Sahara : une experte de l’ONU s’en prend au Maroc

2 juillet 2021 - 15h20 - Maroc - Ecrit par : S.A

Mary Lawlor, rapporteuse spéciale de l’ONU sur la situation des défenseurs des droits humains, a appelé le Maroc à cesser de viser les militants et les journalistes qui défendent les questions de droits humains sur le dossier du Sahara.

« Non seulement les défenseurs des droits humains […] au Maroc et au Sahara occidental continuent d’être injustement emprisonnés et criminalisés pour leurs activités légitimes, mais ils sont également condamnés à des peines de prison disproportionnées et, pendant leur incarcération, ils sont soumis à des traitements cruels, inhumains et dégradants, ainsi qu’à la torture », a affirmé Mary Lawlor. Celle qui ne s’est pas exprimée pas au nom de l’ONU jeudi dernier parlait des cas des militants Naâma Asfari et Khatri Dadda, détenus respectivement depuis 2010 et 2019 et qui purgent des peines de trente et vingt ans de prison, fait savoir l’AFP.

À lire : Sahara : l’armée marocaine tire sur des séparatistes

Selon l’experte indépendante mandatée par l’organisation, des défenseurs des droits humains travaillant sur ces questions au Sahara occidental ont été soumis à « des actes d’intimidation, de harcèlement, de menaces de mort, de criminalisation, de peines de prison, d’agressions physiques et sexuelles, de menaces de viol et de surveillance ». Pour étayer ses propos, elle a cité en exemple le cas de Sultana Khaya et sa famille, victimes d’«  agressions  » par des policiers, mi-mai à Laâyoune. Sultana et Luara Khaya sont membres de l’Instance sahraouie contre l’occupation marocaine (Isacom), une organisation fondée en 2020 pour défendre le droit à l’autodétermination de la population sahraouie et qui œuvre pour la libération des prisonniers, précise le texte.

À lire : Sahara : le Maroc en mode reconquête

Cette déclaration de l’experte a suscité une vive réaction de la part Omar Zniber, ambassadeur du Maroc auprès des Nations unies à Genève. Dans une correspondance, il a fait part de sa « grande surprise et stupéfaction ». Aussi, a-t-il démenti « de façon catégorique les allégations » portées contre le Maroc. Une partie des défenseurs des droits humains travaillant sur les questions du Sahara « ont été condamnées par la justice marocaine pour des crimes graves, y compris l’assassinat de représentants des forces de l’ordre », a rappelé le diplomate marocain.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : ONU - Sahara Marocain - Omar Zniber

Aller plus loin

Josep Borrell « indésirable » à Rabat

Le ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita, a annulé une réunion prévue en septembre à Rabat avec le haut représentant de l’Union européenne (UE) pour la...

Sahara : le Maroc en mode reconquête

Lentement mais sûrement, le Maroc essaie de reconquérir « les points considérés comme des zones libérées par le Polisario » au Sahara. Toutefois, les tensions entre le royaume...

L’ONU adopte une nouvelle résolution sur le Sahara

Le Conseil de sécurité de l’ONU a adopté vendredi une résolution appelant « les parties » en conflit au Sahara à des négociations « sans pré-conditions et de bonne foi » sous la...

Les États-Unis et l’Algérie échangent sur le Sahara

En marge de la 76ᵉ assemblée générale de l’ONU qui se tient depuis lundi, à New-York, l’Algérie et les États-Unis ont évoqué la question du Sahara.

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc déploie de grands moyens pour surveiller ses frontières

Le Maroc mobilise d’importantes ressources matérielles et humaines pour contrôler et surveiller ses frontières terrestres longues de 3 300 km et maritimes sur une distance de 3 500 km en plus de l’espace aérien.

Sahara : l’ONU dément la démission de Staffan de Mistura

Les Nations unies ont apporté un démenti formel au sujet d’une éventuelle démission de Staffan de Mistura, l’envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU pour le Sahara.

Violences policières : la France sermonnée par l’ONU

Le Comité pour l’élimination de la discrimination raciale, l’organe affilié aux Nations unies, exprimé sa « profonde préoccupation » concernant les pratiques des forces de police en France vis-à-vis des minorités. Cette inquiétude fait suite au décès...

Le Polisario a-t-il détourné les fonds de l’Europe destinés aux Sahraouis ?

La Commission de l’Union européenne a répondu à une question écrite du député européen Brice Hortefeux portant sur les fonds qu’elle a envoyés aux Saharouis.

Explosions à Smara : le Polisario impliqué ?

Quatre explosions ont retenti dans la nuit de samedi à dimanche dans la ville de Es-Semara, au Sahara. Le bilan fait état d’un mort et de trois blessés. Le Polisario s’est félicité de ses attaques.

Rachid M’Barki sanctionné à cause du Sahara : Lahcen Haddad crie à l’indignation

La mise en retrait par BFMTV de son journaliste franco-marocain, Rachid M’Barki, à qui la chaîne française reproche d’avoir prononcé à l’antenne l’expression « Sahara marocain » a suscité une réaction de la part du parlementaire et ancien ministre...

Marathon des sables : le Marocain Rachid El Morabity vise un 10ᵉ titre

Le Marocain Rachid El Morabity, 9 fois vainqueur du Marathon des sables, l’un des plus difficiles au monde, vise une dixième victoire de cette course qui démarre ce dimanche.

Quatre membres du Polisario tués par un drone marocain

Quatre personnes auraient été tuées ces derniers jours par des drones marocains au Sahara, selon des médias proches du Polisario.

Soupçons de corruption par le Maroc au Parlement européen

Le scandale de corruption qui secoue le Parlement européen continue de livrer ses secrets. Le Maroc est, lui, aussi soupçonné d’avoir sollicité des eurodéputés pour qu’ils interviennent en sa faveur notamment sur la question du Sahara.

Antonio Guterres reçu par le roi Mohammed VI

Le Secrétaire Général des Nations Unies, Antonio Guterres, a été reçu mercredi en audience par le roi Mohammed VI, annonce le cabinet royal dans un communiqué.