Sahara : la réponse sèche d’Omar Hilale à l’Algérie

16 juillet 2021 - 09h00 - Ecrit par : A.T

Le Maroc a réagi officiellement aux propos du nouveau ministre algérien des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, relatives au Sahara marocain, durant le débat général de la réunion ministérielle du Mouvement des Non-Alignés (MNA).

Dans une note adressée à la présidence azérie du Mouvement et à l’ensemble des membres, l’ambassadeur Représentant permanent du Maroc à l’ONU, Omar Hilale, s’est ainsi dit « profondément étonné » du choix du ministre algérien.

Rappelant que la question « qui relève exclusivement du Conseil de Sécurité de l’ONU, n’était ni inscrite à l’ordre du jour de la réunion, ni en liaison avec son thème », le diplomate a dénoncé la pseudo-reprise de conflit militaire » évoquée par le ministre algérien.

« Cette fiction n’existe que dans les communiqués de propagande du groupe séparatiste armé, Polisario, et les dépêches de l’agence de presse algérienne », a-t-il fustigé.

« N’en déplaise au MAE algérien, la situation au Sahara marocain est calme et sereine, comme cela est dument consigné dans les rapports quotidiens de la MINURSO et confirmé par les médias internationaux », a déclaré Omar Hilale

Le diplomate a ajouté que la déclaration de Lamamra est en « déphasage total avec la réalité sur le terrain », rappelant que les populations dans les provinces du sud du Maroc « vivent dans la quiétude et la sérénité et participent pleinement au développement socio-économique de la région, ainsi qu’à la vie politique ».

A lire : Le Maroc dénonce « la fixation pathologique » de l’Algérie

Tout en mentionnant la reconnaissance des États-Unis de la souveraineté du Maroc sur le Sahara et l’ouverture de 22 Consulats généraux, de pays membres du MNA, à Laâyoune et Dakhla, Omar Hilale a affirmé que ce sont « l’Algérie et le groupe séparatiste armé, qu’elle a créé qui ont refusé plusieurs candidats proposés par le Secrétaire Général de l’ONU », pour le poste d’envoyé personnel. « C’est donc à l’Algérie et au Polisario qu’incombe le retard de nomination de nouvel Envoyé Personnel du SG »

« L’Algérie ne peut se dérober de sa responsabilité, qu’elle a finalement assumée en participant, en tant que partie, aux tables rondes, depuis 2018. Le ministre algérien ne saura induire, insidieusement, les membres du MNA en tentant de réduire le différend régional sur le Sahara marocain à deux parties », conclut-il en insistant sur « le droit au peuple Kabyle » à l’autodétermination.

Tags : États-Unis - Algérie - ONU - Polisario - Omar Hilale

Aller plus loin

L’Algérie rappelle son ambassadeur au Maroc

La crise diplomatique entre l’Algérie et le Maroc a pris une autre tournure. Le voisin de l’Est vient de rappeler le diplomate algérien pour...

Autodétermination : le gouvernement provisoire Kabyle salue le soutien du Maroc

Le gouvernement provisoire kabyle a salué la déclaration de l’ambassadeur du Maroc à l’ONU, Omar Hilale, qui avait appelé à la récente réunion du MNA, à l’autodétermination du peuple...

El Othmani tente maladroitement de calmer la colère de l’Algérie

Le chef du gouvernement, Saâdeddine El Othmani tente de calmer la colère de l’Algérie. Il a réagi au soutien d’Omar Hilale, représentant permanent du Maroc auprès des Nations Unies...

Le Maroc dénonce « la fixation pathologique » de l’Algérie

L’ambassadeur du Maroc à Genève, Omar Zniber, a relevé, vendredi, à la 47ᵉ session du Conseil des droits de l’homme, « la fixation pathologique » de l’Algérie envers le Maroc qui...

Nous vous recommandons

Espagne : deux trafiquants de drogue en provenance du Maroc arrêtés sur une plage

Deux Marocains, poursuivis par la Garde civile pour trafic de drogue, ont été arrêtés sur la plage de Saladillo à Estepona par deux agents de la police nationale qui n’étaient pas en service.

TUI annule ses vols vers Marrakech et Agadir

L’agence de voyage et de tourisme, TUI, a annoncé l’annulation de ses vols vers Marrakech et Agadir, après la suspension des vols depuis le Maroc.

Algésiras : la DEA américaine met fin à un réseau de trafic de haschich marocain

La police nationale espagnole, dans le cadre d’une opération conjointe menée avec la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) du Maroc et la Drug Enforcement Administration (DEA) des États-Unis, a démantelé un réseau de trafic de drogues à Algésiras....

Plus de 800 000 euros arnaqués à une famille française au Maroc

Sous couvert de conseils en investissement dans le Bitcoin, un jeune Marocain a monté un plan pour soutirer plus de 800 000 euros à une famille française et à ses proches. Une plainte pour escroquerie à la cryptomonnaie a été déposée à...

Algérie : les Marocains dans la hantise de l’expulsion

En Algérie, les Marocains vivent désormais dans la hantise de l’expulsion depuis la décision algérienne de rompre ses relations diplomatiques avec le Maroc. Ils redoutent la situation de 1976, où plus de 350 000 Marocains ont été renvoyés en raison de la...

Le Maroc va échanger ses données fiscales avec l’OCDE dès 2022

Le Maroc va commencer à échanger ses données fiscales avec l’OCDE à partir de l’année prochaine. La mesure fait suite à l’accord signé début juillet sur un impôt mondial minimum de 15 %.

Le dirham baisse face à l’euro

Le dirham s’est apprécié de 0,20 % face au dollar américain et s’est déprécié de 0,13 % vis-à-vis de l’euro au cours de la période allant du 23 au 28 juillet 2021. C’est ce que précisent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib...

Carburants : baisse des prix à la pompe

Ce vendredi, les stations-services au Maroc ont baissé les prix du carburant, suite à la baisse des cours internationaux. Après avoir atteint un record, les prix de l’essence et du gasoil sont repassés sous la barre des 14 dirhams le...

Espagne : le prix du gaz a augmenté de 50 % en un mois

Un mois après la fermeture du gazoduc Maghreb-Europe traversant le Maroc, le prix du gaz naturel liquéfié (GNL) a enregistré une hausse de 50 % en Espagne, atteignant 100 euros/MWh à fin novembre contre 66 euros/MWh un mois...

Sebta exige désormais le visa aux Marocains

Comme prévu, le gouvernement de Sebta a décidé de supprimer l’exemption de visa accordée aux Marocains. De nouvelles conditions d’entrée sur l’enclave ont été fixées et entrent en vigueur dès la fin du mois de...