Recherche

L’Algérie empêche le Maroc d’importer du gaz de l’Espagne

© Copyright : DR

8 novembre 2021 - 18h40 - Monde - Par: A.P

La crise entre l’Algérie et le Maroc a conduit au non-renouvellement du gazoduc Maghreb-Europe. L’Espagne, fortement impactée par cette décision algérienne de suspendre l’exportation du gaz via le Maroc, devra se contenter du Medgaz, un gazoduc de capacité plus réduite, qui ne peut satisfaire sa forte demande. Le Maroc, lui, se retrouve dans l’impossibilité d’importer du gaz depuis l’Espagne via le même gazoduc.

La troisième vice-présidente espagnole, Teresa Ribera, récemment en visite à Alger, n’a pas réussi à convaincre le gouvernement algérien de renouveler le gazoduc Maghreb-Europe (GME) traversant le Maroc. « Le gouvernement algérien a clairement fait savoir que nous ne pouvons pas vendre du gaz algérien au Maroc », confie à El Mundo une source au sein de l’une des principales compagnies d’électricité du pays.

À lire : Fin du gazoduc Maghreb-Europe : le Maroc serein, l’Espagne en difficulté

Ainsi, l’Espagne ne peut pas autoriser le Maroc à importer du gaz via le même gazoduc dont le contrat d’exploitation par l’Algérie est arrivé à expiration le 31 octobre dernier. Cette fermeture du GME a de graves répercussions sur l’Espagne, dépendante vis-à-vis de l’Algérie en matière de gaz, et qui se voit réduite à un seul gazoduc, Medgaz, de capacité plus faible (8 milliards de mètres cubes par an) que le GME (13 milliards de mètres cubes par an). Les autorités algériennes prévoient d’augmenter la capacité de Medgaz de 8 à 10,7, voire 16 milliards de mètres cubes, à condition que l’Espagne signe des contrats de commande à long terme.

À lire : L’Algérie met fin au Gazoduc Maroc-Europe

Pour Mohammed Haneche, l’ambassadeur algérien auprès de l’UE, le roi Mohammed VI serait la cause du non-renouvellement du gazoduc Maghreb-Europe. « Bien que l’Algérie et l’Espagne aient exprimé il y a un an leur volonté de négocier le renouvellement du contrat de concession du gazoduc, le Maroc [en colère après l’entrée de Brahim Ghali en Espagne] n’a donné aucune indication claire sur sa volonté de renouveler cet accord avant la mi-août 2021 », a-t-il indiqué, ajoutant que cette attitude du monarque marocain a « amené l’Algérie à envisager une solution alternative pour continuer à honorer ses engagements contractuels avec l’Espagne ».

Mots clés: Espagne , Algérie , Gaz

Bladi.net

Bladi.net - 2022 - - A Propos - Contact