétrole et de gaz onshore dans le nord-est du Maroc, amorce la première étape du processus centré sur l’évaluation de sables spécifiques au sein des...

L’ONHYM et SDX Energy déposent une demande de concession d’exploitation de gaz

L’Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM) et la société pétrolière SDX Energy ont adressé, le 18 juillet dernier, au ministère des mines, une demande de concession concernant l’exploitation de gaz naturel.

Hausse historique du prix du gaz au Maroc, une première en 30 ans

La bonbonne de gaz vendue au Maroc devrait voir son prix augmenter progressivement pendant trois ans, vient de révéler le Premier ministre Aziz Akhannouch.

Le Maroc ne touche pas à la subvention du gaz, du sucre et du pain

Malgré la conjoncture internationale, le gouvernement marocain va maintenir les subventions pour garantir la stabilité des prix du gaz butane, du blé et du sucre sur le marché national en 2023.

SDX Energy fait une nouvelle découverte de gaz au Maroc

SDX Energy, l’explorateur gazier britannique qui exploite des gisements de gaz naturel dans le bassin du Gharb au Maroc, annonce avoir fait deux découvertes provenant des puits SAK-1 et KSR-20, récemment achevés. Ces découvertes ouvrent la voie à...

Une importante découverte de gaz au Maroc

SDX Energy a annoncé la découverte d’un important gisement de gaz dans le bassin du Gharb, dont l’exploitation contribuera au développement économique de la région.

Gaz : un avenir prometteur pour le Maroc

Le Maroc dispose d’importants réserves de gaz qui peuvent garantir sa sécurité énergétique et apporter d’importants revenus à l’économie nationale, selon Sound Energy.

Les Marocains paieront plus cher certains produits

En raison d’une décompensation annoncée, les prix de certains produits de grande consommation comme le gaz, la farine et le sucre reviendront plus cher aux consommateurs marocains.

Coup dur pour Sound Energy au Maroc

La société britannique d’exploration gazière Sound Energy exprime des inquiétudes à la suite de la confirmation d’une décision de l’administration fiscale marocaine. Elle redoute un risque de compromission des progrès de ses activités au Maroc.