Vers la fin du gazoduc Maghreb-Europe ?

22 août 2021 - 13h00 - Espagne - Ecrit par : S.A

La tension qui prévaut entre le Maroc et l’Algérie pourrait provoquer la fin de la concession du gazoduc Maghreb-Europe (GME) reliant le pays voisin à l’Espagne. Si le royaume a donné sa position sur son renouvellement, Alger tarde à le faire. Sa position pourrait être défavorable.

« La volonté du Maroc de maintenir cette voie d’exportation a été clairement affirmée de manière constante, à tous les niveaux, depuis plus de trois ans », a déclaré Amina Benkhadra, directrice générale de l’Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM) dans une interview à la MAP. Une déclaration qui a coupé court aux rumeurs faisant état de ce que le Maroc aurait décidé d’empêcher l’approvisionnement de l’Espagne à la fin du contrat.

À lire : Le Maroc ne bloquera pas le gaz arrivant d’Algérie

Redoutant une décision défavorable du royaume, l’Algérie a pris certaines dispositions pour assurer le transport des quantités du GME via le Medgaz. En juillet, le président de la compagnie nationale d’énergie algérienne (Sonatrach), Tewfik Hakkar, et le président de la société espagnole Naturgy avaient officialisé l’accord pour la mise en service de l’extension de Medgaz, le gazoduc sous-marin entre l’Algérie et l’Espagne. « Même en cas de non-renouvellement de ce contrat qui prend fin en octobre prochain, l’Algérie pourra fournir l’Espagne, mais également répondre à une éventuelle demande supplémentaire du marché espagnol sans aucun problème », a rassuré Tewfik Hakkar.

À lire : L’Algérie compte sur le gazoduc Medgaz en cas de non-renouvellement du gazoduc Maghreb-Europe

L’Algérie n’a pas pour l’instant donné sa position sur le renouvellement du contrat. « Vu les résultats de la réunion du Haut conseil de sécurité (HCS) sur le Maroc, il est difficile de croire à un renouvellement du contrat de ce gazoduc », déclare à TSA un expert pétrolier algérien. De plus, la philosophie derrière le GME est noyée en raison de la crise diplomatique entre les deux pays voisins. « Le gazoduc Maghreb-Europe a été conçu par l’Algérie comme un engagement de sa part en faveur de la construction du grand Maghreb, rappelle l’expert algérien. On aurait pu le passer directement sous la Méditerranée, mais l’Algérie a préféré transiter par le Maroc pour permettre à ce pays de tirer profit de ce projet ».

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Algérie - Alger - Maghreb - Gaz

Aller plus loin

Le Maroc ne bloquera pas le gaz arrivant d’Algérie

La Directrice générale de l’Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM) Amina Benkhadra, a donné la position du Maroc sur les rumeurs entourant le Gazoduc Maghreb...

L’avenir du gazoduc Maghreb-Europe assuré

L’avenir du contrat d’exploitation du gazoduc Maghreb-Europe qui relie l’Algérie et l’Espagne en traversant le territoire marocain est loin d’être hypothéqué. Les négociations...

Gazoduc : l’Algérie pourrait renouveler le contrat avec le Maroc

Le président algérien Abdelmadjid Tebboune a affirmé que l’Algérie ne s’est pas encore prononcé formellement sur le renouvellement ou non du contrat du gazoduc reliant l’Espagne...

L’Algérie compte sur le gazoduc Medgaz en cas de non-renouvellement du gazoduc Maghreb-Europe

Alors que le Maroc traine les pas dans la procédure de renouvellement de la concession du gazoduc Maghreb-Europe qui expire en octobre, l’Algérie rassure l’Espagne de...

Ces articles devraient vous intéresser :

SDX Energy fait une nouvelle découverte de gaz au Maroc

SDX Energy, l’explorateur gazier britannique qui exploite des gisements de gaz naturel dans le bassin du Gharb au Maroc, annonce avoir fait deux découvertes provenant des puits SAK-1 et KSR-20, récemment achevés. Ces découvertes ouvrent la voie à...

Gaz : un avenir prometteur pour le Maroc

Le Maroc dispose d’importants réserves de gaz qui peuvent garantir sa sécurité énergétique et apporter d’importants revenus à l’économie nationale, selon Sound Energy.

Une importante découverte de gaz au Maroc

SDX Energy a annoncé la découverte d’un important gisement de gaz dans le bassin du Gharb, dont l’exploitation contribuera au développement économique de la région.

Gaz : Sound Energy veut prolonger son contrat d’exploration au Maroc

La société britannique d’exploration gazière Sound Energy envisage de renouveler son contrat d’exploration au Maroc, en vue poursuivre ses forages à Tendrara et les recherches à Sidi Mokhtar.

Subventions au gaz et aux produits alimentaires : le coût pour l’Etat marocain en 2022

Les subventions accordées au gaz ont coûté au budget de l’État 22 milliards de dirhams l’année dernière, selon les données fournies par le ministère des Finances.

Chariot Oil & Gas va acheminer le gaz de Larache via le gazoduc Maghreb-Europe

La société britannique Chariot a annoncé mercredi la signature d’un accord avec l’Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM) pour acheminer le gaz de Larache via le gazoduc Maghreb-Europe (GME).

Gazoducs, regazéification et hydrogène vert : les paris du Maroc

Le Maroc travaille à développer les énergies renouvelables pour garantir son indépendance énergétique. Les autorités du royaume ont prévu un plan ambitieux de construction d’oléoducs et de gazoducs pour atteindre cet objectif d’ici 2030.

Le Maroc ne touche pas à la subvention du gaz, du sucre et du pain

Malgré la conjoncture internationale, le gouvernement marocain va maintenir les subventions pour garantir la stabilité des prix du gaz butane, du blé et du sucre sur le marché national en 2023.

« Le Maroc deviendra le prochain hub énergétique »

Le Maroc est l’endroit idéal pour les investisseurs et deviendra le prochain hub énergétique. Ces mots sont de Yossi Abu, PDG de NewMed Energy, une société d’exploration, de développement et de production de gaz naturel et de pétrole israélienne qui...

Prospection pétrolière : Europa Oil & Gas prend une décision difficile au Maroc

La compagnie britannique de prospection et d’exploration pétrolière et gazière « Europa Oil & Gas » a décidé de renoncer à l’extension de la licence d’Inezgane située au large du Maroc. Elle évoque « une décision difficile ».