Recherche

Le Maroc dénonce « la fixation pathologique » de l’Algérie

© Copyright : DR

4 juillet 2021 - 13h00 - Maroc - Par: A.T

L’ambassadeur du Maroc à Genève, Omar Zniber, a relevé, vendredi, à la 47ᵉ session du Conseil des droits de l’homme, « la fixation pathologique » de l’Algérie envers le Maroc qui pourtant « connait plus d’avancées en matière du respect des droits de l’homme ». Le chef de la délégation marocaine à cette rencontre internationale, a également démonté une à une, les allégations de l’Algérie sur la situation au Sahara.

L’Algérie ne peut s’ériger en donneur de leçon au Maroc dans n’importe quel domaine, a affirmé Omar Zniber, qui a profité des débats au Conseil des droits de l’Homme, pour fustiger ce qu’il considère comme étant des contrevérités contenues dans la déclaration du représentant de l’Algérie.

Selon lui, au lieu de jeter leur dévolu sur le Maroc, les autorités algériennes devraient se préoccuper de la détérioration grave de la vie sociopolitique en Algérie qui sombre dans les violations et le déni des droits de l’homme.

L’ambassadeur cite en exemple, les images ayant circulé sur les réseaux sociaux montrant des Algériens, dans des files interminables, se bousculant pour un sac de farine, un sac de lait et des bouteilles d’huile, devenues des denrées rares.

A lire : Le président algérien ne veut pas d’entreprises marocaines

C’est dans cette situation déplorable que « L’Algérie tente comme à son habitude une manœuvre de diversion qui ne trompe plus personne en s’en prenant à l’intégrité territoriale du royaume, une manœuvre stérile et contreproductive visant à détourner l’attention des plaintes sérieuses et légitimes du Haut-commissariat et des milliers d’ONG à travers le monde, au sujet des violations massives des droits des Algériens à la liberté d’expression, de rassemblement, et de manifester pacifiquement », a dit le diplomate.

Omar Zniber a également dénoncé l’obstination du représentant de l’Algérie à évoquer à nouveau la question du Sahara au sein du CDH. « La réalité connue aujourd’hui de tout le monde, y compris les millions d’Algériens qui manifestent chaque jour dans les rues des villes de l’Algérie, pour réclamer l’arrêt de la dilapidation des ressources du pays pour entretenir, à coup de milliards de dollars, le séparatisme et l’hostilité contre un pays voisin, et de faire l’apologie d’une doctrine stupide, fondée sur un conflit chimérique, mensonger et artificiel avec le Maroc », a-t-il fait savoir.

A lire : Ce que reproche l’Algérie au Maroc

« Contrairement à l’obstination de la junte militaire à vouloir nier la réalité historique, politique, culturelle, religieuse et économique de la marocanité du Sahara, les slogans brandis par les manifestations populaires du Hirak en Algérie sont clairement révélateurs que la question dite du Sahara n’est pas la cause du peuple algérien mais, bel et bien, une affaire du régime militaire algérien », a poursuivi Omar Zniber pointant « la duplicité, les manœuvres, les affabulations et l’obstination maladive du régime algérien » au sujet de la question du Sahara.

Par ailleurs, Omar Zniber a rappelé au représentant algérien que, contrairement à ses déclarations, plusieurs de ses Présidents « ont formellement reconnu la marocanité du Sahara, notamment le président Boumediene dans sa déclaration au Sommet arabe de 1974, dans laquelle il disait explicitement soutenir la récupération des Provinces du Sahara par le Maroc. De même, le président Boudiaf, ayant voulu mettre un terme à ce différend artificiel a été lâchement assassiné ».

Mots clés: Omar Zniber , Algérie , Conseil national des droits de l’Homme (cndh) , Rencontre

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - - A Propos - Contact