Incendies en Algérie : le Maroc et Israël pointés du doigt

18 août 2021 - 20h45 - Maroc - Ecrit par : S.A

Lors d’une réunion présidée par le chef de l’État algérien, Abdelmadjid Tebboune, ce mercredi, le Haut conseil de sécurité (HCS) accuse le Mouvement pour l’autodétermination de la Kabylie (MAK) et le mouvement Rachad, classés comme « organisations terroristes » et considérés comme protégés du Maroc et d’Israël d’être les responsables des incendies meurtriers qui ont ravagé le Nord du pays voisin et de la mort de Djamel Bensmail, jeune homme de 35 ans, lynché à Larbaâ Nath Irathen.

« Après la présentation par les services de sécurité du bilan des pertes humaines et des dégâts matériels causés par les incendies dans certaines wilayas, notamment Tizi-Ouzou et Bejaïa, monsieur le président a donné des instructions à tous les secteurs pour suivre l’évaluation des dégâts et la prise en charge des personnes touchées par les incendies dont l’implication des deux organisations terroristes MAK et Rachad est avérée dans leur déclenchement, ainsi que dans l’assassinat du regretté Djamel Bensmaïl », indique un communiqué de la présidence de la République.

À lire : Algérie : en fuite vers le Maroc, le principal suspect dans la mort du jeune lynché arrêté

Plus de 60 personnes ont été interpellées suite à l’assassinat de Djamel Bensmail soupçonné d’être un incendiaire. « En plus de la prise en charge des victimes, le Haut conseil de sécurité a décidé que les services de sécurité redoubleront d’efforts pour arrêter les autres personnes impliquées dans ces deux crimes, et tous ceux qui appartiennent à ces deux organisations terroristes qui menacent la sécurité publique et l’unité nationale, jusqu’à leur éradication totale, notamment le MAK », poursuit la même source. Le HCS affirme que ce dernier reçoit « soutien et aide de parties étrangères, notamment du Maroc et de l’entité sioniste ».

À lire : Incendies en Algérie : les condoléances du roi Mohammed VI au président Tebboune

« Les actes belliqueux du Maroc à l’endroit de l’Algérie nécessite la reconsidération des relations entre les deux pays et le renforcement de la surveillance au niveau des frontières Ouest du pays », ajoute le communiqué.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Algérie - Israël - Incendie - Abdelmadjid Tebboune - Crise entre l’Algérie et le Maroc

Aller plus loin

Abdelmadjid Tebboune : « le Maroc est partie prenante dans les agissements du MAK »

L’Algérie persiste à dire que le Mouvement pour l’autodétermination de la Kabylie (MAK), classé comme « organisation terroriste », est le protégé du Maroc. Son président,...

L’Algérie va-t-elle accuser le Maroc d’être derrière les nouveaux incendies ?

De nouveaux incendies se sont déclarés dimanche dans le nord de l’Algérie, faisant au moins 15 morts et provoquant l’évacuation de milliers de personnes. Comme en 2021, Alger...

L’Algérie militarise sa frontière avec le Maroc

À l’heure où les relations diplomatiques sont tendues entre l’Algérie et le Maroc, Alger a placé sa frontière avec le royaume sous le contrôle de son armée. La fermeture de...

Accusations d’incendie contre le Maroc : France inter se moque de l’Algérie

France inter remet en cause les accusations d’incendie contre le Maroc et critique vertement l’Algérie qui tente de « détourner l’attention de son propre peuple de son impéritie ».

Ces articles devraient vous intéresser :

Président algérien : Faudel répond à la polémique

Faudel, chanteur de raï franco-algérien naturalisé marocain en 2011, répond aux internautes algériens qui l’ont critiqué après qu’il s’est moqué du président algérien Abdelmadjid Tebboune.

Abdelmadjid Tebboune salue l’exploit de l’équipe du Maroc à la Coupe du monde

Malgré la crise avec le Maroc, le président algérien Abdelmadjid Tebboune a salué les exploits historiques et exceptionnels des Lions de l’Atlas à la coupe du monde Qatar 2022, qui « ont honoré le football arabe et surtout le football maghrébin ».