Vers une rupture des relations entre le Maroc et l’Algérie ?

19 août 2021 - 21h00 - Maroc - Ecrit par : G.A

Des rumeurs circulent sur une rupture imminente de l’axe Rabat-Alger. Les autorités algériennes auraient décidé de «  rompre dans les prochaines heures  » leurs relations diplomatiques avec le royaume. Ces derniers mois ont enregistré d’incessants coups de froid entre les deux pays.

Le président Abdelmajid Tebboune avait annoncé mercredi lors de « la réunion extraordinaire du Conseil suprême de la sécurité », qu’il allait procéder à « une révision des relations avec le Maroc ». Les relations entre les deux pays se sont encore plus détériorées au point où la présidence algérienne avait accusé ouvertement le Maroc et Israël de soutenir le Mouvement pour l’autodétermination de la Kabylie (MAC) et le mouvement islamique Rachad.

À lire : L’Algérie dénonce « l’aventurisme dangereux » du Maroc

Alger a même rappelé son ambassadeur à Rabat, se disant choqué par les déclarations de l’ambassadeur du Maroc à l’ONU, Omar Hilale. Il avait déclaré que le «  vaillant peuple kabyle mérite, plus que tout autre, de jouir pleinement de son droit à l’autodétermination  ».

À lire : L’Algérie met en garde le Maroc contre toute tentative de déstabilisation

En plus de la révision des relations diplomatiques, Alger entend intensifier la surveillance aux frontières occidentales de l’Algérie fermées depuis 1994. Pour de nombreux observateurs, les incidents isolés de ces derniers mois ne peuvent que conduire à la dégradation des relations entre les deux pays, voire à leur rupture.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Algérie - Diplomatie - Frontières Maroc - Algérie

Aller plus loin

L’Algérie dénonce « l’aventurisme dangereux » du Maroc

L’Algérie a réagi aux déclarations de Yaïr Lapid, ministre israélien des Affaires étrangères à Rabat. En marge de sa visite historique au Maroc, ce dernier s’était dit inquiet «...

Incendies en Algérie : le Maroc et Israël pointés du doigt

Lors d’une réunion présidée par le chef de l’État algérien, Abdelmadjid Tebboune, ce mercredi, le Haut conseil de sécurité (HCS) accuse le Mouvement pour l’autodétermination de...

L’Algérie met en garde le Maroc contre toute tentative de déstabilisation

Le président algérien Abdelmadjid Tebboune met en garde le Maroc, sans le nommer, contre toute tentative de déstabilisation de son pays à travers des « prescriptions édictées en...

Sahara : la réponse sèche d’Omar Hilale à l’Algérie

Le Maroc a réagi officiellement aux propos du nouveau ministre algérien des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, relatives au Sahara marocain, durant le débat général de la...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc déploie de grands moyens pour surveiller ses frontières

Le Maroc mobilise d’importantes ressources matérielles et humaines pour contrôler et surveiller ses frontières terrestres longues de 3 300 km et maritimes sur une distance de 3 500 km en plus de l’espace aérien.

Le nouveau ministre israélien des Affaires étrangères attendu au Maroc

Le sommet des pays signataire des Accords d’Abraham qui se tiendra au mois de mars pourrait connaître la participation d’Eli Cohen, le nouveau ministre israélien des Affaires étrangères.

Ouverture exceptionnelle de la frontière entre le Maroc et l’Algérie

La frontière entre l’Algérie et le Maroc a été exceptionnellement ouverte cette semaine pour permettre de rapatrier le corps d’un jeune migrant marocain de 28 ans, décédé par noyade en Algérie.

Maroc : un ancien diplomate accusé de prostitution de mineures risque gros

L’association Matkich Waldi (Touche pas à mon enfant) demande à la justice de condamner à des « peines maximales » un ancien ambassadeur marocain, poursuivi pour prostitution de mineures.

Les MRE confrontés à un durcissement des conditions d’envoi de fonds depuis l’Europe

Face au durcissement des autorités européennes sur les transferts des Marocains résidant à l’étranger (MRE), le wali de Bank Al-Maghrib (BAM), Abdellatif Jouahri appelle à une action diplomatique d’envergure.

Sahara : l’Union européenne réitère sa position après les déclarations de Josep Borrell

L’Union européenne se désolidarise avec les déclarations faites par le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell sur le dossier du Sahara. L’institution a réaffirmé jeudi, n’avoir pas changé d’avis sur la nécessité de régler la question du Sahara,...

Maroc : pressions pour rompre les relations avec Israël

Alors que Israël intensifie sa riposte contre le mouvement palestinien du Hamas, de nombreux Marocains multiplient les appels à rompre les relations diplomatiques entre le Maroc et l’État hébreu. Au Maroc, de nouvelles manifestations ont été organisées...

Mohammed VI et le pari gagnant de l’ouverture en Afrique

Le Maroc a connu une croissance économique assez soutenue depuis 2000, après l’accession au trône du roi Mohammed VI. Le royaume prend des mesures pour attirer les investissements étrangers et devenir une grande puissance régionale.

Youssef Amrani officiellement ambassadeur du Maroc auprès de l’UE

Nommé en octobre 2021 par le roi Mohammed VI au poste d’ambassadeur du Maroc auprès de l’Union européenne, Youssef Amrani aurait reçu en cette fin d’année, l’accord des instances européennes pour démarrer sa mission.

Maroc-Israël : deux ans de relations fructueuses, selon Alona Fisher-Kamm

Mardi a été célébré le deuxième anniversaire de la reprise des relations entre le Maroc et Israël. Une occasion pour Alona Fisher-Kamm, cheffe par intérim du bureau de liaison de Tel-Aviv à Rabat, de faire le bilan de ce rapprochement.