L’Algérie compte sur le gazoduc Medgaz en cas de non-renouvellement du gazoduc Maghreb-Europe

15 juillet 2021 - 18h40 - Ecrit par : A.P

Alors que le Maroc traine les pas dans la procédure de renouvellement de la concession du gazoduc Maghreb-Europe qui expire en octobre, l’Algérie rassure l’Espagne de l’approvisionnement continu en gaz via le gazoduc Medgaz.

Le président de la compagnie nationale d’énergie algérienne (Sonatrach), Toufik Hakkar, et le président de la société espagnole Naturgy ont officialisé mardi l’accord pour la mise en service de l’extension de Medgaz, le gazoduc sous-marin entre l’Algérie et l’Espagne. Cet investissement de plus de 70 millions d’euros qui induit une extension de 2 000 millions de mètres cubes par an, permettra d’augmenter de 25 % l’offre d’approvisionnement en gaz à l’Espagne, indique un communiqué conjoint des deux structures.

À lire : Le Maroc bloque le renouvellement du gazoduc entre l’Algérie et l’Espagne

L’extension de Medgaz sera opérationnelle au quatrième trimestre de cette année, période à laquelle expire le gazoduc Maghreb-Europe qui permet d’approvisionner l’Espagne et le Portugal en gaz depuis l’Algérie via le Maroc. « Les négociations avec le Maroc pour un renouvellement de la concession n’avancent toujours pas », informent des sources bien informées au journal El Mundo.

La situation ne semble pas inquiéter le président de la Sonatrach qui rassurait il y a deux semaines qu’ils ne céderont à aucun chantage de Rabat. « Nous avons pris toutes les mesures nécessaires en cas de non-renouvellement du contrat… Même si ce contrat qui vient à échéance en octobre prochain n’est pas renouvelé, l’Algérie pourra non seulement approvisionner l’Espagne, mais aussi satisfaire sans problème toute demande supplémentaire du marché espagnol », a déclaré Hakkar.

À lire : Gazoduc Maghreb-Europe : l’Algérie ne veut pas se soumettre au « chantage » du Maroc

Le gazoduc Medgaz est actuellement détenu par Sonatrach (51 %) et Naturgy (49 %). Le projet a été attribué en 2006 par l’État algérien pour une durée de 35 ans (jusqu’en 2041), renouvelable pour une période supplémentaire de 15 ans. En ne renouvelant pas la concession du gazoduc Maghreb-Europe, le Maroc risque de perdre deux gros avantages : le droit de péage de 7 % qui représente environ 200 millions d’euros par an, et la quantité de gaz dont il tire profit du fait du transit via le gazoduc.

Tags : Espagne - Algérie - Gaz

Aller plus loin

L’avenir du gazoduc Maghreb-Europe en question

L’avenir du gazoduc Maghreb-Europe va se jouer dans quatre mois, à l’expiration en autonome, de l’accord liant l’Algérie et le Maroc pour son exploitation. La tension entre les deux...

Le Maroc bloque le renouvellement du gazoduc entre l’Algérie et l’Espagne

La crise diplomatique provoquée par l’accueil de Brahim Ghali en Espagne, et les tensions récurrentes avec l’Algérie qui soutient le leader du Front Polisario, plombent le...

L’avenir du gazoduc Maghreb-Europe assuré

L’avenir du contrat d’exploitation du gazoduc Maghreb-Europe qui relie l’Algérie et l’Espagne en traversant le territoire marocain est loin d’être hypothéqué. Les négociations pour...

La crise Maroc-Algérie menace la fourniture de gaz en Espagne

L’Algérie reste le premier fournisseur de gaz naturel de l’Espagne, avec 50 % d’importation à fin juillet 2021. Mais cette hégémonie algérienne serait menacée par les tensions...

Nous vous recommandons

Gazoduc Maghreb-Europe : l’Algérie ne veut pas se soumettre au « chantage » du Maroc

L’Algérie a pris ses précautions en cas de non-renouvellement par le Maroc du contrat de concession du gazoduc Maghreb-Europe dont l’expiration arrive en novembre, assure Toufik Hakkar, le PDG de la compagnie algérienne de gaz...

Pegasus : Abdellatif Hammouchi, derrière l’espionnage ?

Depuis que les accusations d’espionnage contre le Maroc font le chou gras de la presse française, Abdellatif Hammouchi, directeur général de la sûreté nationale, également directeur général de la surveillance du territoire est pointé du doigt. À tort où à...

La plus belle femme d’Afrique du Nord est Marocaine

La Marocaine Amy Nassiri est la nouvelle Miss Afrique du Nord. Elle a été couronnée lors de la cinquième édition du Meilleur Festival International à Beyrouth au Liban.

Les MRE ne pourront pas passer par le Portugal

Annoncé pour début juillet, le lancement de la ligne maritime entre Tanger et Portimão a été annulé. À l’origine de cette annulation, la résurgence des cas de Covid-19 due au variant Delta au Portugal.

Vaccin anti-Covid : le Maroc et Israël se donnent la main

Les relations entre le Maroc et Israëlse renforcent davantage. Le royaume a associé l’État hébreu à ses projets de fabrication de vaccins contre le coronavirus.

L’Espagne pourrait délaisser le gaz algérien au profit du gaz qatari

La prochaine visite en Espagne de l’émir du Qatar, le cheikh Tamim bin Hamad bin Khalifa, pourrait être l’occasion pour les autorités espagnoles de négocier le remplacement du gaz algérien par du gaz...

Des Colombiens en prison au Maroc affirment être « battus et torturés »

Harold Barona, un Colombien originaire de la municipalité de Puerto Escondido, et ses compatriotes Nelson et Jair, ont été arrêtés par la police marocaine à leur arrivée à Rabat. Depuis, ils sont maintenus en détention et «  maltraités sans raison  »,...

Le prix du mouton moins cher au Maroc qu’en Algérie

Le Maroc figure parmi les pays où les prix du mouton de l’Aïd Al-Adha sont moins élevés dans le monde arabe.

Pays-Bas : la villa du joueur marocain Mimoun Mahi est à vendre

L’international marocain Mimoun Mahi (deux sélections) a mis en vente sa villa achetée il y a moins de deux ans aux Pays-Bas. Pour l’attaquant du FC Utrecht, il devient urgent de trouver une maison bien plus grande pour le confort de sa femme Daisy...

Maroc : la date de l’Aid Al Mawlid connue

Les Marocains sont désormais fixés sur la date de la célébration de l’Aid Al Mawlid 1443 / 2021. Le ministère des Habous et des affaires islamiques vient de l’annoncer.